Partagez | .
 

 He's just a biche ♦ Dagan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 232
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: He's just a biche ♦ Dagan   13.06.14 0:18

Danny & Morgan
He's just a biche
Participants ✦ Danny et Morgan
Statut ✦ Privé.
Lieu ✦ Au poste de police.
Date ✦ 1ère quinzaine de juin.
Moment ✦ En soirée.
Météo ✦ Il flotte.
Prévention -18 ✦ Non.
PNJ ✦ S'il a envie de s'amuser pourquoi pas, sinon pas vraiment =)


    everybody wake up
    WILL YOU CATCH ME IF I JUMP IN FRONT OF YOU ?
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 232
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   13.06.14 1:25

Il attend sa sœur à la sortie de l’école de police, il baille à n’en plus finir. Les cinq heures de sport qu’il s’est mangé dans la journée lui ont donné un gros coup de fatigue. Il a juste envie de prendre une douche et d’aller rapidement se vautrer sur son lit devant un film avec rien à faire. Manque de pot, il se doute que le paternel va lui demander d’astiquer la voiture. Corvée hebdomadaire, il n’arrive pas à y échapper. C’est sûr que l’autre avec ses costards cravates, il ne risque pas de le faire et les filles non plus par peur de se casser un ongle. Il se masse le front, les migraines reviennent. Il met ses lunettes sur le nez. Ça va déjà mieux. Un jour, il tentera de se faire opérer pour corriger sa myopie. Un jour oui. Pour le moment, ça ne l’intéresse pas vraiment tant que ça n’affecte pas ses performances aux baskets, il s’en fiche pas mal et il n’a pas envie d’atterrir à l’hôpital, même pour ça. Il soupire avant de prendre son téléphone pour mettre un peu de musique. Visiblement, elle n’est pas décidée à quitter l’académie pour le moment. Elle a un copain ou quoi ? Il grogne en pensant à ça avant de regarder dans le rétroviseur pour voir s’il l’aperçoit. Mais toujours personne. Finalement, il la sms, faussement méchant : Bouge ton cul la gueuse ou je pars sans toi ! Il dépose le téléphone dans sa poche de blouson, avant de bailler encore. Quand il reçoit sa réponse, il soupire de dépit. Comment est-ce qu’il a pu se gourer d’heure ? Il est plus fatigué que ce qu’il ne pense. Râlant. Il démarre pour rentrer à la maison, elle ne sort que dans deux heures, il ne va pas rester là comme un poireau dans un champ d’idiots pour ses beaux yeux. Il démarre rapidement et décroche son téléphone lorsqu’il roule.

« Yeup ? » « Tu ne sais pas dire : oui belle-maman adorée, que puis-je pour toi ? » Il attrape son oreillette et la met en place, reposant le téléphone sur le tableau de bord pour ne pas avoir à le tenir, riant à sa remarque. « C’est mon père qui doit te charmer, mon rôle à moi est d’être insupportable pour que tu aies une bonne occasion de te plaindre et de te faire offrir des cadeaux. » Cette fois, c’est elle qui éclate de rire. Il sourit en coin au volant de sa belle voiture. Il ne la sort pas souvent, mais vu la pluie qui se déchaine dehors, c’est mieux comme ça pour une fois. Il n’a pas envie de tomber malade alors qu’il a un match dans trois jours. Si jamais un recruteur venait, il doit être au meilleur de sa forme. Il baille encore en s’arrêtant à un feu rouge, passant sa main dans ses cheveux châtains, se demandant s’il va tenter d’être réellement blond ou s’il reste comme ça ou s’il redevient brun. « Je voudrais que tu passes au pressing récupérer ma robe pour demain. » Il hausse un sourcil. « Quelle robe ? » « Une nouvelle, nous avons un dîner avec le travail de ton père. J’appelle Matilda pour lui dire que c’est toi qui vient la prendre. Tu veux bien dit ? » Il se gratte la joue, la laissant mijoter un peu. « Okay j’irais. » Il hésite avant de soupirer. « Dis… tu peux me donner 50 dollars, sans le dire à tu sais qui ? » Elle est surprise, il lui demande rarement de l’argent. C’est peut-être la seconde fois. « Euh… d’accord. Tu es sûr que ça va ? » « Oui, oui. J’ai eu des réparations à faire sur la voiture et ça m’a mis un peu dans le rouge ce mois-ci. » « Ah oui, Titi m’en avait parlé. Je t’aiderai. » Il sourit doucement avant de la remercier et de raccrocher. Lançant son oreillette sur le siège passager, il fait un crochet dans un coin pas trop fréquentable de la ville. S’arrêtant, il va parler avec un mec durant deux minutes. Récupérant un paquet, il remonte en voiture avant de passer au pressing et de récupérer la robe. Quand il voit le gyrophare tourner derrière lui, il grogne seul dans la voiture avant de frapper le volant. Il a envie de fuir, mais il sait que ça va barder s’il le fait. Bon gré, mal gré, il se gare sur le côté attend presque sagement. Il met quelques minutes avant d’ouvrir la fenêtre, histoire que le flic profite bien de la pluie.

« Descends. » « En quel honneur ? » « Tu descends et rapidement ! » Il soupire et sort de la voiture, il le plaque contre celle-ci et lui fouille les poches, trouvant alors le paquet rempli de pilule. « Tiens, tiens, on a quoi là ! Non seulement tu roules au-dessus de limite mais en plus t’as des trucs illégaux dans tes poches ! » « Genre… même si j’avais des tic tac vous feriez passer ça pour des petites pilules du bonheur juste pour me faire chier. » « Commence pas Danny. » « Oh je commence rien moi ! » « Fous-toi de ma gueule en plus. Allez viens là. » Il lui passe les menottes et l’entraîne à la voiture, il le freine avec sa force en essayant de reculer. « Et ma voiture, j’la laisse pas là ! » « On va appeler une dépanneuse, maintenant tu fais pas chier et tu montes. » Il résiste encore, son collègue vient l’aider pour le mettre à l’arrière du véhicule et pas de manière douce. Il gémit un coup en se cognant la tête. Il les entend appeler la dépanneuse, il soupire de dépit avant de mettre sa tête contre la vitre. Soudain, il pense à titi, il regarde vers les flics. « Vous pouvez envoyer un sms pour moi ? Juste un à ma sœur en lui disant de rentrer en bus que j’ai un imprévu, elle va m’attendre sous la pluie sinon. S’il vous plait… juste ça. Il est dans ma poche là. » Il fait un mouvement pour indiquer où. Au début, ils l’ignorent, mais un se décide à le faire juste parce que la gamine n’y peut rien, puis il lui confisque le portable. Nouveau soupir. Il se remet contre la vitre et attend. On l’emmène sans ménagement au poste avant de le foutre sur une chaise le temps qu’il aille boire le café et parler de ce qui vient d’arriver. Au bout d’une quinzaine de minutes, il aperçoit Morgan arriver vers lui, l’air fâché. Il fait un beau sourire de sale gosse pourri gâté en l’observant. « J’te jure, j’ai rien fait d’mal ! » Et pour un fois, il n’avait pas tort, il devait être à peine 5km au-dessus de la limite, il n’est pas un fou au volant, il n’a pas envie de mourir comme ça… Pour les pilules, il n’a pas envie de se justifier, mais il sent que ça va devoir arriver quoi qu’il en pense. Il soupire. « Tu peux pas retirer mes menottes, j’ai un match dans trois jours, j’ai besoin de mes mains. S’te plait. » Il lui fait une moue de chien battu, persuadé qu’elle cédera face à sa bouille.


    everybody wake up
    WILL YOU CATCH ME IF I JUMP IN FRONT OF YOU ?
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 216
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   13.06.14 17:09

Si tu veux mon avis il n’est jamais trop tard ou dans mon cœur trop tôt. Pour être ce que tu as envie d’être. Il n’y a pas de limite de temps, c’est quand tu veux. Tu peux changer ou rester la même. Il n’y a pas de règles pour ça. On peux en tirer le meilleur ou le pire. J’espère que tu en tireras le meilleur♪♫ - Morgan Bradshow & Danny Cohen-Zhang
 
He's just a biche.


   
C'était une journée de merde. Le genre de journée où on se dit qu'on aurait préféré rester coucher. Le genre de journée où on se demande pourquoi rien ne se passe comme on le voudrait. En fait, cela faisait plusieurs jours que Morgan enchaînait les journées qu'elle jugeait merdique. Depuis la mort de Logan d'abord. Son frère jumeau, alcoolique et drogué avait finit par y laisser sa vie. Dans un stupide accident de voiture. Elle le savait que ça finirait comme ça et pourtant elle n'avait rien fait pour empêcher que ça arrive. Enfin rien de plus que lui faire la morale. Pour ça, elle était douée. Elle le faisait avec Jesus, son jeune frère et résultat, il ne lui parlait plus. En fait, Morgan était stupide. Elle faisait pitié même. Tout simplement parce qu'elle aurait pu faire quelque chose de plus pour Logan. Elle aurait pu, par exemple, aller à cette soirée et l'empêcher de boire ou tout simplement le foutre en cabane, ça l'aurait calmé un peu. Mais non, elle s'était contenté de parler. De dire certains mots qui n'avaient apparemment servit à rien. Elle avait échoué. Lamentablement. Logan était dans un cercueil et Jesus lui faisait la gueule. Elle était pourtant doué en tant que flic. Douée pour aider les jeunes à se sortir de la merde dans laquelle il se trouvait mais quand il s'agissait de sa famille, quand il s'agissait des gens qu'elle aimait, elle n'était pas très douée. Elle était même pas douée du tout. Logan en était la preuve. Bref, en plus de devoir vivre avec la mort de Logan sur la conscience, elle devait aussi vivre avec le retour de Rosanna. Son ex petite amie qui après quatorze ans d'absence refaisait surface. Cela l'a chamboulait. Enormément même. Elle aurait voulu ne rien ressentir. Elle aurait voulu que le retour de Rosanna ne lui fasse ni chaud ni froid mais ce n'était pas le cas. Bien au contraire, elle ne pensait qu'à la jeune femme maintenant. Alors évidemment, avec tout ça, ses journées étaient devenues difficile. Même le boulot ne suffisait pas à lui changer les idées. Même le boulot ne suffisait pas à la rendre heureuse. Elle avait pourtant toujours aimé son travail. Mais tout était différent maintenant. Tout avait un goût différent.

Il était environ dix sept heures quand Morgan prit la décision qu'il était temps de rentrer chez elle. De toute manière, elle n'arrivait à rien et le poste de police était plus calme aujourd'hui. Il fallait qu'elle rentre. Qu'elle se fasse couler un bon bain et qu'elle se repose. C'était vital puisque ses nuits étaient plutôt courtes en ce moment. Pourtant, alors qu'elle passa devant la salle de pauvre où se trouvaient certains collègues, pas ceux avec lesquels elle s'entendait le mieux malheureusement, elle surprit une conversation qui lui semblait intéressante. Une conversation qui allait lui faire oublier, pendant quelques minutes au moins, Logan et Rosanna. Elle s'approcha alors d'un de ces collègues. Ce mec, elle ne l'avait jamais aimé. Enfin, elle n'avait rien contre lui personnellement mais elle détestait la manière dont il travaillait. Elle détestait la manière qu'il avait de s'acharner sur certains jeunes qui faisaient de la merde. Il s'était pas mal à s'acharner sur Logan d'ailleurs et maintenant Jesus. A croire que ça lui faisait presque plaisir que les frères de Morgan soient au poste régulièrement. Il y en avait un autre sur lequel ce type s'acharnait. Danny Chohen-Zhang. C'était justement de lui qu'ils étaient en train de parler. Danny c'était le fils du procureur. C'était peut être pour cette raison qu'il était devenue une sorte de bouc-émissaire. Mr le procureur n'était pas toujours très drôle et très sympa avec les flics de Fairbanks, c'était peut être un moyen de lui faire payer. Il faut dire que Danny, il cherchait les ennuis. Depuis qu'il était adolescent. Ces derniers temps c'est vrai, il semblait se calmer. En tout cas, il était moins souvent au poste. Morgan avait toujours adoré ce gosse. Oui pour elle, c'était un gamin. En fait, il lui rappelait beaucoup Logan. Dans ses conneries mais aussi dans sa manière de parler. Cette manière si insolente et à la fois si drôle. Elle l'aimait bien, c'était un fait. Et ses collègues, ils le savaient aussi. D'ailleurs, elle n'avait jamais essayé de le cacher. Elle assumait. Ces mecs avaient beau faire des conneries ou encore être des criminels, ils étaient des humains. Ils avaient le droit à un peu de reconnaissance. A un peu d'amour. Entre Danny et Morgan les choses avaient toujours fonctionné toute manière. Elle n'était pas tendre avec lui pourtant mais ils s'appréciaient c'était certain. "Qu'est ce qu'il a fait ?" Oui, elle s'était totalement imposée au milieu de la conversation. Peu importe, c'était Danny, ça la concernait. Le flic se mit alors à sourire à pleine bouche. Ah il était content ce fumié. Content d'avoir de nouveau attrapé le gamin du procureur. Morgan soupira devant sa réaction et baissa légèrement la tête passant sa main sur son front comme pour garder un certain self contrôle. Il ne fallait pas la chercher aujourd'hui. Le mec lui tendit alors un petit sachet avec des pillules. Morgan soupira de plus belle. Quel crétin ce mec, pensa t-elle. Il cherchait vraiment à avoir des ennuis ? D'ailleurs Morgan était réellement triste. "Et il roulait à cinq kilomètres au dessus, c'est pour ça qu'on l'a choppé à la base." Morgan soupira de nouveau, lançant un regard tueur à son collègue. Elle attrapa le sachet qui lui tendait. "Je m'en occupe." "Hey oh c'est mon affaire. Et c'est Cohen alors s'il te plais, laisse moi ce plaisir." Morgan lança de nouveau un regard tueur à son collègue. Il ne lui faisait pas peur et elle était réputée pour faire ce qu'elle jugeait bon. Peu importe ce qu'il pensait d'elle. Elle était douée dans son boulot, elle savait qu'elle n'aurait pas de problèmes. D'ailleurs, son bosse l'avait toujours préféré à ce naze. "Cinq kilomètres sérieux ? C'est quoi ton but, le faire chier jusqu'à ce qu'il finisse au trou ?" Elle n'attendit pas de réponse. De toute manière vue le ton sur lequel elle avait lancé sa phrase, il ne vallait mieux pas continuer à discuter avec elle et son collègue devait le savoir.

Arrivée dans la salle; qu'on pourrait qualifié salle d'attente, elle vit Danny assit avec des menottes. Elle commença par soupirer. Les menottes n'étaient peut être pas utiles. Bon d'accord, elle n'était pas toujours professionnelle quand il s'agissait de Danny. Ce gosse, elle l'adorait, elle n'y pouvait rien. C'était plus fort qu'elle. Pourtant quand elle le vit lui adresser un large sourire, elle n'eut qu'une seule envie, lui foutre une gifle. Bah oui, elle avait beau l'apprécier, il avait quand même fait des conneries et il méritait une bonne leçon. « J’te jure, j’ai rien fait d’mal ! » Morgan soupira. Là, il se foutait de sa gueule. Il avait quand même des pillules sur lui. Elle s'approcha alors de lui et lui lança un regard des plus tueurs mais ça n'avait pas l'air de traumatisé le jeune homme qui continuait de la regarder avec ce même air de chien battu et avec ce petit sourire en coin qui avait toujours eu le don d'amuser Morgan. Mais là, elle ne souriait pas. Elle faisait toujours ça. Elle restait sérieuse mais s'il savait bien qu'elle l'aimait bien. « Tu peux pas retirer mes menottes, j’ai un match dans trois jours, j’ai besoin de mes mains. S’te plait. » Morgan approcha de Danny et attrapa son bras pour qu'il se lève. "T'as rien fais de mal ? Te fou pas de ma gueule Danny ? C'est quoi ça ?" avait elle dit en lui tendant le sachet de pillule. Elle le poussa alors légèrement vers l'avant mais sans lui faire mal, elle n'avait jamais apprécié les flics qui maltraitaient les "criminels". "Avance ! Et je te conseille de ne pas me chercher aujourd'hui." OUi ce n'était pas le jour. Ce n'était pas le moment de faire chier Morgan. Elle ne rigolait pas mais dans le fond, elle appréciait de voir Danny. Il lui changerait les idées. Il l'avait toujours fait. Quand il fût assit en face d'elle et qu'elle avait prit place derrière son bureau, elle le regarda dans les yeux. Elle allait d'ailleurs dire quelque chose mais son débile de collègue, ne lui laissa pas le temps. Passant devant le bureau, il se mit à rire et s'adressa à Danny. "Peut être que le jour où Morgan comprendra qu'elle doit te foutre une bonne fois pour toute au trou, tu arrêteras de faire de la merde." Morgan adressa un regard tueur à son collègue et Danny pouvait le voir même si elle préfèrait le cacher. Les personnes interrogées n'avaient pas besoin de savoir que l'ambiance entre les collègues n'était pas toujours bonne. Pourtant, malgré qu'elle se mit à sourire, son sourire puait l'ironie. "Anderson...Tire toi. C'est MON interrogatoire." Elle se leva alors doucement et ferma clairement la porte au nez à son collègue. Elle s'approcha alors de Danny, sorti une petite clé et lui retira ses menottes. Elle reprit alors place derrière son bureau. "Danny, maintenant qu'on est entre nous. C'est quoi ça ?" avait elle dit sur un ton plutôt calme, lui tendant les pillules.



   
fiche par blackheart. - image par crédit.



Il me manque. C’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 232
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   13.06.14 20:14

Elle est en colère, elle est en colère. Il le voit, mais surtout il peut le sentir, réellement le sentir. Il se retient de rire, il la trouve mignonne quand elle est en colère, mais il sait que s’il se marre, il va se prendre une baffe derrière la tête. Il a voulu se protéger en lui disant qu’il n’a rien fait, mais visiblement, ça ne marche pas. Elle l’empoigne sans ménagement pour le faire ce lever. « T'as rien fais de mal ? Te fous pas de ma gueule Danny ? C'est quoi ça ? » Il continue de faire sa moue de cocker affecté, suivit d’un mordillage de lèvres en puissance, mais non, cette fois-ci, elle ne craque pas. Au contraire, elle lui fout le sachet sur le nez. Il grimace un peu avant de soupirer, mais elle le pousse pour qu’il bouge son cul jusqu’au bureau de la vieille belle brune. « T’as bouffé du lion enragé ou quoi ? » Si c’était une autre personne, il lui aurait carrément dit d’aller tirer un coup pour se sentir mieux, mais avec elle, non, il ne pouvait pas. Il respecte Morgan. Il lui doit bien ça avec tout ce qu’elle a fait pour lui depuis qu’il est arrivé ici contrairement à son propre paternel. « Avance ! Et je te conseille de ne pas me chercher aujourd'hui. » Elle le pousse doucement vers une chaise, il s’y vautre pour se mettre à son aise en bougeant sa nuque dans tous les sens et si on regarde de plus près, on peut voir un bleu à la base de ses cheveux sur le côté droit de son front. Signe de sa collision avec le bord de la voiture quand ils ont voulu le faire entrer de force. Il ne se plait pas pour autant même si le mal de crâne est lancinant dans son crâne. L’autre tête de con débarque encore pour faire chier. Danny le dévisage sans retenue, il crève d’envie de se lever et de lui éclater la tronche dans un mur. Il se retient. Il se retient énormément, parce qu’il serait capable de le mettre au tapis avec tout le sport qu’il pratique. Il est bon en boxe et pas pour rien. Il ne finit non plus jamais à l’hosto dans les bagarres. C’est un truc à prendre en compte que ce trou-des-fesses d’Anderson oublie constamment. Il est crispé sur sa chaise, prêt à bondir, mais Morgan agit avant lui. Elle ferma la porte en râlant et en montrant qu’elle est la patronne. Enfin, elle lui retire ses menottes. Il pousse un soupir de soulagement avant de se masser les poignets, prêt à dire un merci qu’elle ne lui laisse pas le temps de sortir comme elle enchaîne directement sur les pilules. « Danny, maintenant qu'on est entre nous. C'est quoi ça ? » Cette fois, il en sort un d’exaspération avant de se masser les yeux puis la nuque et de mieux s’installer. « Des vitamines. » Il voit son air courroucé mais il se met mieux assis et la regarde dans les yeux. « Je suis sincère Morgan… Ce sont juste des vitamines. Fais-les analyser si tu veux. C’est rien de plus, mais si je vais à la pharmacie, elle s’empressera de le dire à ma belle-mère, qui va me poser des questions et j’ai pas envie… »

Il soupire et bascule sa tête vers l’arrière avant de la regarder elle. « J’ai deux jobs, la fac, l’équipe de baskets de l’univ… Je pratique quatre sports réguliers et faut toujours que je cours pour Titi parce que les parents sont trop occupés. J’suis vraiment HS en ce moment et un mec de mon équipe m’en a parlé, son pharmacien lui avait conseillé ça mais j’voulais pas aller là comme je t’ai dit, alors un autre gars de mon équipe m’a dit d’aller là-haut. » Il croise finalement ses bras en la regardant. Il n’a pas besoin de mentir avec elle, il sait qu’elle va finir par trouver la vérité si elle le veut, alors autant la dire dès le début. « C’est juste… ces gros cons là…. Je suis sûr que j’étais même pas au-dessus de la limite, tu sais bien que je fais pas le con au volant, le peu de fois que je la conduis, j’ai Tiffany avec moi. Et là du coup, j’peux même pas aller la chercher à l’école et j’vais revenir en retard, ma belle-mère va encore flipper et Anderson va pas se gêner pour le dire à mon paternel, déjà qu’il veut absolument que je quitte la fac, s’il sait qu’on m’a encore envoyé ici, j’vais morfler. » Il soupire longuement avant de se masser la tête. « T’as pas une aspirine ? Pitié M’man. » Il aime bien l’appeler comme ça, elle le materne tellement et en même temps, c’est un peu aussi pour la vieillir et la faire chier. Mais là, son mal de crâne est flagrant. Sûrement dû à sa myopie et à la fatigue qui le plombent tout le temps. Il fait avec tous les jours. Il se met mieux assis avant de la regarder. « De toute façon, tant que je resterai dans cette foutue ville, j’serais le truc à éliminer. » Il perd son regard dans le vide avant de sourire puis de rire. Ce n’est pas son genre d’être l’homme qu’on peut abattre si facilement. Même à bout, il restera debout. « J’ai kiffé comment que tu l’as remis en place ! T’es vraiment une sacrée meuf, on te l’a déjà dit au moins ? Mais tu dois vraiment faire peur aux mecs, t’es flippante quand t’as ton regard là… celui qui fout la trouille. » Il rit encore en l’observant avant de se masser encore les poignets. Il avait les traces des menottes vu que les deux cons s’étaient amusés à serrer le tout un peu trop fortement. Pour ne pas changer. Il commence à avoir l’habitude avec eux malheureusement. C’est comme ça depuis 7 ans.


    everybody wake up
    WILL YOU CATCH ME IF I JUMP IN FRONT OF YOU ?
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 216
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   14.06.14 14:52

Si tu veux mon avis il n’est jamais trop tard ou dans mon cœur trop tôt. Pour être ce que tu as envie d’être. Il n’y a pas de limite de temps, c’est quand tu veux. Tu peux changer ou rester la même. Il n’y a pas de règles pour ça. On peux en tirer le meilleur ou le pire. J’espère que tu en tireras le meilleur♪♫ - Morgan Bradshow & Danny Cohen-Zhang
 
He's just a biche.


   
Anderson était un véritable con. Morgan ne supportait pas travailler avec lui. Elle ne supportait pas quand elle se retrouvait à gérer une affaire avec lui car il faisait parti des flics qu'elle jugeait être des pourritures. Tout ce qui intéressait ce genre de flics, c'était de foutre encore plus dans la merde ceux qui étaient déjà dans la merde. Avec Danny, c'était encore différent. Avec Danny c'était pire même. Parce qu'il était le fils du procureur alors ça donnait un challenge différent. Parce que c'était drôle d'arrêter le fils du procureur. Morgan n'avait jamais pensé ainsi. Elle se fichait bien que Danny soit le fils de son patron - en quelques sortes- ce qui était important c'était d'aider ce gosse. Ce gosse qu'elle ramassait souvent totalement déchiré dans les rues de Fairbanks. Danny changeait. Morgan le savait. Elle le savait mais elle croyait aussi quand il lui disait qu'il voulait s'en sortir. Qu'il voulait arrêter ses conneries. Sans vraiment pouvoir l'expliquer, Morgan adorait ce gamin. Si bien qu'il lui était arrivé d'aller voir certains de ses matchs de basket. Il était bon. Très bon même. En fait, Danny c'était pleins de possibilités qu'il gâchait souvent malheureusement. Néanmoins, cette fois, Morgan ne comprenait pas. Elle était persuadée qu'il n'était plus ce gamin inconscient près à foutre sa carrière et celle de son père en l'air pour juste quelques pilules. Mais même si ce connard d'Anderson ne l'avait arrêté que pour quelques kilomètres en plus, il n'avait pas inventé ce sachet de pilule. Danny l'avait sur lui. Alors il devait des explications à Morgan et elle espérait sincèrement qu'il lui dirait la vérité. D'abord, parce qu'elle lui avait toujours fait confiance et ensuite parce que ce n'était pas une bonne journée et qu'elle n'avait pas envie que celle-ci soit encore d'avantage merdique.

Elle lui avait retiré ses menottes. Tout simplement parce qu'il ne fallait pas exagéré. Danny n'était pas le plus grand des criminels, il n'allait pas utiliser une arme contre Morgan ou s'enfuir en courant. Et d'ailleurs, même s'il essayait de s'enfuir, Morgan le savait elle n'aurait pas de problème à le rattraper. Certes, c'était un grand sportif et un très bon joueur de basket mais Morgan aussi était sportive. Elle avait prit l'habitude de courir après des criminels bien plus dangereux que Danny -mais peut être pas aussi rapide c'est vrai. Quoi qu'il en soit, en lui retirant ses menottes, elle constata que ses poignets étaient légèrement bleus. Connard pensa t-elle et évidemment, elle pensait à Anderson. Il l'avait fait exprès. Il avait même sûrement pris plaisir à lui attacher avec force. Les mains de Danny c'étaient de l'or, il en avait absolument besoin pour jouer au basket. Elle poussa un soupire avant de reprendre place derrière son bureau et de demander à Danny ce qu'était réellement ce petit sachet. Il y avait forcément une explication et que Morgan espérait convaincante. « Des vitamines. » Dans un premier temps, Morgan poussa un soupire en levant les yeux au ciel. Elle n'en croyait rien. Qui l'aurait cru d'ailleurs ? Pourtant, avant qu'elle n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit, Danny continuait. « Je suis sincère Morgan… Ce sont juste des vitamines. Fais-les analyser si tu veux. C’est rien de plus, mais si je vais à la pharmacie, elle s’empressera de le dire à ma belle-mère, qui va me poser des questions et j’ai pas envie… » D'accord, Morgan devait l'avouer. Danny semblait sincère. Et d'ailleurs elle le croyait. Néanmoins, elle savait qu'elle n'était pas toujours pleine d'objectivité quand il s'agissait de Danny alors elle se contenta de se mordre légèrement la lèvre inférieur et de regarder Danny d'un air interrogateur. Il lui fallait plus d'informations et Danny avait apparemment comprit que Morgan ne se contenterait pas de cela. « J’ai deux jobs, la fac, l’équipe de baskets de l’univ… Je pratique quatre sports réguliers et faut toujours que je cours pour Titi parce que les parents sont trop occupés. J’suis vraiment HS en ce moment et un mec de mon équipe m’en a parlé, son pharmacien lui avait conseillé ça mais j’voulais pas aller là comme je t’ai dit, alors un autre gars de mon équipe m’a dit d’aller là-haut. » Okay son histoire tenait la route. Et en fait, Morgan le croyait. Tout simplement parce que Morgan connaissait un peu la vie de ce gosse et aussi parce qu'elle le connaissait suffisamment pour savoir qui ne lui mentirait pas. Il lui avait toujours dit la vérité même quand il faisait les pires conneries. Pour ça, il ressemblait beaucoup à Logan. Elle poussa un soupire devant son histoire. Pas parce qu'elle ne le croyait pas mais plutôt parce que cette réalité n'était pas très joyeuse. « C’est juste… ces gros cons là…. Je suis sûr que j’étais même pas au-dessus de la limite, tu sais bien que je fais pas le con au volant, le peu de fois que je la conduis, j’ai Tiffany avec moi. Et là du coup, j’peux même pas aller la chercher à l’école et j’vais revenir en retard, ma belle-mère va encore flipper et Anderson va pas se gêner pour le dire à mon paternel, déjà qu’il veut absolument que je quitte la fac, s’il sait qu’on m’a encore envoyé ici, j’vais morfler. » Bon dans les faits, il était sûrement au dessus de la limite sinon Anderson n'aurait pas pu l'arrêter -quoi que- mais dans tous les cas, on n'arrête pas les gens pour ça. En tout cas on ne les emmène pas au poste. Oh oui, Morgan le savait, Anderson avait dû être ravi de trouver ces pilules, ces vitamines. Il avait eu une excuse pour s'en prendre à Danny. A cet instant précis, Morgan détestait encore plus son collègue. « De toute façon, tant que je resterai dans cette foutue ville, j’serais le truc à éliminer. » Là dessus, il n'avait pas tord. Danny c'était le vilain petit canard. Celui qu'il fallait à tout prix détruire, pour avoir juste le plaisir de détruire en même temps Mr le Procureur. Morgan soupira et leva doucement les yeux au ciel pour signifier à Danny que là dessus, elle était d'accord avec lui. « J’ai kiffé comment que tu l’as remis en place ! T’es vraiment une sacrée meuf, on te l’a déjà dit au moins ? Mais tu dois vraiment faire peur aux mecs, t’es flippante quand t’as ton regard là… celui qui fout la trouille. » Morgan laissa échapper un rire franc et sincère. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas rit de cette façon. Danny était doué pour ça. Pour la faire rire et pour lui redonner le sourire.

"Il n'a pas beaucoup d'effet sur toi apparemment ce regard." avait elle dit un tendre sourire sur les lèvres. C'était vrai, Danny il n'avait jamais eu l'air d'avoir peur de Morgan. Peut être qu'elle ne le regardait jamais vraiment comme ça. Peut être que c'était son chouchou et que ça se voyait même dans son regard finalement. Elle poussa un léger soupire et fit disparaître son sourire sans pour autant avoir un visage fermé. Elle regarda Danny dans les yeux. "Je te crois. Je suis peut être stupide mais je te crois par contre je pense que tu devrais lever le pied un peu. Ce n'est peut être pas de la drogue mais je suis pas sûre que ce soit très bon de se bourrer de ces trucs là. Fais attention à toi d'accord ?!" Morgan pensait chacun de ses mots. Elle tenait à Danny et elle voulait qu'il prenne soin de lui. Il était peut être un peu surmené ces derniers temps. "Je t'aiderai si tu veux pouvoir lever le pied un peu. Bon je jouerais pas au basket à ta place mais...Je peux t'aider quand même." Elle laissa de nouveau échapper un léger rire avant de se tourner vers le tiroir derrière elle pour sortir une aspirine et lui tendre. "Ne m'appelle plus jamais maman où je te fou vraiment au trou." Elle avait dit ça sur un ton froid et sec et avec son regard de tueur mais à peine avait elle terminé sa phrase qu'un sourire était apparu sur son visage. Oui c'était une plaisanterie. Elle voulait bien qu'il la considère comme une grande soeur mais sûrement pas comme un mère. Elle était bien trop jeune pour être sa mère. "Et t'en fais pas, ton père ne sera pas au courant. Je peux te l'assurer." Là, elle était sérieuse. Et on pouvait le voir à son regard. Ce regard il n'était pas adressé à Danny mais bien à Anderson même s'il n'était pas dans la pièce. C'était à lui qu'elle pensait. C'était à ce fumié. "Je ne devrais pas te dire ça mais Anderson est un connard et il prend son pied en trouvant des excuses pour te foutre au poste. Là dessus tu marque un point." Elle reporta alors son attention sur Danny et s’aperçut qu'il avait un bleu à côté de la tête. "Fais voir ton visage.." Il se pencha légèrement en avant et Morgan appuya doucement sur le petit bleu. "C'est quoi ça ?" Elle ne savait pas du tout ce que c'était mais elle espérait que Danny n'avait pas d'ennuis. Pas au point de se battre en tout cas. Elle fronça les sourcils attendant sa réponse.


   
fiche par blackheart. - image par crédit.



Il me manque. C’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 232
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   17.06.14 23:42

Il a un sourire en coin quand elle parle de son regard. Il hausse une épaule nonchalamment avec sa belle gueule d’ange. « Mon père est pire et il sait gueuler plus fort aussi ! Quand tu seras à son niveau, là j’ferais semblant d’avoir peur. » Il sourit en la regardant. C’est son problème aussi, il est trop arrogant, trop fier. Il ne sait pas baisser les yeux quand il devrait le faire et il ne compte plus le nombre de fois où Tiffany a dû lui retenir le poing parce qu’il était prêt à entrer en collision avec son paternel. Il est incapable de lui faire du mal ou peur à elle, alors ça le calme directement. Souvent, il se dit : heureusement qu’elle est là. Mais à ce moment précis, cette pensée va pour Morgan. Il la regarde assez tendrement même s’il se cache derrière une attitude assez dure et détachée. Elle essaye d’être sérieuse. Ça le fait sourire en coin. Son côté méchante maman ne reste jamais longtemps quand ils sont ensemble, elle devrait le savoir avec le temps. Il se retient de pouffer de rire quand elle dit qu’elle est peut-être stupide parce qu’elle veut le croire. Pas pour se moquer, mais plus pour lui dire : tu te fous de ma gueule ? Mais il se retient en se mordant l’intérieur de la joue comme souvent. « J’fais attention et j’en ai pris que… quelques fois la semaine dernière, sinon je serais pas dans cet état de fatigue et d’énervement avancé ! » Il lui offre un beau sourire pour la rassurer un peu. « Il faudrait aussi que j’apprenne à dormir plus de quatre ou cinq heures par nuit… » C’est sûr que ça serait un certain avantage pour pouvoir se reposer un peu plus, parce que quand il se couche à 4h pour se lever à 8h, il maudit souvent son réveil. Heureusement que la plus part de ses cours ne démarre qu’à neuf ou dix heures. Il a toujours été un oiseau de nuit, il n’y peut rien.

Il hausse un sourcil quand elle lui dit qu’elle peut l’aider à lever le pied. « Sérieusement ? Tu vas faire quoi alors ? Devenir coach assistant ? reprendre les poussins en basket et en foot ? Aller à mon double cursus universitaire ? Ou prendre mes entraînements de boxe, tir-à-l ’arc et escrime ? » Il rit doucement devant la tête de Morgan. Et oui, sa vie à lui, c’est tout ça, sans compter Titi plus les copains et la vie de famille. Il pourrait lever le pied. Il le sait. Il pourrait arrêter l’escrime ou le tir, mais il n’en a absolument aucune envie. Parce qu’il se sent vivant en faisant tout ça plutôt que d’être chez lui à devoir cohabiter avec son paternel. « T’es un peu petite pour le basket, mais niveau tir et escrime, j’me fais pas de souci je crois. » Il sourit encore en coin en la regardant avant d’être à nouveau lancé par son mal de crâne. Il faut dire que depuis la rencontre avec la voiture des deux pourris, son cerveau le cogne méchamment. Il lui demande une aspirine sur le ton de l’humour en l’appelant Maman, elle joue les fausses méchantes parce que ça la vieillit trop, mais au fond, elle doit adorer ça, il en est sûr. Il prend l’aspirine et l’eau qu’elle lui tend, avalant ça rapidement avant de soupirer doucement. Au moins, avec ça, tout va être moins difficile. Il est rassuré quand elle soutient que son père n’en saura rien. Il sait bien qu’elle n’a pas un pouvoir absolu ici, mais il croit en Morgan, elle ne lui a jamais promis de choses en l’air elle au moins. Il sourit encore quand elle traite Anderson de connard, il aime quand elle sort les griffes comme ça. Il rit doucement même si la vérité est bien cruelle à ses oreilles. « Être le fils d’un proc’ c’est vraiment une belle merde. » Il affiche une tête de mec qui s’en fout, mais dans son regard, on peut y lire beaucoup de tristesse et de colère surtout. Tout ça pour faire chier. En attendant, c’était son avenir à lui qu’on fout un peu plus en l’air. Certes, c’est un rebelle avec une grande-gueule et beaucoup trop d’impulsivité en lui, mais il ne mérite sans doute pas un tel acharnement.

Elle semble perturbée soudainement. Il hausse un sourcil alors qu’elle demande à voir sa tête. Il se demande bien ce qu’elle lui veut. Il la laisse se pencher pour l’admirer (/PAN/) mais quand elle appuie sur le bleu, il grimace. Il ne l’a pas vu venir celui-là. « Aaah, ça fait mal, sois douce un peu ! » Il se frotte le front et la tempe doucement en la regardant avant de tenter de se voir dans une des vitres du bureau. Puis, il voit son air encore énervé. « Hey mollo ! J’me suis pas battue ! ça doit être quand ils m’ont fait monté de force dans la voiture, j’me suis pris le haut de la portière dans la tronche… En même temps, ils avaient aucune excuse et j’me suis retrouvé menotté et obligé à venir avec eux… j’avais pas envie. Ils s’y sont mis à deux pour me pousser dedans. » Il hausse ses épaules, ce n’est pas la première fois que ça arrive de toute façon. « ça doit être ça qui me lance dans la tête. Ça ou une tumeur cérébrale. » Il rit comme un abruti, mais des fois, il y pense sérieusement vu la fréquence à laquelle il a mal à la tête, sans compter la fatigue. « Dis, tu viens au match de vendredi ? » Elle est une des rares personnes à croire en lui (du moins chez les vieux adultes) et à venir aussi souvent qu’elle peut le voir jouer. « Tiffany sera là, elle se sentira moins seule si tu viens, pi faut que tu me vois mettre la pâtée à l’autre équipe ! » Il sourit en coin avant de poser son front sur le bord du bureau de Morgan (du côté non blessé). « Ils m’ont épuisé ces deux gros cons. En plus, son collègue à mon téléphone et Anderson a mes papiers, la voiture est à la fourrière et ça va me coûter bonbon de pouvoir la récupérer… Aish ça fait chier putain. » Il soupire longuement avant de la regarder en faisant une moue de chien battu. « C’nul d’être adulte ! » Il sourit quand même et se redresse lentement en se mettant dans le fond de la chaise sur laquelle il se trouve. « Et toi alors ? ça va ? On parle que de moi, je sais que je suis le centre de ton univers, mais si t’as besoin, on peut parler aussi même si je suis qu’un gamin pour toi. » En disant ça, il essaye aussi de lui faire comprendre qu’elle est importante pour lui parce qu’il ne s’attarde pas sur les soucis de tout le monde.


    everybody wake up
    WILL YOU CATCH ME IF I JUMP IN FRONT OF YOU ?
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 216
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   20.06.14 11:56

Si tu veux mon avis il n’est jamais trop tard ou dans mon cœur trop tôt. Pour être ce que tu as envie d’être. Il n’y a pas de limite de temps, c’est quand tu veux. Tu peux changer ou rester la même. Il n’y a pas de règles pour ça. On peux en tirer le meilleur ou le pire. J’espère que tu en tireras le meilleur♪♫ - Morgan Bradshow & Danny Cohen-Zhang
 
He's just a biche.


   
Morgan ne pouvait pas expliquer pour elle aimait autant ce gamin. Danny, c'était comme un frère pour elle. Pourtant, elle en avait déjà deux et avait déjà assez de problème avec eux. Bon, Logan il n'en était plus vraiment un puisqu'il était maintenant dans un au-delà; à condition que ça existe; et même si cela l'a torturait chaque jours, au point de se demander comment elle arrivait encore à se lever, il ne l'inquiétait plus. Quant à Jesus, c'était compliqué. C'était difficile. Jesus, il lui en voulait. Il lui reprochait tellement de choses. Il lui reprochait de lui faire la morale alors qu'elle était seulement inquiète et que c'était normale qu'elle veuille aider son frère et il lui reprochait la mort de Logan aussi et ça, Morgan ne savait pas si elle pourrait lui pardonner un jour même si c'était Jesus, même si c'était son petit frère, son roi et l'une des personnes les plus importantes de son existence. Avec Danny donc, c'était une relation étrange qui s'était installée. Rien de malsain rassurez vous ! Mais il était comme un frère qu'elle voulait aider aussi. Parce que Morgan elle était comme ça, il fallait toujours qu'elle aide les gens qui comptaient pour elle. L'explication elle ne l'aurait peut être jamais mais elle s'était attachée à Danny. Il n'avait pas une vie facile lui non plus. Peut être que Morgan se reconnaissait en lui. Comme lui, son père avait toujours pensé ce qui était bon pour elle, n'approuvant pas des qu'elle faisait des choix qu'il jugeait imoraux ou contre nature, comme par exemple son homosexualité. Ce n'était certainement pas facile d'avoir un père procureur. Morgan s'en doutait et c'était sûrement pour cette raison à la base, qu'elle voulait aider ce gamin insolent mais qui l'a faisait toujours beaucoup rire. Enfin pour le moment, il l'inquiètait surtout. Il prenait des vitamines, il en avait certainement besoin mais cela prouvait tout simplement qu'il était très fatigué et la fatigue n'est jamais une bonne chose quand on vit une vie comme celle que vivait Danny. « Il faudrait aussi que j’apprenne à dormir plus de quatre ou cinq heures par nuit… » Morgan soupira devant la remarque de Danny. Il fallait qu'elle l'aide. Elle ne savait pas tellement ce qu'elle pouvait faire mais il lui proposa quand même son aide, ce qui eu pour effet de faire légèrement rire le jeune homme. « Sérieusement ? Tu vas faire quoi alors ? Devenir coach assistant ? reprendre les poussins en basket et en foot ? Aller à mon double cursus universitaire ? Ou prendre mes entraînements de boxe, tir-à-l ’arc et escrime ? » D'accord ce n'était peut être pas une bonne idée, si bien que Morgan fit une légère grimaçe, avant de passer une main dans ses cheveux. "D'accord, je ne suis pas sûre de pouvoir aider en effet. Je n'ai jamais réussit à mettre un panier !" avait elle dit en souriant malicieusement. Dans le fond, Morgan avait beau être sportive, le basket avait toujours été quelque chose où elle était terriblement nulle. « T’es un peu petite pour le basket, mais niveau tir et escrime, j’me fais pas de souci je crois. » Elle a sourit devant sa remarque. Elle n'avait jamais fais d'escrime mais en tir, elle se démardait bien, c'était certain. Elle avait fait l'armée en plus alors c'était quelque chose qu'elle savait vraiment faire. "T'as pas idée ! Je ne rate jamais ma cible." avait elle dit avec son air faussement sérieux et en dégageant une certaine confiance en elle.

« Être le fils d’un proc’ c’est vraiment une belle merde. » Morgan baissa légèrement la tête. Oh oui ce n'était pas facile, c'était certain. Morgan ne vivait pas la même chose que Danny mais elle savait à quel point il était difficile de devoir tout faire pour ne pas décevoir son père et finalement le décevoir tout le temps. Elle soupira légèrement avant de regarder Danny dans les yeux, un air sérieux. "Je sais...Enfin, j'ai un père pour qui je ne suis jamais assez bien non plus. Tu verras Danny, tu vas grandir et tu apprendras à vivre avec." Oh oui, Morgan avait apprit à vivre avec l'indifférence de son père. Elle préférait ça à ses reproches finalement. Il n'approuvait pas ses choix de vie. Sa sexualité d'abord, son métier ensuite. Peu importe, cela faisait plus de vingt ans qu'elle n'essayait plus de lui plaire. Elle soupira néamoins de nouveau en pensant à Logan. Lui il avait toujours tout fait pour que son père s'intéresse à lui mais finalement, ses conneries c'était le seul moyen qui l'avait trouvé. Elle baissa alors la tête légèrement. Elle n'avait surtout pas envie de penser à Logan pour l'instant. Elle n'avait pas envie de parler de cela avec Danny. Non pas qu'elle ne lui faisait pas confiance mais entre eux, c'était toujours facile mais ce n'était pas pour autant qu'elle devait lui raconter sa vie. Elle était là dans le cadre de sa profession après tout pourtant, elle aurait bien aimé se confier. Et ce petit bonhomme rendait cela simple mais il avait assez de soucis comme ça pour qu'elle lui en rajoute. C'est alors qu'elle vit une blessure sur sa tête et qu'elle se redressa d'un bon, un air furieux sur le visage. Si Danny s'était battue, c'était certain, elle allait lui faire passer un sale quart d'heure. Morgan avait toujours détesté la violence. « Hey mollo ! J’me suis pas battue ! ça doit être quand ils m’ont fait monté de force dans la voiture, j’me suis pris le haut de la portière dans la tronche… En même temps, ils avaient aucune excuse et j’me suis retrouvé menotté et obligé à venir avec eux… j’avais pas envie. Ils s’y sont mis à deux pour me pousser dedans. » Putain ! C'est exactement ce que pensa Morgan. Là, elle détestait ses collègues encore plus qu'auparavant. La violence elle détestait et encore plus quand c'était les flics qui se permettaient d'en user. Ce n'était pas ainsi qu'elle fonctionnait, jamais. "Le fis de pute !" avait elle dit dans sa barbe même si c'était assez audible. Mais là, elle était en colère et elle était incapable de le cacher. "Il va payer pour ça crois moi !" Elle ne savait pas encore comment mais il n'allait pas s'en sortir comme ça c'était certain.

« Dis, tu viens au match de vendredi ? » Morgan se mit à sourire doucement. Bien sûr qu'elle serait là. Elle le savait, certains collègues la jugeraient, pensant sans doute que ce n'était pas normale d'être aussi proche d'un criminel ! Mais voilà, pour Morgan Danny était loin d'être un criminel. Il n'en avait jamais été un et il n'en sera jamais un. "Je viendrais avec plaisir et je tiendrais compagnie à Tiff" avait elle dit en souriant. Morgan le savait, Tiffany elle était importante pour Danny et Morgan pouvait comprendre ça. Sa famille, c'était tellement important pour elle aussi. « Ils m’ont épuisé ces deux gros cons. En plus, son collègue à mon téléphone et Anderson a mes papiers, la voiture est à la fourrière et ça va me coûter bonbon de pouvoir la récupérer… Aish ça fait chier putain. » Elle lui fit un léger sourire triste devant sa remarque et se pencha doucement vers lui. "Je vais te récupérer ta voiture. Demain passe au poste et tu l'auras d'accord ?!" Morgan n'avait pas les pleins pouvoirs mais elle savait que lorsqu'elle irait gueuler sur ses abrutis de collègues qui avaient usé de la violence, elle pourrait les faire coopérer facilement. La violence ne faisait pas partie de la politique de la maison et c'était certain qu'ils n'avaient plutôt pas intérêt que Mr le procureur apprenne que deux flics maltraîtaient le petit du proc. Elle n'en parlerait pas car cela obligerait à dire la vérité pour Danny mais elle pourrait les faire chanter. « Et toi alors ? ça va ? On parle que de moi, je sais que je suis le centre de ton univers, mais si t’as besoin, on peut parler aussi même si je suis qu’un gamin pour toi. » Morgan laissa échapper un léger rire devant la remarque de Danny. Ce gamin était drôle. Et était ce qu'un gamin pour elle ? Non, elle l'appréciait sincèrement. Et puisqu'il lui demandait, elle allait lui répondre. Après tout, c'était une mauvaise journée jusqu'à ce que Danny arrive alors peut être que ça lui ferait du bien de parler avec lui mais elle voulait qu'il soit bien sûr. "Danny, t'es libre hein, si tu veux t'enfuir vas y." avait elle dit avec un sourire. Elle baissa alors doucement la tête. "Mais si tu veux vraiment savoir, t'es peut être la meilleure chose qui soit arrivée dans ma journée...Je ne suis pas très...Pas toujours très bien ces derniers temps. Mais même si je ne te considère pas comme un gamin inintéressant au contraire, je ne suis pas sûre que ça t'intéresse les histoires d'une vieille." avait elle dit en riant et lui tirant légèrement la langue. Pourtant, tout de suite, Logan lui revenait en tête et le retour de Rosanna aussi. Alors elle poussa un soupire et baissa doucement la tête, se perdant alors dans ses pensées. De toute manière pour elle, c'était clair, maintenant qu'elle lui avait dit qu'elle était libre, il allait sûrement avoir mieux à faire que de rester au poste de police.


   
fiche par blackheart. - image par crédit.



Il me manque. C’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 232
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   23.06.14 12:50

« Je sais...Enfin, j'ai un père pour qui je ne suis jamais assez bien non plus. Tu verras Danny, tu vas grandir et tu apprendras à vivre avec. » Il est surpris par sa remarque. Pas tellement parce qu’elle a eu un père pourri, les trois quarts des paternels sont comme ça et il a peur lui aussi de finir ainsi, mais plus parce qu’elle parle d’elle et de son passé. Morgan s’est toujours occupée de lui sans trop se livrer. Il comprend. Elle est vieille, il est jeune, elle pense peut –être qu’il ne comprendra pas. C’est possible pour certaines choses, mais pas tout. Il paraît insouciant et gamin, mais il est réfléchit pour beaucoup de choses et sait utiliser son cerveau. La discussion dérape bien vite sur le fameux bleu à sa tête. Quand il voit l’air sévère de Momo, il n’hésite pas  se défendre et à balancer les deux gnomes. De toute façon, c’est la stricte vérité, alors pourquoi se cacher ? Il lui avoue la vérité, elle affiche alors une tête choquée. Il se demande bien pourquoi. C’est prévisible avec un salaud pareil ce genre de connerie. « Le fis de pute ! » Il sourit en coin quand elle dit ça, elle l’a presque murmuré, mais il a une bonne ouïe (contrairement à sa vue et pourtant, il est un des meilleurs à son club de tir à l’arc). « Il va payer pour ça, crois-moi ! » Il a un sourire en coin en la regardant. « Oh mais j’te crois, jamais mettre Momo en colère, c’est une règle d’or que même moi j’ai retenu. » Il essaye de plaisanter un peu pour la dérider, ce n’est qu’un bleu après tout, il trouve ça moins humiliant que l’arrestation, les confiscations en tout genre et le fait qu’ils veuillent forcément lui attirer des ennuis. Pour lui, c’est une blessure de guerre. Il essaye de passer à un sujet plus léger, il la voit sourire et répondre par l’affirmative, ça le fait sourire aussi. Tiff n’est qu’une excuse, il a envie que Morgan vienne le voir. Elle fait ce que ses parents devraient faire, elle fait ce que sa mère rêverait de faire surtout… Et puis soudainement, il prend pleinement conscience des choses. La voiture, les affaires confisquées, la robe de sa belle-mère dans le coffre, tous ces petits détails qui vont le conduire à l’abattoir quand son paternel le découvrira. Il soupire un moment avant de sentir Morgan se pencher vers lui, du moins, il entend son siège bouger, ça doit bien être à cause de ça. « Je vais te récupérer ta voiture. Demain passe au poste et tu l'auras d'accord ?! » Il redresse sa tête dans un sourire qui se veut rassurant en hochant simplement la tête pour lui qu’il est d’accord et qu’il la remercie.

Et puis enfin, il prend un peu conscience qu’il n’a fait que s’occuper de lui et pas d’elle alors qu’elle ne semble pas aller très bien. « Danny, t'es libre hein, si tu veux t'enfuir vas-y. » Il sourit en coin en la regardant. « J’passerai par la fenêtre tout à l’heure, pour l’instant, mon cul est glué à ta chaise. » Il fait mine de pouvoir se lever mais d’être bloqué avant de mieux s’installer. Enfin, si l’on puit dire, parce que bras croisés et jambes écartés, ce n’est pas la position la plus élégante du monde, mais quand il peut faire fi des conventions, il le fait avec le plus grand des plaisirs et surtout, sans absolument aucun regret. « Mais si tu veux vraiment savoir, t'es peut être la meilleure chose qui soit arrivée dans ma journée...Je ne suis pas très...Pas toujours très bien ces derniers temps. Mais même si je ne te considère pas comme un gamin inintéressant au contraire, je ne suis pas sûre que ça t'intéresse les histoires d'une vieille. » Il hausse un sourcil légèrement perplexe, il connait Morgan, elle rit pour masquer une certaine peine, il fait pareil après tout. Remuant son nez en réfléchissant, il la fixe avec sa tête de badboy avant de se pencher vers elle. « Alors de une, je suis pas peut-être, mais je SUIS la meilleure chose de ta journée, c’est comme ça, c’est un fait, I’m a king ya know ? » Il rit doucement en la regardant, un vrai prince dans sa basse-cour, à le voir entouré de ses amies en tout cas, on peut largement penser ça. Et il faut dire qu’il aime ça. Etre le grand mâle entouré de beautés qui l’adorent, c’est plaisant, il ne peut pas dire le contraire. « De deux, j’vois bien que ça va pas, tu veux que je botte aussi des culs pour toi ? » Il sourit avant de se lever de sa chaise pour marcher un peu dans le bureau et se dérouiller, il n’aime pas rester si longtemps inactif. Il regarde les traces à ses poignets, ils ont vraiment serrés fort les connards, il va en chier au match. Il range ses mains dans ses poches en se tournant vers elle, bougeant de façon à se basculer sur ses pieds comme un gamin attendant avec impatience d’aller voir le père Noël. « Ou alors, on peut aller chez toi après avoir pris des pizzas, des bières et se fendre la gueule devant un film à la con ! » Il hausse ses épaules avec sa gueule d’ange. « T’es vieille c’est sûr, mais t’es là pour moi Morgan, alors je suis aussi là pour toi. » Il le dit avec son humour habituel mais il voit bien que son mal-être est plus profond que ça et pour une fois, il reste parfaitement sérieux pour lui faire comprendre qu’il tient vraiment à être là pour elle.


    everybody wake up
    WILL YOU CATCH ME IF I JUMP IN FRONT OF YOU ?
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 216
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   24.06.14 21:37

Si tu veux mon avis il n’est jamais trop tard ou dans mon cœur trop tôt. Pour être ce que tu as envie d’être. Il n’y a pas de limite de temps, c’est quand tu veux. Tu peux changer ou rester la même. Il n’y a pas de règles pour ça. On peux en tirer le meilleur ou le pire. J’espère que tu en tireras le meilleur♪♫ - Morgan Bradshow & Danny Cohen-Zhang
 
He's just a biche.


   
Danny avait touché un point sensible. En lui demandant si elle allait bien, il montrait qu'il s'intéressait à elle et finalement cela faisait un certain temps que ça ne lui était pas arrivé. Sauf peut être avec Zoey. Oui Zoey était une vraie meilleure amie et une collègue fantastique. Elle connaissait Morgan tellement bien qu'elle voyait toujours quand celle-ci lui mentait. Heureusement, avec Zoey, Morgan s'autorisait parfois à dire ce qui n'allait pas. Elle s'autorisait à être elle même, à montrer ses sentiments et à se laisser aller à sa peine. Pourtant, avec le reste du monde, Morgan se montrait comme quelqu'un de fort. Quelqu'un sans sentiments même parfois. Quelqu'un qu'on ne pouvait pas atteindre. Quelqu'un sans coeur. Parfois, c'est ce que ces collègues disaient d'elle, elle le savait. Il faut dire qu'avec ses frères et soeurs, il fallait toujours qu'elle se montre forte. Il fallait qu'elle accepte de recevoir Grace à manger quand celle-ci jugeait bon de réunir la famille. Il fallait qu'elle accepte les critiques de Jesus qui n'arrivait pas à se remettre de la mort de Logan et il fallait qu'elle se montre gentille avec Olivia parce que celle-ci souffrait. Pourtant, Morgan était certainement celle qui souffrait le plus. Oh oui. Elle n'est pas particulièrement du style à hiearchiser la douleur mais elle avait perdu son frère jumeau. Son autre moitié d'elle même. Son double. Cet être qui était venu au monde quelques secondes après elle. Aujourd'hui, elle devait vivre sans. Elle devait vivre en sachant pertinemment qu'il ne reviendrait jamais, en sachant pertinemment qu'elle ne pourrait plus jamais le prendre dans ses bras, le voir sourire ou l'entendre rire. Alors, elle détestait le monde entier. Elle détestait d'être elle même. Elle détestait de ne pas réussir à dire ce qu'elle ressentait et comment elle allait réellement. Elle détestait cacher ses sentiments et surtout elle détestait que personne ne lui demande comment elle allait. Et pourtant, un gamin avec qui elle n'avait pas particulièrement un lien familial ou amical venait de clairement lui demander comment elle allait. C'était touchant et c'était plus facile que ça vienne de quelqu'un comme ça plutôt que d'une personne de sa famille. Pourtant, elle n'avait pas les mots pour autant et elle n'avait pas non plus envie de l'ennuyer avec ça. Il avait certainement mieux à faire. Il était libre après tout. Pourtant la réponse du jeune homme le fit sourire timidement. Il n'avait pas envie de partir apparemment et autant dire la vérité, c'était rassurant de voir qu'elle comptait pour lui. Même s'il n'était pas un véritable ami, il comptait pour elle.

« Alors de une, je suis pas peut-être, mais je SUIS la meilleure chose de ta journée, c’est comme ça, c’est un fait, I’m a king ya know ? » Elle se mit à rire devant sa remarque. C'était un rire franc et sincère. Ce gosse était doué. Il pouvait faire disparaitre sa peine en quelques secondes seulement. Il n'était peut être qu'un gamin mais Morgan ne s'ennuyait jamais avec lui. Parce qu'il était agréable, parce qu'il prenait le temps de l'écouter et parce qu'il la laissait penser qu'il s'intéressait vraiment à elle. « De deux, j’vois bien que ça va pas, tu veux que je botte aussi des culs pour toi ? » Elle se mit à sourire. Il était mignon et il était gentil aussi mais malheureusement, il n'y avait personne qui pourrait faire revenir Logan. Personne qui pourrait réparer son coeur brisé. Personne qui pourrait revenir quatorze ans en arrière pour empêcher Rosanna de partir, de toute manière, même elle n'en avait pas été capable. Elle le regarda se lever et faire les cents pas. Elle le reconnaissait bien là. A chaque fois qu'il était dans son bureau, il finissait par faire ça. A croire qu'il ne pouvait pas tenir en place cet enfant. « Ou alors, on peut aller chez toi après avoir pris des pizzas, des bières et se fendre la gueule devant un film à la con ! » Morgan se mordit la lèvre inférieur et grimaça légèrement. Après tout ce n'était peut être pas une bonne idée. Avait elle le droit de faire ça ?! Rien ne l'en empêchait réellement, ce n'était pas un criminel mais c'était étrange comme relation tous les deux. Elle soupira. Elle allait d'ailleurs lui dire que c'était préférable d'en rester là mais pourtant, Danny ne lui laissa pas le temps de dire quoi que ce soit. « T’es vieille c’est sûr, mais t’es là pour moi Morgan, alors je suis aussi là pour toi. » Cette phrase l'a toucha. Parce qu'elle était réellement contente de voir qu'il tenait à elle et clairement, il fallait l'avouer, elle avait besoin d'un ami. Et Danny était en train de devenir un véritable ami. Disons surtout qu'elle n'avait pas du tout envie d'être seule. Elle lui adressa alors un léger sourire, avant de se lever d'un bon et de lui en faire un autre plus grand cette fois. "Tu sais quoi ?! T'as raison. Pizzas, bières et mon salon ressemblant à un magasine de décoration." Là dessus elle laissa échapper un petit rire. Ce n'était pas faux. Son salon n'était pas du tout personnalisé mais peu importe, il ferait l'affaire pour une soirée pizzas.

Elle attrapa sa veste en cuir noir derrière elle et l'enfila sur ses épaules avant de sortir de son bureau suivit de Danny. Certains collègues lui jettairent des regards interrogateurs mais elle s'en moquait pas mal. Ils n'avaient rien à lui dire. ELle faisait bien ce qu'elle voulait. Elle monta dans la voiture et Danny prit place à ses côtés. Le début du trajet était silencieux. Morgan avait envie de lui parler, de se confier à lui mais malheureusement c'était difficile. Parce que parler de Logan était difficile et peut être encore plus de Rosanna, puisqu'il s'agissait de son passé, de son grand amour et de son amour lesbien qui plus est. Pourtant, Danny était là. Il était avec elle. Il avait certainement envie de voir qu'elle pouvait elle aussi se confier à lui. Elle poussa un léger soupire avant de regarder Danny pour se concentrer de nouveau sur la route. "Tu me fais penser à mon frère. A mon jumeau. Quand je suis avec toi, c'est un peu comme si j'étais avec lui..." Elle ne regardait pas Danny. C'était plus facile et surtout plus prudent de se concentrer sur la route. "Il arrivait toujours à me faire rire lui aussi..." Elle n'avait pas dit qu'il était mort mais pourtant, elle avait employé le passé. Peut être que se serait évident du coup. Peut être pas. Quoi qu'il en soit, elle savait qu'elle n'arriverait pas à le dire de but en blanc. Elle en était incapable. Comme si cela rendait tout cela plus réel. Pourtant, elle le savait : Logan était bel et bien mort.


   
fiche par blackheart. - image par crédit.



Il me manque. C’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 232
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   02.07.14 1:06

Il sait la faire rire. Il sait comme il a toujours su le faire avec sa mère, comme il le fait encore avec celle de Tiffany la plupart du temps vu que son paternel en est presque souvent incapable. Il sait faire rire les femmes. Pourquoi ? Il n’en a pas vraiment conscience. Peut-être à cause de son franc parler qu’il tourne à la dérision ou à l’humour ou à cause de son charme naturel, ou encore, parce que sous ses airs de badboy je m’en foutiste, il s’intéresse réellement à la personne face à lui quand il veut prendre le temps de le faire. Il n’a jamais détesté sa mère d’avoir fait foirer son couple. Au contraire, pour lui, c’était le bon choix et il sait pertinemment qu’à l’époque, elle n’avait les moyens financiers de lutter contre un homme pareil. Il n’en veut pas à sa belle-mère d’exister, au contraire, il la plaint fortement d’avoir été assez cruche et désespérée pour épouser Yuan. Parce qu’il le sait, son père n’est avec elle que pour la réputation des Cohen et le droit que ça lui procure d’aimer et d’avoir épousé une femme américaine. Il n’est pas fou, il sait que son paternel est un grand manipulateur et que malheureusement pour lui, il a hérité son esprit stratège et calculateur quoi qu’il en dise. Il s’intéresse à Morgan parc que malgré ses conneries, elle ne le lâche pas. Elle reste là, elle s’accroche, elle rit, elle lui sourit. Il s’intéresse à Momo à cause de tout ça et contrairement à beaucoup, elle peut se vanter d’avoir son respect et sa loyauté. Elle ne s’en rend peut-être pas compte, mais au moindre regard, elle pourra compter sur lui. Il est comme ça. Il ne changera pas. Il propose d’aller chez elle, de manger des pizzas, d’agir comme des bonhommes. Il ose, elle peut très bien le rembarrer, il s’attend à l’être à vrai dire et bien que ça le vexerait au possible, il comprendra sans doute qu’elle refuse. Après tout, il est un délinquant. Il voit bien qu’elle hésite, il ne peut pas vraiment lui en vouloir, il ne fait pas ça pour être juste sympa parce qu’elle l’a encore sorti d’une mauvaise passe. Non, il le fait par envie et parce qu’il sent qu’elle en a besoin.

« Tu sais quoi ?! T'as raison. Pizzas, bières et mon salon ressemblant à un magazine de décoration. » Il rit avec elle et se lève rapidement pour la suivre d’un pas pressé avec un petit sourire totalement victorieux sur les lèvres. « J’suis sûr que niveau intérieur sans vie, tu peux pas faire mieux que chez nous. Y’a que trois pièces qui semblent en vie à la maison : ma piaule en bordel, celle de Tiffany et la salle de bain après mon passage… » Il sourit en coi avant de s’arrêter devant le bureau des deux affreux, sans demander d’autorisation, il récupère son téléphone et les papiers de sa voiture. « J’vous laisse les vitamines, ça vous fera du bien. » Il les nargue comme un salopard avant de coller Morgan au train. Ils n’ont aucune raison de s’énerver d’avantage contre lui et la situation les enrage atrocement. Il envoie un message à Titi qui s’inquiète, puis à sa belle-mère en disant qu’il ne rentrera pas de la nuit et qu’elle aura sa robe demain. Il ira squatter quelque part. Il trouve toujours un lit pour l’accueillir en cas de besoin, il le sait, et au moins, ça évite de dire qu’il n’a plus sa voiture. Il grimpe avec elle, s’attache machinalement avant de regarder la route ou son téléphone. Il ne sait pas comment engager la discussion. Après tout, c’est à elle de se confier non ? Alors il ne doit pas la brusquer et attendre qu’elle ouvre la bouche. Il pose son coude à côté de la fenêtre avant d’y poser sa main pour la soutenir, le mal de tête est loin d’être passé. Il soupire doucement alors qu’elle ouvre la bouche. Il se remet assis correctement, reprenant un semblant de sérieux.

« Tu me fais penser à mon frère. A mon jumeau. Quand je suis avec toi, c'est un peu comme si j'étais avec lui... » C’est étrange la façon dont elle en parle, il fronce un peu ses sourcils avant de lui sourire franchement. « C’est un type bien alors ! Pare qu’il me ressemble, il ne peut être QU’absolument génial. » Il sait qu’elle risque de sourire à cause de son faux narcissisme, c’est un peu le but à vrai dire. « Il arrivait toujours à me faire rire lui aussi... » Il hausse un sourcil avant de regarder la route avec elle. « Arrivait.. » On emploie ce temps que lorsque la personne n’est plus avec nous. Il se mord la lèvre. Il a presque l’impression de pouvoir la comprendre à vrai dire. Jiang lui manque. Ce n’est pas pareil parce qu’ils peuvent se parler grâce aux réseaux sociaux et se voir une fois par an quand tout va bien, mais malgré tout, il n’est pas avec lui quotidiennement. Alors, il a l’impression de comprendre un peu sa peine. « Je suis désolé. » Il regard la jeune flic avant de se repasser la main dans les cheveux. « Il est mort depuis longtemps ? » Il ne sait pas vraiment quoi dire en réalité, il se doute que ça ne doit pas être très poli. « J’peux pas dire que j’comprends ta peine réellement, j’ai jamais eu à endurer ça… Mais j’ai vu des personnes proches de moi perdre des gens qu’elles aimaient vraiment… Et je sais que ça fait mal. Ton jumeau en plus, c’est comme de t’arracher une partie de ton âme et de ton cœur. » Il est franc, peut-être trop. Mais Morgan le connaît comme ça et maladroitement, il se pense que d’en parler honnêtement pourrait aussi la soulager de sa peine. Parfois, prendre constamment des gants n’aide pas la personne en face. Il pose à nouveau son regard sur la brunette. « Il est mort comment ? » Il se pince les lèvres. « On est pas obligé d’en parler tu sais… Mais parfois, c’est facile de parler avec quelqu’un qui est pas vraiment de son cercle amical ou familial. » Il n’est qu’un chieur adorable pour elle après tout.


    everybody wake up
    WILL YOU CATCH ME IF I JUMP IN FRONT OF YOU ?
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 216
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   06.07.14 15:08

Si tu veux mon avis il n’est jamais trop tard ou dans mon cœur trop tôt. Pour être ce que tu as envie d’être. Il n’y a pas de limite de temps, c’est quand tu veux. Tu peux changer ou rester la même. Il n’y a pas de règles pour ça. On peux en tirer le meilleur ou le pire. J’espère que tu en tireras le meilleur♪♫ - Morgan Bradshow & Danny Cohen-Zhang
 
He's just a biche.


   
Peut être que Morgan avait eu tord de proposer à Danny de venir chez elle. Peut être qu'elle n'était censée faire cela avec une personne qu'elle venait d'interroger. Cependant, Danny n'était coupable de rien. Enfin rien qui soit une raison suffisante pour être jugé coupable. Il avait changé. Il n'était plus cet adolescent qui faisait les pires conneries du monde. Il changeait et Morgan le savait, elle y était pour quelque chose dans ce changement. Le vrai responsable bien sûr, c'était Danny. Il grandissait, il changeait parce qu'il le voulait au plus profond de lui mais au moins, pour une fois, Morgan savait qu'il la respectait et l'écoutait. C'était important pour elle. Elle réussierait peut être là où elle avait échoué avec Logan. En tout cas, elle avait besoin de le croire. Elle avait besoin de croire que tout n'était pas perdu avec ce jeune garçon qu'elle appréciait beaucoup et qu'elle n'avait pas envie de mettre dans une boite en bois comme ça avait été le cas avec Logan. Alors oui, elle avait accepté de l'emmener chez elle et cela peut importe les regards que ses collègues lui lançaient. Après tout, elle faisait bien ce qu'elle voulait et elle ne faisait pas une faute professionnelle en faisant cela. D'ailleurs, ses collègues n'en savaient rien, elle le ramenait peut être juste chez lui. Elle leur lança d'ailleurs un regard tueur en passant devant eux. Ils ne lui faisaient pas peur. Elle se mit à rire en voyant la réaction de Danny. D'accord, il était un provocateur et le serait peut être toujours mais ce n'était quand même pas méchant cette réfléxion. En tout cas, elle avait eu le don de faire rire Morgan même si les deux flics ne semblaient pas rire du tout. Tant pis, ils n'avaient pas d'humour voilà tout. Une fois dans la voiture et après un léger silence Morgan finit par prendre la parole. Elle devait lui dire. Elle devait lui faire comprendre pourquoi elle tenait autant à lui et la vérité c'est qu'il lui rappelait tant Logan. Dans le comportement mais pas seulement. Dans son humour, dans son sourire, dans cette facilité qu'il avait à rendre Morgan à l'aise quand il s'agissait de se confier. Elle qui détestait pourtant se confier. Elle qui n'arrivait pas à parler d'elle. Avec Danny les choses étaient faciles. C'était étrange d'ailleurs mais c'était ainsi et ça faisait finalement du bien d'avoir quelqu'un à qui parler. « C’est un type bien alors ! Pare qu’il me ressemble, il ne peut être QU’absolument génial. » Morgan se mit à sourire devant cette remarque et poursuivit sur sa lancée bien que cette fois, elle employa le passé. Le jeune homme ne tarda pas à comprendre où Morgan voulait en venir. « Je suis désolé. J’peux pas dire que j’comprends ta peine réellement, j’ai jamais eu à endurer ça… Mais j’ai vu des personnes proches de moi perdre des gens qu’elles aimaient vraiment… Et je sais que ça fait mal. Ton jumeau en plus, c’est comme de t’arracher une partie de ton âme et de ton cœur. » Il était fort ce gosse. Il ne disait pas comme tous ces abrutis qui répondent qu'ils comprennent votre douleur alors qu'en réalité ils ne comprennent rien mais pourtant, Morgan trouvait qu'il comprenait très bien. Il avait dit les mots justes. Il avait dit exactement ce que ressentait Morgan. Oui, elle avait le sentiment d'avoir perdu une partie de son coeur. C'était tout à fait ça. Logan était cette autre moitié d'elle. Alors elle n'a rien dit du tout mais a détaché rapidement son regard de la route pour le regarder et acquéser. Oui, du haut de ses vingt et un ans, Danny avait tout comprit. Criminel ou pas, il prenait le temps d'écouter les gens. Morgan pouvait s'en rendre compte. « Il est mort comment ? On est pas obligé d’en parler tu sais… Mais parfois, c’est facile de parler avec quelqu’un qui est pas vraiment de son cercle amical ou familial. » Morgan ne savait pas trop si elle avait envie d'en parler ou non mais après tout elle l'avait lancé le sujet c'était peut être que dans le fond, elle en avait besoin. Elle avait besoin de se liver. Elle concentra de nouveau son regard sur la route et prit une profonde inspiration. "Et bien...Il était stupide. Il...Il s'est tué un accident de voiture dont il est l'unique responsable." Elle se sentait toujours obligé de préciser cela. Tout simplement parce qu'elle n'avait pas envie d'entendre les gens le plaindre. Oui il était jeune, il ne méritait certainement pas de mourir mais il était le fautif. Clairement, personne n'avait le droit de le plaindre. D'ailleurs, même Morgan ne le plaignait pas. Au contraire, elle était très en colère contre lui. "Il n'a pas fait comme toi, il n'a pas voulu changer à temps." Elle se tourna doucement vers Danny et lui adressa un léger sourire. Un sourire franc, un sourire sincère. Parce qu'après tout, ce qu'elle venait de dire c'était vrai.

Ils n'ont pas mit très longtemps à arriver chez Morgan. Après tout, elle n'habitait pas très loin du bureau de police. Elle sorti donc de sa voiture suivit par Danny et une fois devant la porte de son appartement, elle ne pût s'empêcher de faire un léger sourire au jeune homme à côté d'elle. "Je te préviens, ce n'est pas très personnalisé." Oh oui, c'était vrai tout le monde lui disait toujours que son intérieur ressemblait à un magasine de décoration. Il n'y avait aucune photo, à part un cadre d'elle et Logan depuis que celui-ci était décédé, posé sur la commode près du bar, le reste n'était pas du tout personnalisé. Elle le fit alors entrer dans son appartement. La déco était simple et épuré. Noir et blanc ou gris métalisé. Elle passa derrière le bar de sa cuisine aménagé et ouvrit le frigo pour sortir deux bières et en tendit une à Danny avant de se diriger vers le canapé pour s'assoire. "Bref, ça suffit, je n'ai pas envie de t'embêter avec mes histoires." Elle ouvrit rapidement sa bière à l'aide d'un briquet et lui sourit de nouveau. "Et toi alors ? Raconte moi la vie de Danny, tu n'es pas seulement l'ado qui fait des conneries, fils du procureur si ?" Elle avait dit cela avec une pointe d'humour dans la voix. Oui elle avait sincèrement envie de le connaître. Sincèrement envie qu'il se livre à elle. Après tout, elle venait de le faire, c'était son tour. Bon certes, elle n'avait pas parlé de Rosanna mais c'était trop tôt et elle ne savait pas comment Danny réagirait en apprenant qu'elle aimait les femmes, après tout il faut se méfier parfois. "Une petite amie ?" Certes, elle n'avait pas envie de parler de sa seule histoire d'amour merdique mais il était jeune, il devait certainement être amoureux ce jeune homme. Elle lui fit un nouveau clin d'oeil avant de boire une nouvelle gorgée de sa bière.


   
fiche par blackheart. - image par crédit.



Il me manque. C’est atroce, il me manque tellement. C’est pas par vagues, c’est constant. Tout le temps, sans répits.
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Fairbanks
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: He's just a biche ♦ Dagan   

Revenir en haut Aller en bas
 

He's just a biche ♦ Dagan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» biche , caniche de 11 ans ( 91)
» Rôti de biche
» - C'quoi ça, un lièvre ? - J'aurai plutôt dit une biche...
» Coeur de Biche une chatte qui a besoin de liens!(tonnerre mais aussi les autres clan pour les parent
» L'homme et la biche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 3.0 :: It's a brave new world. :: Hillings District. :: Hillings Police Department.-