Partagez | .
 

 ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 26
▪ Discussions : 409
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   03.06.14 7:39

thomas r. hamilton i. alexis montgomery
❝ let's drink to that ❞
Participants ✦ Thomas & Alexis
Statut ✦ privé.
Lieu ✦ à l'intérieur du casino.
Date ✦ début juin.
Moment ✦ en milieu de soirée.
Météo ✦ frais, environ 4°
Prévention -18 ✦ //
PNJ ✦ //


« I'm trying to hope
with nothing to hold »
isabel alexis montgomery
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 26
▪ Discussions : 409
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   03.06.14 7:39

Thomas & Alexis
❝ let's drink to that ❞
C’était étrange que, depuis que j‘étais revenue à Fairbanks, l’endroit où je me sentais le mieux soit le casino. Après tout, je n’avais jamais été une grande joueuse. A la rigueur, lorsque j’étais à l’université, je jouais au billard dans des bars, ou tentais des strip poker. Mais c’était simplement pour le fun. Le casino … Disons que lorsque l’on regardait les personnes qui y étaient, cela ne faisait pas vraiment envie. Elles semblaient vraiment accro, et lorsqu’elles perdaient … Des esclandres pouvaient faire leur apparition. Donc non, je n’étais vraiment pas une joueuse invétérée. Je prenais simplement quelques jetons que je jouais dans les machines, et cela s’arrêtait là. Ensuite, je prenais la direction du bar, et je commandais quelque chose. Enfin, je disais ça, mais aujourd’hui, ce n’était que la troisième fois que je faisais cette petite routine. Qui sait, peut-être que d’ici un mois, j’aurais totalement abandonné. Après tout, j’étais plutôt bonne lorsqu’il concernait d’abandonner. Pas que j’étais particulièrement lâche, mais abandonner faisait partie presqu’intégrante de ma personnalité. Et j’avais beau tenter de cacher cette part de moi, elle finissait toujours par revenir. Et puis, si j’avais pu l’ignorer lorsque j’avais vécu ma nouvelle vie à New York, c’était bien différent depuis que j’étais revenue ici.

Aujourd’hui, comme les dernières fois donc, je me trouvais au bar du casino, un cocktail à la main. C’était probablement ce que je préférais ici. Bien sûr, j’aurais pu aller dans un simple bar, mais je préférais l’ambiance qui dégageait de ce lieu. C’était bien plus convivial on va dire. Le bruit des machines, la musique d’ambiance, les petits cris de joie lorsque quelqu’un gagnait. Oui, l’ambiance était bien meilleure que dans un bar rempli d’alcooliques. Je jetais un coup d’œil à la salle, un petit sourire amusé aux lèvres. Peut-être que je pourrais garder cette routine, pour une fois. Après tout, j’avais évolué, non ? N’avais-je pas mûri ? J’étais bien resté près de 7 ans à New York avec Jason. Jason … Peut-être que c’était lui qui m’avait fait m’accrocher. Il m’avait donné une raison de ne pas abandonner. Mais maintenant qu’il n’était plus là … Je n’étais pas sûre de pouvoir continuer sans lui. Je buvais d’une traite mon verre, avant d’en recommander un autre. Puis une petite grimace fit son apparition sur mon visage. Clairement, il n’aimerait pas me voir ainsi, ruminer. Et je voulais essayer de revivre ma vie, pour lui. Parce que je savais que c’était ce qu’il voudrait. Lui qui avait toujours été de bonne humeur, ne prenant que le bon côté des choses de la vie. Mais c’était probablement trop tôt. Sentant une présence à mes côtés, je relevais lentement la tête. Thomas. Mon caliméro. Enfin, nous avions tous deux été des caliméros la dernière fois que j’étais venue ici. Mais cela faisait du bien de retrouver une personne de mon passé, qui aimait se plaindre, tout comme moi. « Hey ! Comment ça va aujourd’hui ? » lui demandais-je dans un sourire.


« I'm trying to hope
with nothing to hold »
isabel alexis montgomery


Dernière édition par I. Alexis Montgomery le 07.06.14 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 659
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   05.06.14 6:27

Je n'ai jamais compris pourquoi chaque nuit j'espère encore me souvenir de son corps et de nos soucis. Pense t-elle encore à moi à toutes ces nuits passées dans ses bras, tout ce vent de douce caresses l’océan de toutes nos promesses. J'ai laissé passé ma chance une fois, deux fois, trois fois. Maintenant nous ne sommes plus qu'un souvenir, non ?♪♫ - Alexis % Thomas
 
let's drink to that


Le bruit des machines à sous raisonnaient comme un écho dans la salle, mais désormais elles n'attiraient plus mon attention. Qu'importe qu'on gagne aujourd'hui, on perdra forcément demain. C'était ça le but d'un casino. Attirer un maximum d'imbéciles qui pensent être différents, que ça n'arrivera pas à eux. Ils croient naïvement pouvoir gagner sans y laisser des plumes. Mais personne ne s'en sort indemne. Au fond, la vie n'est pas si différente que ce qui se passe dans ce casino. Tout le monde pense être exceptionnel. Tout le monde pense pouvoir déjouer les malheurs en compensant en prenant du bon temps là où il y en a et au final on se brûle les ailes, parce qu'on a volé trop près du soleil. Personne n'en sort indemne de la vie.

Je poussai un soupir avant de sortir mon portable de ma poche. Je répétais à chaque fois les mêmes gestes depuis plusieurs semaines. Comme si à force, ce que j'espérais allait se réaliser. J'avais le mince espoir de voir un potentiel message s'afficher sur l'écran. Un mot. Mais rien. Jamais rien. J'étais parti, mais elle ne m'avait pas retenu. J'ai cru ... Oui, j'ai eu l'audace de croire qu'elle me retiendrait. Je pensais qu'elle tenterait de m'appeler, mais rien. Je pourrai très bien faire le premier pas, revenir comme à chaque fois... Sauf que cette fois c'est pas comme 'à chaque fois'. Le jeu a pris fin et tout devient trop important. Je ne peux plus jongler avec les deux femmes que j'aime parce que j'en ai brisée une, et j'ai eu la lâcheté d'abandonner l'autre. J'entends encore les cadres voler. Les portes claquer. Mais je n'arrive plus à me souvenir de son rire... Peut-être parce que je l'ai plus souvent fais pleurer que rire... Quel homme pitoyable je fais.

Je rangeai le portable de ma poche, le cœur lourd, voyant que l'écran était vide. Mon regard se reporta sur la salle, pleine à craquer d’ignares qui pensent être chanceux aujourd'hui. D'imbéciles qui ne se doutent pas que la chance tourne quand on s'en doute le moins et qu'au final, plus au gagne aujourd'hui, plus on perd demain.
Au coin du bar se trouvait une tête blonde. La première fois que je l'avais vue, de dos, j'avais pensé voir Nastia. Mon coeur avait alors eu un raté, croyant naïvement qu'elle était revenue, qu'elle m'attendait. Quelle fut ma déception lorsqu'elle se retourna et que se fut le visage d'une ancienne amie qui me faisait face. Nous avions parlé vaguement, on s'était plains. Parce qu'au final, c'est plus facile de se plaindre que de se mettre un coup de pieds au cul et de prendre sa vie en main. Cette fois, je ne me fis pas avoir. En voyant la tête blonde, je savais que ça ne serait ni Anastasia, ni...Elsa. Je rejoignis néanmoins Isabel, enfin Alexis ... Ca me changerait un peu les idées, non ?
J'arborai un sourire sur mes lèvres, pas la peine de montrer à tout le monde mon humeur maussade, ça ne concernait que moi après tout, non ? Sentant ma présence, la blonde se retourna, enjouée et me demanda comment ça allait aujourd'hui. « Bien ! Comme à mon habitude ! » Mes yeux se portèrent alors sur le cocktaïl qu'elle était entrain de siroter « Tu sais qu'un casino, c'est surtout fait pour jouer. Si tu veux boire quelques bons cocktaïls je peux t'emmener dans un vrai bar » Dis-je sur un ton ironique. Masquant – je l'espérais- mon état de fatigue, dû à mon travail au casino...Mais surtout à mes soucis d'ordre privés. Je regardai rapidement ma montre. Plus qu'une heure à tenir dans ce brouhaha et je serai enfin libre de quitter ce casino, que j'aimais tant à une époque, mais que je déteste tant aujourd'hui. M'enfin...Ces temps-ci tout m'exaspère...Mais encore plus lorsque j'entends des cris de joie provenant du fond de la salle...Comme à l'instant.
Je levai un sourcil agacé par la joie de l'inconnu, avant de secouer la tête de droite à gauche. " Et toi ça va ? "


fiche par blackheart. - image par crédit.




   
And my heart beats
Take off all of your skin, I'm brave when you are free.Shake off all of your sins and give them to me. Close up, let me back in, I wanna be yours, wanna be your hero - blackheart & tumblr & Empire.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 26
▪ Discussions : 409
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   06.06.14 7:42

Thomas & Alexis
❝ let's drink to that ❞
J’avais l’impression que cet endroit était le seul qui me paraissait « normal ». Enfin, qu’on aurait pu voir à New York, tout du moins. En tout cas, c’était le seul où les habitants m’ignoraient complètement, bien trop concentré sur leurs jeux. Peut-être que c’était la raison pour laquelle j’étais revenue ce soir. Pour me sentir chez moi. A New York, peu importe le lieu, les habitants ne faisaient pas attention aux autres. Bien sûr, il y avait une espèce de solidarité, mais cela s’arrêtait là. Si on croisait un de nos voisins, nous ne faisions que le saluer, et inversement. Il ne nous posait pas des questions indiscrètes, personnelles, bref des questions qui ne le regardaient absolument pas. Non, seules quelques banalités étaient échangées, puis chacun reprenait son chemin. Donc peut-être que c’était pour cela que j’aimais ce casino. Personne ne faisait attention à moi. Personne ne me posait des questions indiscrètes. Non, ils étaient concentré sur l’addiction, sans se rendre compte qu’ils avaient plus à perdre qu’à gagner, et que le peu de fois qu’ils gagnaient, tout était calculé. Ainsi, ils revenaient le lendemain, persuadés qu’ils gagneraient de nouveau. Et c’était rarement le cas. Mais au moins, cela avait comme incidence qu’ils ne s’occupaient que de leur machine à sou, ou que de leur partie de carte. Et de rien d’autre. Ce qui était bien mieux pour moi.

Je sirotais lentement mon cocktail, avant de sentir une présence à mes côtés. Posant celui-ci sur le bar, je me tournais lentement vers la personne en question. Thomas Hamilton. Je le connaissais depuis le lycée, même si nous n’avions jamais été plus que des connaissances. Lorsque j’avais été à l’université, après la mort de mes parents, nous avons continué à nous croiser, puisque j’étais la baby sitter de sa petite sœur. Mais cela s’arrêtait là. Il était plus agaçant qu’autres choses à cette époque-là. Peut-être même qu’il l’était encore aujourd’hui, qu’en savais-je ? Mais la dernière fois que j’étais venue dans ce casino, j’étais également tombée sur lui. Et nous avions parlé. Enfin, nous avions surtout passé le reste de la soirée à nous plaindre, ce qui était aussi bien. Il ne posait pas de questions indiscrètes, et je ne lui en posais pas non plus. Nous parlions que ce dont nous avions envie de parler. Je lui demandais comment il allait, plus pour engager la conversation qu’autre chose. « Bien ! Comme à mon habitude ! » assura-t-il. Je n’avais pas l’impression que c’était la vérité, il avait plus l’air d’être épuisé qu’autre chose, mais bon, c’était ses affaires, pas les miennes. Je ne fis donc qu’acquiescer de la tête. Son regard se porta alors sur mon cockail. « Tu sais qu'un casino, c'est surtout fait pour jouer. Si tu veux boire quelques bons cocktaïls je peux t'emmener dans un vrai bar » me proposa-t-il, ironique. Je lâchais un petit rire, avant de lever les yeux au ciel. « Tu veux dire, dans un bar avec un tas d’alcooliques ? Je préfère encore les accros aux jeux. Et puis au moins, ici, personne ne fait attention à moi, je me fonds dans la masse. Dans un bar … Et bien disons qu’il y a peu de femmes qui y vont. Tu comprends, ce n’est pas « acceptable » et donc je me retrouve avec de gros lourds complètement éméchés. Donc merci, mais non, je préfère encore ce casino. » lui répondais-je, amusée. Et puis, entendre des gens crier de joie m’amusait beaucoup. Comme à cet instant, où des cris de joie se font entendre dans le fond de la salle. Je lâche un petit sourire, qui s’agrandi en voyant l’air agacé du jeune homme. « Et toi ça va ? » me demanda-t-il. « Oui, comme d’habitude. Qu’est-ce qui pourrait ne pas aller ? » lui répondais-je en roulant des yeux.


« I'm trying to hope
with nothing to hold »
isabel alexis montgomery


Dernière édition par I. Alexis Montgomery le 07.06.14 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 659
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   07.06.14 10:03

Je n'ai jamais compris pourquoi chaque nuit j'espère encore me souvenir de son corps et de nos soucis. Pense t-elle encore à moi à toutes ces nuits passées dans ses bras, tout ce vent de douce caresses l’océan de toutes nos promesses. J'ai laissé passé ma chance une fois, deux fois, trois fois. Maintenant nous ne sommes plus qu'un souvenir, non ?♪♫ - Alexis & Thomas
 
let's drink to that




C'était amusant de revoir certaines personnes comme Isabel. Jamais je n'aurais imaginé être amené à lui reparler. À l'époque nous ne fréquentions pas réellement. Nous n'avions pas le même groupe d'amis, ni réellement la même mentalité. Je crois qu'au fond je l'agaçais un peu... Puis elle est devenue la baby-sitter d'Holly et on a été amené à se parler un peu plus...Surtout qu'Holly l'appréciait assez.

Lorsque je proposai à la blonde que je pourrais l'emmener dans un véritable bar, plutôt que la casino, elle s'esclaffa avant de reprendre la parole. « Tu veux dire, dans un bar avec un tas d’alcooliques ? Je préfère encore les accros aux jeux. Et puis au moins, ici, personne ne fait attention à moi, je me fonds dans la masse. Dans un bar … Et bien disons qu’il y a peu de femmes qui y vont. Tu comprends, ce n’est pas « acceptable » et donc je me retrouve avec de gros lourds complètement éméchés. Donc merci, mais non, je préfère encore ce casino. »  Sa réponse m'arracha un léger sourire. « T'es entrain d'insinuer que je suis un gros lourd alcoolique » Dis-je en riant légèrement. «  Merci. C'est toujours agréable à entendre » J'avais imité avec peu de talent l'offusquement.
J'aimais ces moments là. On ne se prenait pas au sérieux, c'est vrai que la conversation était superficielle et qu'au fond aucun des deux ne dévoilait réellement quoique se soit sur sa personne. Mais au fond c'est ce qui me plaisait chez Isabel. Elle ne me demandait pas de me justifier ou de lui rendre des comptes. Et mon Dieu que ça faisait du bien ! Après lui avoir demander comment elle allait, elle reprit ma formule, m'imitant légèrement. Ca me faisait rire intérieurement, parce que je savais que c'était un mensonge, mais je me voyais mal lui demander ce qui n'allait pas. On n'était pas assez proches pour ça... Et je gâcherais la légèreté de notre conversation. Ca serait dommage.

Mon téléphone vibra, m’annonçant que je venais de recevoir un message. Je sortis dans la précipitation le smartphone de ma poche avant de regarder l'écran avec l'espoir fou de voir un message de Nastia. En découvrant que ce n'était qu'Holly, je ne pus m'empêcher de pousser un profond soupir. En plus de m'être fait un énième faux espoir, voila que ma sœur m'envoyait un sms pour savoir si j'avais pris des nouvelles de Nastia. Mais qu'elle se mêle de ses affaires ! Je relevai la tête et croisai le regard interrogateur d'Isabel. Si je savais qu'elle ne me demanderait pas plus de justification, je savais qu'elle avait, au fond d'elle,envie d'en savoir plus. Après tout, la gente féminine et la curiosité ne font qu'une, non ? « C'est ma sœur, Holly. Elle n'a pas perdu l'habitude de se mêler des choses qui ne la regarde pas. Une vraie fouine. Elle était comme ça aussi quand tu la gardais ? Ou elle n'aime s'occuper que de mes affaires !? » Je tentai de retrouver la conversation légère que nous avions il y a quelques secondes, mais le cœur n'y était plus. Peut-être qu'Holly avait raison... Peut-être qu'il faudrait que je recontacte Nastia. Mais pour lui dire quoi exactement ? Je n'ai toujours pas vraiment envie de ce bébé, enfin en réalité je crois que je suis juste horriblement effrayer pour tout ça. Tout les changements que l'arrivée de ce bébé va engendrer dans ma vie. Je n'ai jamais aimé les changements.. Et là c'est vraiment beaucoup. « Je...Est-ce que je pourrais te demander un conseil. Un conseil objectif. Parce qu'Holly c'est ma soeur et elle est tout sauf objective... »


fiche par blackheart. - image par crédit.




   
And my heart beats
Take off all of your skin, I'm brave when you are free.Shake off all of your sins and give them to me. Close up, let me back in, I wanna be yours, wanna be your hero - blackheart & tumblr & Empire.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 26
▪ Discussions : 409
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   08.06.14 16:12

Thomas & Alexis
❝ let's drink to that ❞
C’était tout de même assez comique que la seule personne avec laquelle j’ai, d’une certaine façon, repris contact depuis que j’étais revenue soit Thomas Hamilton. Je le connaissais à peine à l’époque. Nous nous étions quelques fois croisés dans des clubs au lycée, puis ensuite, j’étais devenue la baby sitter de sa petite sœur, Holly. Bref, nous n’avions toujours été que des connaissances. Et le hasard voulait que la seule personne avec qui je reprenne contact soit lui. Bon, reprendre contact n’était pas vraiment le bon terme. Nous nous étions simplement retrouvés au même endroit, à plusieurs reprises. Mais tout de même. Je n’avais pas revue Holly, justement. Alors que, malgré notre différence d’âge, je m’étais toujours bien entendue avec la jeune demoiselle. Et pas avec Jim non plus … Je ne savais même pas comment l’aborder. Et je doutais franchement qu’aller toquer à sa porte soit une bonne idée. Déjà, je ne savais même pas s’il vivait toujours ici. Il était fort probable que ce soit le cas, le connaissant, mais bon, peut-être avait-il déménagé ? Et puis, j’étais probablement la dernière personne qu’il souhaitait voir. J’étais partie sur un coup de tête, après une soirée déprimante à penser à mes parents. Sans vraiment réfléchir, j’avais alors fait mes valises et pris la voiture sans même savoir où j’irais. Et je n’avais prévenu personne, même pas Jim. Bref, comme je le disais, j’étais probablement la dernière personne qu’il souhaitait voir.

« T'es entrain d'insinuer que je suis un gros lourd alcoolique » entendais-je Thomas me répondre, me sortant de mes pensées par la même occasion. Je plissais des yeux, pas certaine de savoir s’il le prenait réellement mal ou non. Après tout, peut-être que c’était le cas. Je parlais toujours sans réfléchir à ce que je disais. Et il n’était vraiment pas rare que je blesse mon entourage avec ma franchise irréfléchie. Ce n’était pas que je me moquais de blesser, c’était simplement que je réfléchissais très rarement avant de faire quoique ce soit. Je laissais simplement les choses venir telles qu’elles venaient, et m’en contentais. Que ce soit mes actions ou mes paroles, cela ne changeait pas vraiment. «  Merci. C'est toujours agréable à entendre » reprit-il, d’une manière offusquée manifestement jouée. Je lâchais un sourire amusé. « Je t’en prie, ça vient du cœur ! » lui répondais-je sans perdre mon sourire, une main posée sur ma poitrine pour accentuer l’effet dramatique. Cela n’allait pas vraiment loin, et lorsqu’il me demanda comment j’allais, je lui répondais presque la même chose que ce qu’il m’avait répondu. Ce n’était pas vraiment vrai, mais j’étais presque sûre qu’il en était de même pour lui, donc bon. Et puis, notre conversation était légère, ce n’était pas la peine de plomber l’ambiance avec nos différents problèmes personnels.

Lorsque son téléphone vibra, je pus apercevoir une multitude de sentiments traverser son visage. De l’espoir tout d’abord. Puis de la déception, accompagnée d’un long soupir. Il n’était pas vraiment bon pour cacher ses émotions, en tout cas. Je devais bien avouer que je me demandais ce qu’il pouvait bien se passer. Mais ce n’était clairement pas mes affaires. Et s’il avait envie d’en parler, alors il en parlerait. Et appremment, la dernière solution était la bonne. « C'est ma sœur, Holly. Elle n'a pas perdu l'habitude de se mêler des choses qui ne la regarde pas. Une vraie fouine. Elle était comme ça aussi quand tu la gardais ? Ou elle n'aime s'occuper que de mes affaires !? » expliqua-t-il, me faisant lâcher un rire. « Oui, je crois que c’est naturel chez elle.  » lui affirmais-je, sans arrêter de rire.  « Je me rappelle qu’une fois, j’avais reçu un sms un peu … Enfin voilà, tu vois quoi, et elle était tombée dessus … Je crois que même la fois où j’ai été arrêté en conduite en état d’ivresse, je n’ai pas reçu un tel interrogatoire. » reprenais-je, cette fois-ci avec un sourire plus triste, plus nostalgique. Le sms avait été de Jim … Et cette fois où j’avais été arrêté, j’avais simplement pris sa place au volant, ayant moins bu que lui, et surtout ayant un casier vierge.   « Je...Est-ce que je pourrais te demander un conseil. Un conseil objectif. Parce qu'Holly c'est ma soeur et elle est tout sauf objective... » me demanda-t-il, me faisant froncer des sourcils. Je haussais lentement des épaules, tout en acquiesçant. « Si tu veux. Au moins tu peux être sûr que je te dirais ce que j’en pense, sans détour. »


« I'm trying to hope
with nothing to hold »
isabel alexis montgomery
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 659
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   10.06.14 6:22

Je n'ai jamais compris pourquoi chaque nuit j'espère encore me souvenir de son corps et de nos soucis. Pense t-elle encore à moi à toutes ces nuits passées dans ses bras, tout ce vent de douce caresses l’océan de toutes nos promesses. J'ai laissé passé ma chance une fois, deux fois, trois fois. Maintenant nous ne sommes plus qu'un souvenir, non ?♪♫ - Alexis % Thomas
 
let's drink to that


Holly était au courant depuis peu pour Nastia et moi...et le bébé. Et depuis ce jour, j'avais l'impression qu'elle s'était octroyée le rôle de chaperon. M'encadrant et me surveillant sans cesse pour savoir si j'avais repris contact avec Nastia, si j'avais ne serait-ce qu'osé lui envoyer un message. Au début, je prenais la peine de lui répondre par la négative. Depuis peu, je ne prenais plus la peine de répondre à ma soeur. Elle se doutait bien que si je ne lui donnais pas de nouvelles de Nastia, c'est qu'il y avait justement, rien de nouveau. Elle me répétait sans cesse que c'était à moi de faire le premier pas, mais j'en doute fortement. C'est Nastia qui m'a repoussé, pas directement, certes, mais j'ai parfaitement compris ses intentions... C'est à elle de me recontacter, non ? On pourrait penser que c'est un raisonnement d'enfant, mais en réalité j'avais juste peur de me faire remballer, même si je crevais d'envie de sonner à sa porte et revenir vers elle.

Pour détourner l'attention d'Isabel, je lui demandai si Holly avait été aussi intrusive avec elle qu'elle l'est avec moi. Ce qui fit lacher un rire franc à la blonde, qui ne manqua pas de me raconter une anecdote de l'époque où elle gardait Holly. C'était tout ma soeur ! Je crois sincèrement qu'elle a loupé sa vocation... Elle aurait dû être trooper ou un truc du genre...Ca lui aurait parfaitement convenu.
Malgré l'attitude décontractée d'Isabel, je n'arrivais désormais plus à arborer ce fameux sourire qui fait croire que tout va bien. Le message d'Holly me hantait... Et si elle avait raison, s'il fallait que je fasse le premier pas ? Je n'étais pas doué pour la comédie et je décidai donc de demander conseil à l'ancienne babysitter de ma soeur. À peine avais-je posé ma question que je la regrettais déjà. Pourquoi tu fais ça Thomas ? Elle s'en fout de tes problèmes et surtout...Ca ne la concerne pas...Peu importe, c'était trop tard.

« Si tu veux. Au moins tu peux être sûr que je te dirais ce que j’en pense, sans détour. » Je fis une légère grimace avant de me passer la main dans les cheveux. C'était tellement bizarre de parler de ça à cette fille-là, alors que j'en avais parlé à personne hormis ma famille et Elsa... Même pas mon meilleur ami... « Hum... Si... Si on t'annonçait du jour au lendemain que tu allais être mère, mais que tu n'en veux pas parce que tu te sens pas prête et qu'en plus tu ... Enfin disons que c'est normal de le prendre mal, non ? Mais imaginons que ton compagnon n'accepte pas ta réaction...excessive et te foute dehors. Dans ce cas, tu attends qu'il te recontacte pour lui parler. » J'avais débité tout ça sans réellement prendre le temps de réfléchir. Vu la tête de mon interlocutrice, j'aurais certainement dû le faire. Je m'empressai de rajouter une dernière phrase avec un large sourire aux lèvres qui se voulait rassurant. « Bien sûr c'est hypothétique ! Holly n'est pas enceinte, mais elle a des problèmes avec son mec et je ne sais pas quoi lui répondre. Elle a envie de lui reparler, mais elle hésite. » Impressionnant, bravo Thomas ! J'étais fier d'avoir détourné la chose en utilisant Holly comme excuse. Forcément, elle ne serait pas contente si elle savait... Mais elle ne le saura pas et ça me permet d'être juste moins mal à l'aise face à Isabel. Cependant, je ne suis pas certain qu'elle soit dupe. Elle a peut-être déjà compris qu'en réalité on parlait de moi et non pas d'Holly...Ca saute aux yeux. Mais je n'ai trouvé aucune meilleur excuse...

fiche par blackheart. - image par crédit.




   
And my heart beats
Take off all of your skin, I'm brave when you are free.Shake off all of your sins and give them to me. Close up, let me back in, I wanna be yours, wanna be your hero - blackheart & tumblr & Empire.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 26
▪ Discussions : 409
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   15.06.14 15:06

Thomas & Alexis
❝ let's drink to that ❞
Visiblement, quelque chose se passait du côté du fils Hamilton. Je voyais bien que sa conversation téléphonique n’était pas anodine. D’abord, il avait semblé espérer que ce soit quelqu’un d’autre, avant d’être visiblement déçu. Forcément, j’étais curieuse de savoir ce qui pouvait bien se passer, et avec qui il était au téléphone. Et aussi, qui avait-il espéré avoir au téléphone ? Mais je n’étais pas comme les habitants de Fairbanks et c’était pour ça que je ne lui posais aucune question lorsqu’il raccrocha. C’était sa vie privée, et donc c’était ses affaires, pas les miennes. Je détestais lorsque les autres se mêlaient de mes affaires, ce n’était pas pour le faire avec lui. Chacun avait le droit à son espace vital, et je n’allais certainement pas l’envahir. Même si j’étais réellement curieuse. Comment cela se faisait d’ailleurs ? Lorsque j’étais à New York, je me moquais complètement de ce qui pouvait bien se passait dans la vie des personnes que je croisais. D’ailleurs, je leur parlais rarement. Les seules fois où j’adressais la parole à mes voisins, c’était lorsque je leur croisais et que je voulais être polie en les saluant. Ou sinon, bien sûr, au café de Jason, mon mari. Mais seulement parce que j’étais bien obligée de prendre leur commande, et de les écouter parler. J’avais beau n’en avoir rien à faire de leur vie, les petites vieilles dames aimaient vraiment parler d’elles et en tant que co-gérante d’un café, je n’avais pas vraiment le choix. Donc pourquoi est-ce que j’étais curieuse à propos de cet appel ? Qu’est-ce qui se passait ? Oh mon Dieu, les habitants de Fairbanks déteignaient sur moi. Je devenais comme eux ! C’était horrible ! Vraiment horrible !

Mais je tentais de ne pas laisser paraître l’horreur de cette révélation. Et surtout, de rester moi-même. Un personne qui n’en avait rien à faire des autres. Okay, ce n’était pas vraiment glorifiant comme description, mais c’était moi et je comptais bien rester moi-même. Donc si le jeune homme avait envie de se confier, il le ferait. Je ne lui poserais pas de question en tout cas. Heureusement pour ma curiosité, apparemment, il avait envie d’en parler. Et d’un conseil objectif aussi. Je l’invitais donc à le faire, après tout, au moins il était sûr que je ne tournerais pas autour du pot et que je lui dirais ce que j’en pensais. « Hum... Si... Si on t'annonçait du jour au lendemain que tu allais être mère, mais que tu n'en veux pas parce que tu te sens pas prête et qu'en plus tu ... Enfin disons que c'est normal de le prendre mal, non ? Mais imaginons que ton compagnon n'accepte pas ta réaction...excessive et te foute dehors. Dans ce cas, tu attends qu'il te recontacte pour lui parler. » commença-t-il. Je fronçais des sourcils, pas vraiment sûr de comprendre. Holly était enceinte ? Mais c’était un bébé ! Une toute petite jeune fille purement innocente ! Comment pouvait-elle être enceinte ? « Bien sûr c'est hypothétique ! Holly n'est pas enceinte, mais elle a des problèmes avec son mec et je ne sais pas quoi lui répondre. Elle a envie de lui reparler, mais elle hésite. » rajouta-t-il, probablement en voyant ma réaction. Bon, c’était mieux déjà. « Donc, je ne suis pas vraiment sûre de comprendre, je t’avoue. Que je récapitule. Une femme est enceinte et ne veut pas du bébé. Mais son compagnon le veut. C’est compliqué quand même. C’est son corps, elle en fait ce qu’elle veut. Elle ne va pas garder le bébé si elle n’en veut pas. Le compagnon peut pas vraiment la forcer à ça. Donc je crois que je romprais avec lui. Je n’attendrais pas qu’il me recontacte, parce qu’un homme n’a pas à disposé de mon corps comme il l’entend. » répondais-je en haussant des épaules. J’étais probablement à côté de la plaque et je me doutais bien que sa question n’était pas hypothétique. « Hamilton, est-ce que ta copine est enceinte ? Parce que tu sais que tu ne peux pas lui imposer de garder cet enfant hein ? Avoir un enfant c’est … C’est probablement merveilleux. J’en voudrais un tas personnellement. Mais c’est une décision qui appartient à la femme pour le coup, parce que c’est elle qui va devoir le porter pendant neuf mois, avec tous les inconvénients qui viennent avec. »

Spoiler:
 


« I'm trying to hope
with nothing to hold »
isabel alexis montgomery
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 659
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   17.06.14 9:54

Je n'ai jamais compris pourquoi chaque nuit j'espère encore me souvenir de son corps et de nos soucis. Pense t-elle encore à moi à toutes ces nuits passées dans ses bras, tout ce vent de douce caresses l’océan de toutes nos promesses. J'ai laissé passé ma chance une fois, deux fois, trois fois. Maintenant nous ne sommes plus qu'un souvenir, non ?♪♫ - Alexis % Thomas
 
let's drink to that



Lorsque je vis les sourcils de la blonde se froncer je compris que ce que je venais de débiter était tout sauf clair et que j'aurais mieux fait de me taire... Comme à chaque fois. « Donc, je ne suis pas vraiment sûre de comprendre, je t’avoue. Que je récapitule. Une femme est enceinte et ne veut pas du bébé. Mais son compagnon le veut. C’est compliqué quand même. C’est son corps, elle en fait ce qu’elle veut. Elle ne va pas garder le bébé si elle n’en veut pas. Le compagnon peut pas vraiment la forcer à ça. Donc je crois que je romprais avec lui. Je n’attendrais pas qu’il me recontacte, parce qu’un homme n’a pas à disposé de mon corps comme il l’entend. » Je ne pu m'empêcher d'éclater de rire nerveusement. En effet, ce n'était pas clair, si seulement le scénario était aussi simple que celui qu'Isabel présentait. Si Nastia avait été certaine de ne pas vouloir ce bébé, j'aurais totalement accepté...Mais voila, au fond d'elle, elle voulait de ce bébé... Et au fond de moi, je ne pouvais pas réellement envisager qu'elle s'en débarrasse...Même si pour l'instant je m'imaginais très difficilement dans le rôle d'un père.

Mon rire révéla à la blonde qu'elle était complètement à côté de la plaque et elle reprit la parole sur un ton toujours aussi sérieux, voir même solennel. « Hamilton, est-ce que ta copine est enceinte ? Parce que tu sais que tu ne peux pas lui imposer de garder cet enfant hein ? Avoir un enfant c’est … C’est probablement merveilleux. J’en voudrais un tas personnellement. Mais c’est une décision qui appartient à la femme pour le coup, parce que c’est elle qui va devoir le porter pendant neuf mois, avec tous les inconvénients qui viennent avec. » J'étais amusé de la situation même si je savais qu'il n'y avait pas de quoi l'être. Je pense que si l'incompréhension d'Isabel me faisait autant rire intérieurement, c'était surtout parce qu'au fond de moi toute cette histoire me rendait extrêmement mal à l'aise et nerveux.
Le regard pétillant et un sourire en coin je repris la parole avec, cette fois-ci, plus d'assurance. « Ma copine !? Non, elle n'est pas enceinte ! Et de toute façon tu m'imagines en papa ? C'est pas possible ! » Je pris appuie sur le bar avant de continuer. « Je te l'ai dis, c'est hypothétique. » Ca n'avait pas l'air de la convaincre et son regard se faisait à la fois insistant et même presque dur. Je quittai quelques seconde Isabel des yeux, avant de porter mon attention sur la rangée de bouteilles d'alcool derrière le bar. Je passai ma main dans mes cheveux avant de reprendre la parole en laissant de côté mon ton moqueur pour arborer un air plus sérieux. « Je t'assure, ma copine n'est pas enceinte... » je poussai un soupire tout en rompant notre contact visuel « C'est ma maîtresse qui l'est. » C'était la première fois que j'avouais ceci à quelqu'un d'autre que ma famille... ou Elsa... Je ne comprenais toujours pas pourquoi j'avais soudain autant besoin d'en parler, de me confier... Et surtout pourquoi à elle ? Jamais nous n'avions été proche et j'ai même l'impression qu'à l'époque, Isabel, me méprisait énormément... Comme quoi les années passent et je suis rester le même petit con immature qu'elle avait connu au lycée. Le même type méprisable... « ..et c'est moi qui n'en veux pas... Enfin je crois. »


fiche par blackheart. - image par crédit.




   
And my heart beats
Take off all of your skin, I'm brave when you are free.Shake off all of your sins and give them to me. Close up, let me back in, I wanna be yours, wanna be your hero - blackheart & tumblr & Empire.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 26
▪ Discussions : 409
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   17.06.14 13:39

Thomas & Alexis
❝ let's drink to that ❞
Lorsque le jeune Hamilton éclata de rire à ma réponse, je me doutais que j’étais complètement à côté. Enfin en même temps, s’il ne me donnait pas plus de détails, je ne voyais pas trop comment je pouvais comprendre quel était le conseil qu’il me demandait. Je fronçais des sourcils, comprenant que c’était de lui qu’il s’agissait. Mais ma réponse fut pratiquement identique. Qu’il s’agisse d’un cas général ou d’une situation vécue, un homme n’avait pas à imposer à sa copine de garder un enfant qu’elle ne voulait pas. Certaines femmes ne voulaient pas être mères, et c’était leur choix. Et j’avais longtemps pensé comme elles d’ailleurs. Avant que Jason ne commence à me parler de fonder une famille, je n’avais jamais imaginé pouvoir vouloir des enfants. Je m’étais toujours dit que ce n’était pas pour moi, tout simplement. Donc même si je ne ressentais plus cela à présent, je pouvais comprendre qu’elles ne voulaient pas d’enfants. Et donc, il était purement hors de question qu’un homme force sa copine à le garder. Une femme n’appartenait pas à son homme et pouvait disposer de son corps comme elle le souhaitait, encore heureux. « Ma copine !? Non, elle n'est pas enceinte ! Et de toute façon tu m'imagines en papa ? C'est pas possible ! » me répondit-il vivement. Un peu trop d’ailleurs. « Je te l'ai dis, c'est hypothétique. » reprit-il avant que je n’ai eu le temps d’en placer une. Mais je me doutais bien que ce n’était pas hypothétique. Après tout, s’il m’avait demandé un conseil, c’était pour une raison, et je doutais qu’elle soit hypothétique.

Il dût d’ailleurs se rendre compte que je ne le croyais pas, puisqu’il dévia son regard du mien, et reprit. « Je t'assure, ma copine n'est pas enceinte... » commença-t-il en poussant un soupir. « Donc qui l’est ? » lui demandais-je d’une voix que je tentais douce et non jugeante. Après tout, c’était à lui d’en parler s’il en avait envie, et sinon … Et bien ce n’était tout simplement pas mes affaires. « C'est ma maîtresse qui l'est. » continua-t-il, me faisant écarquiller des yeux. Heureusement qu’il ne me regardait pas, parce qu’adieu la façade de la personne qui ne juge pas. C’était tout simplement plus fort que moi pour le coup. Sérieusement, une maîtresse ?! N’était-il pas supposé avoir grandi depuis le lycée ? « ..et c'est moi qui n'en veux pas... Enfin je crois. » termina-t-il, me faisant lâcher un soupir. Bon, je n’allais pas lui dire à quel point il était con, il devait le savoir. Ne pas juger, c’est sa vie, pas la mienne. Mais quand même ! « De la même façon, tu ne peux pas la forcer à avorter … Je pense qu’il y a plusieurs possibilités ici. Soit elle garde l’enfant et tu assumes tes actes. Soit elle garde l’enfant et tu restes en dehors de ça. Soit elle garde l’enfant et le fait adopter. Soit elle ne garde pas l’enfant. Mais le choix de le garder ou non lui revient en tout cas. Comme je l’ai dis, tu ne peux pas disposer de son corps, c’est le sien. Et ensuite, le reste … Et bien ça ne tient qu’à toi. » tentais-je de le conseiller, avant de reprendre une gorgée de mon cocktail. « Tu veux m’expliquer ce qui s’est passé histoire que je comprenne, ou pas ? » lui proposais-je ensuite, même si cette fois-ci, ce n’était plus vraiment de la curiosité. Après tout, les histoires d’adultères devaient à peu près toutes se ressembler …


« I'm trying to hope
with nothing to hold »
isabel alexis montgomery
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 659
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   21.06.14 11:12

Je n'ai jamais compris pourquoi chaque nuit j'espère encore me souvenir de son corps et de nos soucis. Pense t-elle encore à moi à toutes ces nuits passées dans ses bras, tout ce vent de douce caresses l’océan de toutes nos promesses. J'ai laissé passé ma chance une fois, deux fois, trois fois. Maintenant nous ne sommes plus qu'un souvenir, non ?♪♫ - Alexis % Thomas
 
let's drink to that




Je venais de me confier à une parfaite inconnue -ou presque- alors que j'avais été le premier à blâmer Nastia d'avoir mentionné sa grossesse à sa petite serveuse de l'époque. Qu'est-ce que je pouvais être con et irréfléchis... Je passai ma main dans mes cheveux avant de voir les yeux exorbités d'Isabel. Il en était finis de la vieille connaissance qui ne jugeait pas et qui semblait n'avoir que faire de la vie des autres. En même temps... Qui serait resté parfaitement stoïque après cette explication ? Je doute qu'il existe réellement quelqu'un d'assez neutre pour ne pas réagir. Isabel avait simplement adopté une attitude correct vis à vis d'un type qu'elle n'avait plus revu depuis le lycée et qu'elle n'appréciait pas particulièrement.« De la même façon, tu ne peux pas la forcer à avorter … Je pense qu’il y a plusieurs possibilités ici. Soit elle garde l’enfant et tu assumes tes actes. Soit elle garde l’enfant et tu restes en dehors de ça. Soit elle garde l’enfant et le fait adopter. Soit elle ne garde pas l’enfant. Mais le choix de le garder ou non lui revient en tout cas. Comme je l’ai dis, tu ne peux pas disposer de son corps, c’est le sien. Et ensuite, le reste … Et bien ça ne tient qu’à toi. » Je savais que la blondinette était pleine de bonnes intentions et que la seule chose qu'elle tentait de faire, c'est de me donner un conseil objectif. C'était d'ailleurs une des seules personnes qui tentait de le faire. La plupart de mes proches essayaient implicitement -ou pas- de m'orienter vers un choix ou un autre et ça avait le don de me perdre. Pourtant, malgré la neutralité des propos d'Isabel, je ne pouvais m'empêcher d'être agacé par ce qu'elle venait de me dire. Peut-être parce qu'au fond j'avais l'impression d'être un gamin auquel on tente de faire la leçon. Ou peut-être qu'aucune des solutions proposées ne me convenait... La seule chose que je souhaitais, c'était revenir en arrière.Je fronçai les sourcils avant de hocher la tête de gauche à droite. « Tu sais quoi ? oublie ce que je viens de te dire. C'est pas important. » Je m'apprêtai à quitter le bar alors que la blonde venait de reprendre la parole, m'empêchant de prendre la poudre d'escampette. « Tu veux m’expliquer ce qui s’est passé histoire que je comprenne, ou pas ? »Je me tournai afin de refaire face à la blonde avant de grimacer légèrement. Je détournai mon regard de la femme avant de rouler les yeux. « Il n'y a rien à expliquer. J'ai trompé ma fiancée et j'ai été assez con pour ne pas me protéger. Pas de bol, j'l'aie mise en cloque. Fin de l'histoire. » Encore une fois je m'apprêtai à partir avant de changer d'avis et de faire face une dernière fois à Isabel. Au fond de moi, j'avais besoin de me justifier. Je ne voulais pas qu'elle croit que j'étais un salaud sans coeur, ni cet imbécile qu'elle a connu au lycée. « Tu sais ce qu'il y a de plus dingue dans cette histoire ? C'est que partout ailleurs il y a des couples heureux qui ne demande qu'à avoir des gosses et ils n'y arrivent pas. Et moi... Moi je n'en veux pas et il faut que ça me tombe dessus ! J'ai l'impression d'être maudit. » Je poussai un soupire avant de laisser siffler un rire cynique. Voila que je prenais les mêmes exemples qu'Holly. Pourtant, lorsque je les employais pour défendre ma cause ils semblaient plutôt pitoyable. J'avais l'impression d'être ce petit caliméro à qui il arrive toujours plein de malheur sans que ça ne soit jamais de sa faute... Pourtant cette fois-ci, je savais que j'avais une très grosse part de responsabilité là -dedans... Même si c'était plus facile de se mentir à soi-même et de se faire passer pour une victime. « M'enfin, toi tu n'peux pas comprendre. Je ne sais même pas pourquoi je t'ai dis tout ça... »


fiche par blackheart. - image par crédit.




   
And my heart beats
Take off all of your skin, I'm brave when you are free.Shake off all of your sins and give them to me. Close up, let me back in, I wanna be yours, wanna be your hero - blackheart & tumblr & Empire.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 26
▪ Discussions : 409
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   24.06.14 11:56

Thomas & Alexis
❝ let's drink to that ❞
Il s’était quand même mis dans une galère pas possible. Et trouver un conseil objectif par rapport à cela était tout de même compliqué. Je lui énonçais alors les options qu’il avait. Après tout, à la fin, c’était à lui de faire le choix. Et si je voulais être objective, alors lui énoncer toutes les possibilités était la meilleure chose à faire. Mais cela ne semblait pas lui convenir apparemment. « Tu sais quoi ? oublie ce que je viens de te dire. C'est pas important. » Je roulais des yeux à ses paroles, avant de lui demander de m’expliquer ce qui s’était passé exactement, histoire que j’y comprenne quelque chose. « Il n'y a rien à expliquer. J'ai trompé ma fiancée et j'ai été assez con pour ne pas me protéger. Pas de bol, j'l'aie mise en cloque. Fin de l'histoire. » Je ne croyais pas au karma, mais quand même, je ne pouvais pas m’empêcher d’y penser. Après tout, il trompait sa fiancée avec sa maitresse. Et résultat, elle tombait enceinte, alors qu’il ne voulait pas d’enfant. Il allait probablement perdre les deux dans cette histoire. Sa fiancée, si cela venait à se savoir. Et sa maitresse, s’il n’était pas là pour elle pendant sa grossesse. « Ça aurait pu être pire … » commençais-je en haussant des épaules. « Après tout, tu aurais pu chopper une MST et la transmettre à ta fiancée. Ça aurait été pire qu’une grossesse non désirée, non ? » tentais-je de relativiser les choses. Et puis, c’était la vérité. Lui-même avait dit qu’il ne s’était pas protégé. Et de mon opinion, si mon mari m’avait trompée, j’aurais largement préféré qu’il la mette enceinte plutôt qu’il me refile le sida. Mais bon, ce n’était que mon opinion …

Il commençait à partir, mais apparemment, la conversation n’était pas finie, puisqu’il s’arrêta et revint à mes côtés. « Tu sais ce qu'il y a de plus dingue dans cette histoire ? C'est que partout ailleurs il y a des couples heureux qui ne demande qu'à avoir des gosses et ils n'y arrivent pas. Et moi... Moi je n'en veux pas et il faut que ça me tombe dessus ! J'ai l'impression d'être maudit. » soupira-t-il, avant de lâcher un rire que j’imaginais cynique. Il avait raison sur ce point-là, en tout cas. Plein de personnes avaient envie d’un enfant et ne pouvaient pas en avoir. Disons simplement que je les plaignais plus eux que lui. Mais ce n’était que mon avis personnel. Après tout, rien ne l’obligeait à être présent lors de la grossesse de sa maitresse. Et rien ne disait que cette dernière allait effectivement le garder.   « M'enfin, toi tu n'peux pas comprendre. Je ne sais même pas pourquoi je t'ai dis tout ça...  » Je lâchais un soupir à ses paroles, avant de rouler des yeux et de reporter mon verre en bouche. « Tu veux que je te raconte une histoire drôle ? » ironisais-je, avant de reprendre. « J’ai trouvé l’homme parfait. Réellement parfait. Drôle, attentionné, intelligent, débrouillard. Bref, parfait. Et je me suis mariée avec … » commençais-je, tout en regardant mon verre. « Et pendant des mois, il a tenté de me convaincre d’agrandir notre famille, d’avoir des enfants. Et pendant des mois, je lui ai dit que ça ne m’intéressait pas, que j’étais très bien comme ça. En vrai, j’avais surtout peur, mais bon, c’est pas ça l’histoire. L'histoire, c'est qu'il a enfin réussi à me convaincre. L’idée avait germé dans mon esprit, et finalement, avoir des enfants semblait être une bonne idée. Une très bonne même. » continuais-je, avant de lâcher un rire ironique. « Il est mort quelques heures après que je lui ai dis que je voulais un enfant. Quelques heures après … » reprenais-je, avant de terminer mon verre cul sec et d’en commander un autre. Je tournais ma tête vers lui, et lui lançais un sourire en coin. « Oh, et il est mort devant mes yeux, lors d’un braquage. Plus précisément, il est mort dans mes bras. Donc si je peux comprendre le fait que des personnes veuillent un enfant et ne pourront pas en avoir ... »


« I'm trying to hope
with nothing to hold »
isabel alexis montgomery
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 659
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   27.06.14 17:43

Je n'ai jamais compris pourquoi chaque nuit j'espère encore me souvenir de son corps et de nos soucis. Pense t-elle encore à moi à toutes ces nuits passées dans ses bras, tout ce vent de douce caresses l’océan de toutes nos promesses. J'ai laissé passé ma chance une fois, deux fois, trois fois. Maintenant nous ne sommes plus qu'un souvenir, non ?♪♫ - Alexis % Thomas
 
let's drink to that


« Ça aurait pu être pire … Après tout, tu aurais pu chopper une MST et la transmettre à ta fiancée. Ça aurait été pire qu’une grossesse non désirée, non ? » Je poussai un soupire, avant de lever les yeux au ciel, lassé par le relativisme de la blonde. "Pire", je ne sais pas. D'ailleurs je ne risquais pas de transmettre une MST à Elsa, du moins pas depuis ces trois derniers mois. Notre communication était devenue inexistence après qu'on ait débuté notre break. Certes, j'aurais pu faire l'effort de l'appeler et lui demander des nouvelles. Mais pour dire vrai, je n'avais pas le courage. Ca aurait été trop difficile de lui parler comme si de rien n'était alors qu'une barrière s'était installée entre nous deux depuis l'histoire avec Oney. Et puis... Il y avait Nastia. Je n'aurais jamais pu parler franchement à Elsa en sachant que par derrière je la trompais. Elle aurait tout deviné, j'en suis certain. Je préférais donc jouer le 'jeu' du break à 100%, pour préserver ma trahison, et devenir un simple fantôme pour Elsa.

J'avais envie de mettre fin à notre conversation. De toute façon, j'étais censé travailler et non pas faire la conversation à tous nos clients afin de leur déballer mes problèmes d'ordre privé. Pourtant, avant de partir, je ne pu m'empêcher de reprendre ce fameux rôle de caliméro. J'affirmai une fois encore que la vie était injuste. Des milliers de personnes souhaitent avoir des enfants sans pour autant réussir et moi, ça me tombe dessus sans que je sois prêt, sans désirer cette paternité. Je pense que même si c'était Elsa qui était tombée enceinte, j'aurais été paniqué de la même manière. Mais voila...C'est Nastia et forcément tout devient encore plus problématique.
Mes plaintes semblèrent avoir touché la blonde, qui sirota une dernière fois son verre, agacée, avant de reprendre la parole.« Tu veux que je te raconte une histoire drôle ? » Je la fixai avec dédain, étonné par sa réaction. Elle qui semblait toujours si neutre, si stoïque. Voila que le taon semble avoir piqué le cheval, le rendant désormais un peu plus nerveux. « J’ai trouvé l’homme parfait. Réellement parfait. Drôle, attentionné, intelligent, débrouillard. Bref, parfait. Et je me suis mariée avec … Et pendant des mois, il a tenté de me convaincre d’agrandir notre famille, d’avoir des enfants. Et pendant des mois, je lui ai dit que ça ne m’intéressait pas, que j’étais très bien comme ça. En vrai, j’avais surtout peur, mais bon, c’est pas ça l’histoire. L'histoire, c'est qu'il a enfin réussi à me convaincre. L’idée avait germé dans mon esprit, et finalement, avoir des enfants semblait être une bonne idée. Une très bonne même. » Même si je tentai de garder un air méprisant et agacé, je ne peux nier que j'écoutais attentivement ce qu'elle était entrain de me dire. Parce qu'au fond je me retrouvais dans ses mots.  Elle avait peur de devenir mère. Je suis carrément effrayé à l'idée de devenir père. La seule différence c'est qu'elle a eu le temps de se faire à cette idée et elle a pu faire le choix de devenir mère... Moi on ne m'a pas demandé mon avis. Je n'ai jamais pris la peine de me préparer mentalement à cette situation et voila que ça me tombe dessus. C'est naturel que nos crainte soient exacerbées dans ce genre de situations, non ? C'est naturel de paniquer et de vouloir se défiler tout en , paradoxalement, ne voulant pas les abandonner. Nastia et le bébé. Tout est tellement compliqué dans ma tête.

Elle lacha un rire cynique qui me fit sortir de mes délibérations internes. «  Il est mort quelques heures après que je lui ai dis que je voulais un enfant. Quelques heures après … » Elle termina son verre cul-sec, comme pour accuser le coup. La blessure semblant encore très vive. Je la regardais abasourdi, sans savoir quoi dire, ni quoi faire.  Je m'attendais à tout, sauf à cette chute là pour son histoire. « Oh, et il est mort devant mes yeux, lors d’un braquage. Plus précisément, il est mort dans mes bras. Donc si je peux comprendre le fait que des personnes veuillent un enfant et ne pourront pas en avoir ... » Je fis claquer ma mâchoire, intégrant difficilement ce qu'elle venait de me déballer avant de me passer la main dans les cheveux. D'une certaine manière, son histoire était bien plus tragique que la mienne. Non, pas juste d'une certaine manière. Son histoire était belle et bien plus tragique que la mienne. Et pourtant elles n'étaient pas comparables. Elle voulait un enfant de son mari et ne pourra jamais l'avoir. Moi je n'en voulais pas et j'en aurai certainement un...Si on ne pouvait pas faire de lien entre le récit d'Isabel et le mien... Je m'étonnai de faire un lien entre le passé de Nastia et celui d'Isabel. Tout comme cette dernière, Nastia avait voulu un enfant de son mari. Tout comme Isabel, Nastia avait perdu son mari avant que tout ça puisse se concrétiser. La seule différence, c'était que Nastia m'avait trouvé. Parfois j'avais même peur qu'elle voit Dean en moi et qu'elle cherche d'une certaine manière à reprendre sa vie là où elle l'avait laissée avant la mort de Dean. Mouais... Ou peut-être je me fais des films histoire de me trouver des excuses pour ne pas prendre ma vie à moi en mains, accepter ce bébé et accepter que je puisse être réellement tombé amoureux de la Suédoise. Au fond, c'est tellement plus simple de se faire passer pour la victime, non ? « Je suis désolé pour ton mari... Mais..Tu sais c'est pas foutu pour toi. Tu pourras certainement reconstruire ta vie avec un autre et fonder ta famille. » Par contre, ma vie d'éternel adolescent risquait d'être fortement compromise - pour ne pas dire foutue- si je faisais le choix d'accepter ce bébé... Et même si je ne l'acceptais pas. Même si elle avortait. Rien ne serait plus pareil... Je ne pourrai jamais être aussi insouciant qu'auparavant.


fiche par blackheart. - image par crédit.




   
And my heart beats
Take off all of your skin, I'm brave when you are free.Shake off all of your sins and give them to me. Close up, let me back in, I wanna be yours, wanna be your hero - blackheart & tumblr & Empire.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 26
▪ Discussions : 409
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   05.07.14 9:26

Thomas & Alexis
❝ let's drink to that ❞
Lorsque le jeune Hamilton me fit part de son histoire, je ne pus m’empêcher de relativiser. Sérieusement, il y avait pire non ? Surtout que pour faire tomber sa maitresse enceinte, cela voulait dire qu’ils ne s’étaient pas protégés. Et il y avait donc pire qu’une grossesse. Sérieusement, si mon petit ami me trompait, je préférais largement qu’il se protège. Surtout pour qu’ainsi, il ne me refile rien. Je ne voulais même pas connaître le risque de chopper une MST. Autant dire qu’une grossesse, finalement, ce n’était pas si terrible que cela. J’aurais d’ailleurs plus tendance à ne pas pardonner mon homme parce qu’il ne s’est pas protégé que simplement parce qu’il m’a trompée. Mais il s’agissait probablement simplement d’une question de point de vue. Et puis, avouons-le, il valait mieux simplement ne pas se faire tromper du tout, c’était bien plus simple !

Lorsqu’il énonça que, de toute façon, je ne pourrais pas comprendre, je ne pus m’empêcher de lâcher un grand soupir. Puis je commençais à lui raconter mon histoire. Comment pendant de longs mois, lorsque Jason tentait de me convaincre de fonder une famille avec lui, j’avais eu peur et lui répondais purement et simplement non. Après tout, comment est-ce que je pourrais m’occuper d’un enfant, alors que je commençais seulement à m’occuper de moi ? Je n’avais d’ailleurs jamais pensé à la question d’avoir un enfant. Après tout, pourquoi faire ? Et puis, n’était-ce pas un peu égoïste d’amener un enfant dans ce monde ? Moi qui avais tant souffert, comment pourrais-je vouloir avoir un enfant pour qu’il finisse par souffrir ? Et puis, Jason et moi étions tellement bien, simplement comme nous étions. Nous n’avions pas d’enfants. Mais Jason me connaissait parfaitement. Il savait que c’était la peur qui me faisait parler. Et qu’en insistant, il finirait par me mettre cette idée de devenir mère dans ma tête. Et il réussit à merveille d’ailleurs. Malheureusement, un peu trop tard peut-être. Puisque seulement quelques heures après que je lui ai dit que j’étais d’accord et que je voulais également fonder une famille avec lui … Et bien le braquage arriva et l’un d’eux tira sur lui, le laissant mourir dans mes bras.

Enfin, je ne partageais pas ça avec Thomas pour dire qu’il y avait pire. Bien au contraire d’ailleurs, nos histoires n’avaient rien de comparables et loin de moi l’idée de les comparer. Mais … Peut-être que j’avais simplement eu envie de parler en fait. Je n’en avais jamais parlé à personne. Pas même à sa famille d’ailleurs. Comme si le fait de ne pas en parler rendant la chose moins … réelle. « Je suis désolé pour ton mari... Mais..Tu sais c'est pas foutu pour toi. Tu pourras certainement reconstruire ta vie avec un autre et fonder ta famille. » tenta-t-il. Je lâchais un petit rire ironique. « Pas sûre que j’en ai envie avec quelqu’un d’autre … » lui répondais-je avant de hausser des épaules et de lui lancer un sourire faussé. « Bref … Tout ça pour dire que tu devrais vraiment réfléchir à ce que tu veux. Est-ce que tu l’aimes ? Ta maitresse ? Ou ta fiancée ? De toute façon, tu devras faire un choix. Et concernant cet enfant, c’est la même chose. Simplement, tu ne sais pas de quoi sera fait demain. » commençais-je, avant de faire une petite pause. « Donc, mon conseil objectif, c’est que … Imagine que ta maitresse meure demain. Quelle sera ta réaction ? Et si cette idée t’es tout simplement insoutenable, c’est que tu ressens quelque chose pour elle. » reprenais-je en haussant des épaules. « Et concernant ce futur enfant … Si ce n’est que la peur qui te retient, alors ce n’est rien du tout. Tout le monde a peur d’être un terrible parent. Et je pense que le simple fait que tu penses cela, cela veut dire que tu t’inquiètes pour ce futur enfant. Et est-ce qu’un parent qui s’inquiète pour son enfant n’est pas, justement, un bon parent ? »


Spoiler:
 


« I'm trying to hope
with nothing to hold »
isabel alexis montgomery
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 659
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   09.07.14 20:53

Je n'ai jamais compris pourquoi chaque nuit j'espère encore me souvenir de son corps et de nos soucis. Pense t-elle encore à moi à toutes ces nuits passées dans ses bras, tout ce vent de douce caresses l’océan de toutes nos promesses. J'ai laissé passé ma chance une fois, deux fois, trois fois. Maintenant nous ne sommes plus qu'un souvenir, non ?♪♫ - Alexis & Thomas
 
let's drink to that





« Pas sûre que j’en ai envie avec quelqu’un d’autre » Ca y est, j’étais mal à l’aise. Je ne savais plus quoi dire, ni où était ma place. Je venais d’étaler mes problème à cette fille alors qu’elle avait surenchérit en me dévoilant son histoire horrible. C’était comme si on venait de faire une battle à ‘qui a la vie la plus merdique’. Je dois bien avouer que c’est elle qui l’emporte. Oui, je risque d’être papa…Et ca risque de tout chambouler. Mais au moins j’ai des personnes qui m’aiment et que j’aime. Je n’ai perdu personne –pour l’instant- et je risque juste de gagner ‘quelqu’un’. « Bref … Tout ça pour dire que tu devrais vraiment réfléchir à ce que tu veux. Est-ce que tu l’aimes ? Ta maitresse ? Ou ta fiancée ? De toute façon, tu devras faire un choix. Et concernant cet enfant, c’est la même chose. Simplement, tu ne sais pas de quoi sera fait demain. » Présenté comme ça, tout semblait si simple. Les questions d’Isabel étaient claires et pour la première fois, j’en connaissais la réponse. « J’aime ma fiancée, ça c’est sûr. » Je marquai un temps de pause. Comme pour bien séparer Nastia et Elsa et ne pas les mettre dans la même phrase. « Mais il semblerait que j’aime aussi ma maîtresse. C’est ça le problème. » J’avais l’impression d’être misérable. Seuls quelques années me séparaient d’Isabel et pourtant à côté d’elle, j’avais l’impression d’être resté ce gamin du lycée. Ce petit con populaire qui adorait faire chier aux pauvres marginaux, parce qu’au fond j’avais besoin de compenser mes complexes et ma médiocrité en cours. « Donc, mon conseil objectif, c’est que … Imagine que ta maitresse meure demain. Quelle sera ta réaction ? Et si cette idée t’es tout simplement insoutenable, c’est que tu ressens quelque chose pour elle. » Qu’elle meurt !? Je poussai un rire moqueur avant d’hocher la tête de gauche à droite. Non mais sérieusement, qui pourrait bien envisager de telles choses ? Jamais je ne voudrais que Nastia meurt, ni Elsa… La seule personne dont la mort pourrait m’offrir un certain soulagement serait la mort d’Oney…Et encore, je trouve ça tellement horrible d’imaginer ce genre de choses. Même si j’abhorrais l’Irlandais, même si je lui souhaitais tout le malheur du monde, jamais je ne lui souhaiterais ça. « Et concernant ce futur enfant … Si ce n’est que la peur qui te retient, alors ce n’est rien du tout. Tout le monde a peur d’être un terrible parent. Et je pense que le simple fait que tu penses cela, cela veut dire que tu t’inquiètes pour ce futur enfant. Et est-ce qu’un parent qui s’inquiète pour son enfant n’est pas, justement, un bon parent ? » Un sourire timide s’esquissa sur mes lèvres. Encore une fois elle touchait le fond du problème, sans pour autant me connaître réellement. Comme quoi Holly avait raison…On lisait en moi comme dans un livre ouvert…Il semblerait que je sois le seul à ne pas me comprendre totalement. Pourtant, pour la première fois, les choses semblaient plus claires. Le brouillard semblait se dissipé pour enfin me laisser entrevoir les chemins que je pourrai arpenter et celui que je devrai emprunter. « Ca semble si simple dis comme ça. J’aimerais que ça soit le cas… » Un homme m’interpola et je sus que la pause détente était terminée. Je souris une dernière fois à Isabel «  Ca m’a fait plaisir de te revoir. » C’était sincère. Ses conseils n’étaient certainement pas tombés dans l’oreille d’un sourd.


fiche par blackheart. - image par crédit.




   
And my heart beats
Take off all of your skin, I'm brave when you are free.Shake off all of your sins and give them to me. Close up, let me back in, I wanna be yours, wanna be your hero - blackheart & tumblr & Empire.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 659
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   13.07.14 9:29

Terminé :coeur:




   
And my heart beats
Take off all of your skin, I'm brave when you are free.Shake off all of your sins and give them to me. Close up, let me back in, I wanna be yours, wanna be your hero - blackheart & tumblr & Empire.  

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Fairbanks
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

❝ let's drink to that ❞ thomas & alexis (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ileen Thomas ♔ Bangarang! (terminée)
» Thomas Benjamin Degrace [Terminé]
» Tim Thomas
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 3.0 :: It's a brave new world. :: Braddock District. :: Prague Casino Aurora.-