Partagez | .
 

 Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 32
▪ Discussions : 37
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   14.06.14 23:34

Katelyn Knight Alex Burton
Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ?
Participants ✦ Alex Burton et Katelyn Knight
Statut ✦ Privé
Lieu ✦ L'hôtel Darwin
Date ✦ Vendredi, 13 juin 2014
Moment ✦ Fin d'après-midi
Météo ✦ Très venteux et sans pluie
Prévention -18 ✦ Non
PNJ ✦ Si ça vous tente joignez-vous
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 32
▪ Discussions : 37
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   15.06.14 0:03






Poisse et Karma,
Le cocktail du Vendredi 13

Alex & Katelyn
*Les cousins catastrophe*


Le trajet d'avion avait été difficile. Elle était épuisé par son déménagement et de petite reste d'allergie. Merci au boîte du grenier et au fait qu'elle avait terminer ses claritins. Et elle n'avait pas eu envie de sortir pour aller en chercher un plein milieu du déménagement. Mais le plus dur, ça avait été les souvenir qui avait surgit. C'était pour ça qu'elle avait tout laissé derrière elle. Elle avait quelque photo, laissé à son père, des souvenirs qu'elle aurait plaisir à regarder de nouveau dans plusieurs années, mais pas maintenant. Tout le reste, elle l'avait vendu. Elle ne retournera pas. Son nouveau chez elle sera à Fairbanks. Quand on prend ce genre de décision, on s'y tiens. Kate en tout cas était ainsi faites.

Elle n'avait pas réussi à dormir beaucoup, mais elle s'était quand même un peu reposer dans l'avion, ou la nuit précédente. Mais c'était pas vraiment grave. La policière était habitué à ce genre de vie. Elle avait somnoler un peu quand même.

Son chien lui manquait déjà, mais elle pouvait pas l'emmener avec elle à l'hôtel. Il était donc rester le temps qu'elle se loge quelque part. Sans cette grosse boule de poils et d'énergie elle allait se sentir bien seule pendant les premières semaines.

Finalement, tout ce passa bien. Elle avait un peu redouter un détournement d'avion, ou je ne sais quoi. C'était Vendredi 13, et on ne la surnomait pas Karma pour rien quand même. Elle était soulagé d'arrivé.

Elle prit un taxi jusqu'à l'hôtel qu'elle avait réserver. Encore une fois, tous alla bien et Kate commença à s'inquiété. Ce n'était pas normale. Quelque chose devait s'en venir de gros. Il lui arrivait normalement toujours au moins de petit pépins.

Arrivé à l'hôtel, la seule chose qu'elle voit, c'est du linge partout. Dans un réflexe, car il faut bien l'avoué, après le vol, le décalage, et toutes les dernières semaine, kate est sur l'auto-pilote. Elle se met à ramasser sans trop regarder, plaignant le pauvre type dont la valise a l'air d'avoir exploser. Finalement, c'est au moment de remettre le linges qu'elle a récupéré qu'elle se rend compte de qui est le "pauvre type". Son cousin, son confident, l'ami des aventures de son enfance. C'est plus fort qu'elle, sans même réfléchir, elle s'écrie.

"Porte-poisse ? C'est toi ?"
Il avait bien sur changé en plus de 10 ans. Mais elle le reconnaissait. C'était son cousin. Elle laisse tomber les vêtements par terre,  elle se jette dans les bras de son cousin. C'était un coup du destin, un signe qu'elle avait peut-être trouvé un nouveau chez elle.


Dernière édition par Katelyn Knight le 16.06.14 3:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   15.06.14 13:48


∞ Poisse et Karma un vendredi 13

Katelyn & Alex






Contrôle terrestre au Major Tom
Contrôle terrestre au Major Tom
Prends tes cachets de protéines et met ton casque

Contrôle terrestre au Major Tom
Je commence le compte-à-rebours, moteurs allumés
Vérifie l'allumage et puisse l'amour de Dieu être avec toi

Dix, neuf, huit, sept, six, cinq,
Quatre, trois, deux, un, décollage


Ça y est, l'avion décolle. J'aurais voulu regarder en bas une dernière fois, mais mon seul réflexe est de me coller au fond de mon siège et d'agripper les accoudoirs, plantant mes ongles dedans. C'est la première fois que je prends l'avion, et en plus de cela, je sais que je quitte certainement ma ville natale pour toujours. Certes, je reviendrai voir ma famille, mais une nouvelle vie m'attends. L'inconnu, le trou noir. J'ai si peur. Mon cœur bat si fort. Je ferme un instant les yeux et tente de ne penser qu'à Abby, et à sa joie de me revoir. Et si elle ne voulait pas que je vienne? Si elle ne voulait pas de moi dans sa nouvelle vie? J'ouvre les yeux d'un coup, et j'entends quelqu'un se racler la gorge. C'était mon "voisin d'avion". J'avais attrapé sa manche sans le vouloir, avec l'accoudoir. Je crois que je devins tout rouge, et prononçai des excuses avant de tourner mon visage vers le hublot en espérant disparaitre. Aller, tout va bien se passer... J'ouvre ma sacoche et en sors un médicament tenant lieu de somnifère. Je le prends avec l'eau qu'on nous avait apporté avec de quoi grignoter. Je finis par m'endormir pendant quelques heures. Le trajet allait être bien plus simple ainsi.


Ici Contrôle terrestre au Major Tom
Tu t'es vraiment montré à la hauteur
Et les journaux veulent savoir à qui appartient le t-shirt que tu portes
Maintenant c'est l'heure de quitter la capsule si tu l'oses

Ici Major Tom à Contrôle terrestre
Je marche à travers la porte
Et je flotte d'une manière très bizarre
Et les étoiles ont l'air très différentes aujourd'hui


Ça y est, je me réveille doucement, on est bientôt arrivés. Mes idées s'embrouillent un peu, mais je me rappelle assez vite où je suis et pourquoi. Une vague de sueur m'envahit. Je dois tenir bon, chasser la peur qui me traque. Il est maintenant temps de descendre. Mes jambes sont fébriles, comme si mon poids était devenu trop lourd pour elles. Je prends ma sacoche et descends de l'avion. Je récupère ma valise à l'aéroport. Ils ne l'ont pas perdu. Qu'elle chance. En fait ça m'inquiète presque. Tout s'est trop bien passé. Je sors de l'aéroport et me confronte à ce lieu que je ne connaissais pas. Le froid m'envahit, le paysage me saisit. Je ne peux m'empêcher de constater à quel point il est magnifique, et un léger sourire se dessine sur mes lèvres, même si j'ai toujours cette boule au ventre. Je reste là quelques instants à regarder, puis je me mets à trembler. Il caille ici! Une voix me sort de mes pensées.

Hey! Je vous amène quelque part ou vous prenez racine?


Je sursaute et le regarde. C'était l'un des taxi qui attendait ses clients devant l'aéroport. Un frisson me parcoure le dos. Je n'avais pas repris de taxi depuis mon accident, et ça m'effrayait. Je ne pouvais m'empêcher de me rappeler la mort du chauffeur, la douleur qui m'avait envahi, les voix autour de moi, la peur que j'avais ressenti. Je lève mon regard au loin et ne vois pas de transport en commun. Ça changeait quoi de toute manière hein? Je monte à l'arrière de la voiture. C'est parti.

Car ici
Je suis assis dans une canette en étain
Loin au-dessus du Monde
La planète Terre est bleue
Et il n'y a rien que je puisse faire

Bien que je sois au-delà des cent mille miles
Je me sens très immobile
Et je pense que mon vaisseau sait vers quelle direction aller
Dites à ma femme que je l'aime énormément elle sait


Vous allez où?

Je cherche un hôtel pas trop cher, mais pas trop délabré non plus, si possible, si vous connaissez.

Je connais la ville comme ma poche. Je sais où vous emmener.

Parfait. Je me laisse guider. La boule ne fait que s'agrandir dans mon ventre. Je me sens pas bien. Pas du tout. J'allais poser mes affaires à cet hôtel, m'allonger un peu pour reprendre mes esprits, et aller retrouver Abby. Elle est sûrement à l'hôpital de la ville. Ça va bien se passer pas vrai? ...

Contrôle terrestre au Major Tom
Vos circuits sont morts, il y a quelque chose qui ne va pas
Est-ce que vous m'entendez, Major Tom ?
Est-ce que vous m'entendez, Major Tom ?
Est-ce que vous m'entendez, Major Tom ?
Est-ce que vous...

Ici je flotte autour de ma canette d'étain
Loin au-dessus de la Lune
La planète Terre est bleue
Et il n'y a rien que je puisse faire.


Ça y est j'y suis. Je paye le taxi et le remercie. J'avais survécu au trajet. Tellement de choses se bousculaient dans mon esprit. La peur de l'inconnu, la peur de la réaction d'Abby, les souvenirs de mon accident... Je titubais. Je n'étais pas bien. J'entre tout de même dans ce fameux hôtel, pressé de trouver une chambre. Je me présente à l'accueil, paye ce qu'il faut, et on me donne une clé. Aller, le lit n'est pas loin. Je me retourne et je ne sais comment, l'attache de ma valise se casse et tous mes vêtements se retrouve par terre. J'ai envie de pleurer. Au sens figuré. Mais sérieusement, je vais finir par craquer. Ma bouche s'était entrouverte de surprise, mais j'avais fini par contempler le désastre pendant une seconde sans vraiment réagir, jusqu'à voir une demoiselle commencer à ramasser pour m'aider. Je me suis précipité à mon tour pour tout remettre dans la valise, honteux.

Euh, merci, ça va aller.

Je n'osais pas croiser son regard, essayant de tout ranger le plus vite possible, mais elle sembla se stopper, et sa voix retentit dans le hall de l'hôtel.

"Porte-poisse ? C'est toi ?"


Je lève lentement la tête. Attends... Il n'y a qu'une seule personne qui m'appelait comme ça... Mais non c'était impossible! Je relève mon visage vers elle et là, je la reconnais. Mon dieu! Katelyn! C'était bien elle! Ma cousine, ma Karma! Un immense sourire s'affiche sur mon visage. L'émotion m'emporta, entre tout ce que j'avais vécu pour venir ici, et ma joie de la retrouver, je lui sautai littéralement dessus en la prenant dans mes bras, la serrant contre moi, les yeux humides. Trop d'émotions en si peu de temps. Je reste ainsi quelques secondes puis me retire, afin de pouvoir la regarder. Mes yeux étaient humides de fatigue, de peur et de joie, et un sourire accompagnait le tout.

Katelyn... Qu'est ce que tu fais là??


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 32
▪ Discussions : 37
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   15.06.14 14:01






Poisse et Karma,
Le cocktail du Vendredi 13

Alex & Katelyn
*Les cousins catastrophe*


Kately était si heureuse. Les deux s'était pris dans leur bras. La jeune fille avait fait place à une femme de grande force. Sans vraiment s'en rendre compte, c'est elle qui soulèbe Alex du sol et le serre très fort. Elle se retient juste à temps pour ne pas l'écraser.

Lorsqu'elle le repose, il s'éloigne et la scrute. Elle porte des lunettes fumé, donc impossible de voir ses yeux, mais il est clair à sa mise, qu'elle a vu des jours meilleurs. Ses cheveux sont un peu mal brossé, et elle n'a pas rectifié en sortant de l'avion. Son teint est un peu pâle, comme si elle était resté trop longtemps loin du soleil. Ses vêtements son un peu froissé du voyage en avions, et il n'ont pas cette classe qu'elle semblait avoir du temps de son adolescence. Un gilet, un pantalon, une veste. Tout est noire. Son sourire est sincère, mais il y reste des traces de tristesse. Du genre qui te marque longtemps, à vie même.

Mais elle semble, et elle est, sicèrement heureuse de revoir son cousin. C'est un énorme soulagement. Elle ne sera pas seule. Il y aura au moins une personne ici qui l'aime. Il y a si longtemps qu'elle l'a perdu de vue. Elle n'a rien oublié de leur enfance. Leur vacances communes sont les moments qu'elle y chérie le plus.

"Je... je me suis fait muté au service de police d'ici. Je n'en pouvais plus de ma vie de là-bas."

Comment raconter ce qu'elle as vécu ? Certainement pas ici. Dans sa chambre, ce sera mieux. Et puis, il faut ratraper le temps perdu. Son sourire qui s'était effacer à la questions revient timidement. Elle aura tout le temps de discuter avec son cousin, de renouer. Sa mère ne pourra plus les séparer, de toute façon, elle n'aura plus jamais son mot à dire dans la vie de Kate.

"Et toi ? Comment tu te retrouve ici ? En même temps que moi, c'est un Karma que je suis bien contente d'assumer pour une fois."


Dernière édition par Katelyn Knight le 16.06.14 3:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   15.06.14 15:37


∞ Poisse et Karma un vendredi 13

Katelyn & Alex






Mon regard plonge dans celui de ma cousine. Enfin, essaye en tout cas, car ses lunettes noires m'en empêche. Elle a tellement grandi... Ça faisait tant d'années que je ne l'avais pas revu. Elle était devenue une belle femme, mais il y avait quelque chose de triste dans son expression, et je n'aimais pas du tout cela. C'est quand elle m'expliqua la raison de sa venue ici que j'appris qu'elle était policière. Woua, c'était un sacré métier! J'étais super fier d'elle. Mais quelque chose me perturbait toujours. Alors que nous étions toujours accroupis l'un face à l'autre, je tends lentement ma main vers ses lunettes et lui retire. Je lui adresse un sourire triste. Mon regard bleu était plongé dans le sien. Je me redresse et lui tends la main, l'invitant à me rejoindre.

"Et toi ? Comment tu te retrouve ici ? En même temps que moi, c'est un Karma que je suis bien contente d'assumer pour une fois."

Je ris un peu. J'avais envie de lui demander ce qu'il s'était réellement passé, mais nous allons devoir nous trouver un endroit plus tranquille.

J'ai beaucoup de chance ce matin, ça me fait peur. Je suis ici... Pour retrouver quelqu'un.

Je ramasse ma valise et tends ses lunettes à Katelyn. Je lui attrape la main et l'entraine à me suivre. On monte ainsi les escaliers jusqu'à ma chambre d'hôtel. J'ouvre avec la clé, pose ma valise et ma sacoche un peu n'importe où, referme la porte, jette les clés sur le lit, puis me jette sur Katelyn en riant et en la plaquant sur le lit. Je n'avais pas manqué de m'apercevoir qu'elle avait plus de force que moi aujourd'hui. Je crois bien qu'elle m'avait soulevé de terre tout à l'heure! Mais c'est pas grave, j'adorais toujours autant qu'on se chamaille, comme au bon vieux temps. Je me mets à rire comme un gamin en la chatouillant. On faisait souvent ça avant. Jeu de mains jeu de vilain qu'on nous disait, mais on aimait toujours se chamailler et faire semblant de se battre. C'est sûr qu'avec nous deux ça partait souvent en catastrophe mais c'était pas grave. Je finis par m'allonger à côté d'elle, riant toujours. J'étais si heureux de la retrouver! J'en oubliais temporairement mes problèmes. Je me redresse ensuite, assis sur le lit, toujours le sourire au lèvres. Je la regarde, on peut enfin parler tranquillement.

Alors comme ça tu es dans la police! Woua... Toujours là quand il faut pas vrai?

Je repense au jour où elle m'a sauvé la vie. Je n'oublierai jamais ça. J'étais maintenant hésitant entre lui demander ce qui n'allait pas, ou d'abord lui dire ce que je faisais ici. Mon regard est plongé dans le sien, mon sourire est moins joyeux, moins rieur, plus affectueux. On en avait passé, de sacrés bons moments ensemble. On était non seulement cousins, mais aussi les meilleurs amis du monde, on se l'était toujours promis. Je passe ma main sur sa joue, puis me lance.

Qu'est ce qui ne va pas, tu as l'air triste...


Malgré toutes ses années où nous avons été séparés, on se comprenait l'un l'autre. J'avais mis de côté mes problèmes et mes angoisses pour ne penser plus qu'à elle.


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 32
▪ Discussions : 37
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   15.06.14 17:44






Poisse et Karma,
Le cocktail du Vendredi 13

Alex & Katelyn
*Les cousins catastrophe*


Alex lui retire ses lunettes, et on peut voir dans ses yeux qu'elle n'a plus exactement la force de caractère d'autrefois. Elle a pleurer récemment aussi. Elle avait tenue tout le voyage en avion, mais l'arrivée avait été trop. Elle avait mis les lunettes parce que l'eau froide n'avais pas effacer toute les traces.

Mais revoir son cousin, ça lui redonnait envie de se battre, d"être heureuse. Un nouveau départ,  une nouvelle chance. Loin de ceux qui lui avait fait du mal, loin des lieux qui lui rappelait son rêve perdu, son deuil. Alex, il était le signe du destin. Sa vie serais ici et elle se plaçait sous le signe de l'espoir' de la complicité,  de leur amitiés d'enfants.

Elle se laissa entraîner jusqu'à la chambre d'Alex,  portant la moitié de son linge pour éviter de voir la valise éventré de nouveau. Et alors il se jette sur elle et la chatouille. Elle aurais put facilement se défaire de lui, elle doit même se forcer, retenir les réflexes qui le lui aurait fait projeter son cousin par terre. Elle se laisse faire et le chatouille à son trous. Comme deux gamins, comme autrefois et ça lui fait un bien fou. Depuis un ans qu'elle n'a plus rit. Un ans qu'elle avait oublié ce que c’était que d'avoir du plaisir. Un avant gout du bonheur qu'elle pourrais retrouver.

Ensuite, essoufflé il reprennent leur souffle, enfin Alex rit et reprend son souffle. Kate est très en forme et beaucoup plus endurante. Elle rit encore un peu, mais la tristesse reviens. C'est encore un peu tôt,  ses derniers malheurs sont trop proche. Mais elle est contente d'être la. Ça fait encore plus mal de ce souvenir de son enfance heureuse et quand Alex passe gentiment sa main sur une jour, il attrape une petite larme solitaire. La question lui brûle alors l'âme. Dans un réflexe pour se protéger elle se lève brusquement. Sans vraiment en avoir conscience elle prend la première excuse qui lui passe par la tête.

"Je dois aller m'enregistrer se sera vite fait. Tu m'accompagne ?"

Elle repugne a se separer de son cousin, mais tous es trop soudain. Elle a besoin de se preparer a tous lui dire. Il h a si longtemps qu'il se sont vu. Elle est tellement differente de la petite fille digne et orgueilleuse qu'il a connue.  Sans lui demander son avis elle lui prend la main et l'entraine a sa suite.

Arrivé dans le corridor son nez la chatouille très légèrement.  Il y a de la poussière dans l'air. Pas encore assez pour la faire réagir plus que ça, mais c'est légèrement désagréable tout de même. Elle avise alors la femme de ménage qui viens de sortir de la chambre voisine. A la main, elle a un sac de balayeuse plein a craquer. C'est ce qui titille l'allergie de Kate. Déjà qu'elle l'a bien affaiblis la veille en finissant ses boîtes.

Alors qu'elle fait un pas de côté pour passer loin de la femme les événements se précipite et leur karma les rattrape.  Sans même savoir comment, Kate se sens bousculer par une main et elle perd l’équilibre, elle qui en tant que ceinture noire, est normalement au dessus de ce genre de chose. La femme de ménage surprise, lâche le sac et s’écarte. Et tout s’enchaîne encore plus vite. Sans trop savoir comment Karma tombe directement le ventre sur le sac. Dans sa chute, alors qu'elle expire l'air de ses poumons pour éviter qu'il soit éjecter de ses poumons, un des torchons de la femme de ménage se retrouve dans sa bouche et la bâillonne.

Sous son poids, le sac de poussière explose littéralement.  Il y en a partout dans le corridor et probablement dans les chambres avoisinante. Dans un réflexe de survie, la bouche complètement obstruer,  Kate prend une grande inspiration par le nez et le regrette aussitôt.  Tous ses sinus jusqu'au fond se remplisse de cette poussière qui ne la fait réagir habituellement que légèrement. Cette fois cependant, elle en as tant respirer que la réaction est violente.  Un énorme éternuement la secoue, éjectant au passage le torchons. Il est immédiatement suivis d'un autre et ainsi de suite. Il sont de plus en plus fort et puissant tant il y a de la poussière dans l'air et ses tout son corps qui est secoué a chaque spasme de son système respiratoire.


Dernière édition par Katelyn Knight le 16.06.14 3:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   15.06.14 18:32


∞ Poisse et Karma un vendredi 13

Katelyn & Alex






Son absence de réponse me fait mal au cœur. Pas parce qu'elle ne veut pas me dire ce qui ne va pas, mais parce qu'au vu de sa réaction, j'ai l'impression que c'est quelque chose de grave. J'espère vraiment me tromper. Je m'inquiète beaucoup pour elle. Elle a l'air si fatiguée, si triste... Mais je n'ai pas le temps de prononcer un mot qu'elle me traine par le bras. Je ne saurais vous dire comment tout ce qui suit s'est déroulé. Comment, on a trébuché tous les deux. Comment Katelyn a finit à plat ventre dans ce tas de poussière. Mon dieu! Je me rappelle très bien de son allergie, et du mal que j'avais eu à calmer ses crises. Je me précipite vers elle en essayant de ne pas aggraver les choses à cause de ma maladresse. Je l'aide à se relever comme je peux. La femme de ménage ne comprend pas trop. Elle a l'air assez en colère qu'on ait foutu la poussière partout. Karma part en crise. Je n'aime pas du tout ça. Je l'aide à s'éloigner et à s'appuyer contre un mur. Je caresse son front, je refais les gestes que je faisais quand on était gosses, sans vraiment m'en apercevoir. J'avais peur pour elle mais j'essayais de me montrer rassurant.

Hé, ça va aller, c'est fini. Respire.


J'entends la femme de ménage qui s'énerve, qui nous dit qu'on aurait pu faire attention, qu'elle allait devoir tout refaire! Je suis le genre de type qui ne s'énerve jamais. Alors allez savoir pourquoi là je répondis mal à cette femme. Certainement parce que j'étais inquiet, et que je n'aimais pas qu'on s'en prenne à ma cousine.

Vous voyez bien qu'on n'a pas fait exprès et qu'elle est malade!

Il fallait que je me calme. Je n'aidais pas Katelyn ainsi. J'allais l'aider à marche jusqu'à sa chambre, loin de la poussière. Je reprends un ton calme et tendre.

Où est ta chambre?

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 32
▪ Discussions : 37
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   15.06.14 19:55






Poisse et Karma,
Le cocktail du Vendredi 13

Alex & Katelyn
*Les cousins catastrophe*


Heureusement que Alex est là parce que secoué par des éternuement de plus en plus violent, Karma peine un peu a se relever. Elle ne voit rien et ne peut que se laisser guider par son cousin un peu plus loin. On doit l'entendre d'un bout a l'autre du corridor. Elle s'en veux aussi. Pauvre femme de ménage,  la malheureuse subit en ce moment les affres du Karma des deux cousins catastrophe sans vraiment l'avoir mériter.

Alex veut être gentil, il l'aide à prendre appuis sur le mur un peu plus lui. Il tente de lui retirer la poussière de sur elle. Elle essaie de l'aider, mais cela ne semble qu'empirer les chose. Elle est entièrement couverte de ce qui la fait réagir, ce qui lui donne l'air d'un fantôme.  Et ça ne l'aide pas du tout.

Hé, ça va aller, c'est fini. Respire.

Ah oui, facile à dire, alors qu'elle peut à peine avoir un fractions de seconde entre chaque éternuement. Même sa première crise ne lui semblait pas si mal. Et avec les années elle s'était légèrement habitué a son allergie. La plupart du temps la poussières ne lui tirait plus que quelque éternuement aléatoire et lui valait un nez légèrement bouchez le temps qu'elle était dans l'environnement problématique.

Mais la, en plus des éternuement surpuissant, ses sinus se sont complètement bouchée, jusque dans le fond et il lui brûle comme si elle avait respiré de la laves et non un peu (beaucoup trop) de poussière. La pressions dans sa tête est énorme, et son nez en est tout enflé. Jamais elle n'a respiré aussi profondément ce qui la rend "malade".

Elle entend la femme de ménage s'insurgés et avant qu'elle ne réussissent a s'excuser, Alex se met en colère. Alors, malgré l'allergie, elle reste surprise.  Elle n'a jamais, au grand jamais, vu son cousin se mettre en colère.  Étais-ce pour elle qu'il se mettait dans cet état ? Il semblerait bien que oui. Il la défend et sa lui fait du bien quelque part. Elle avait perdu l'habitude que quelqu'un le fasse. Avec les années c'était elle la sauveur, la femme forte, l'héroïne. Elle aimait ça, avant. Elle avait oublié à quel point c'est agréable parfois que quelqu'un s'occupe d'elle, prennent sa défense. Elle se sens aussi un peu honteuse, mal à l'aise. Elle reste très orgueilleuse aussi. Elle maudit son allergie qui la met dans une tel position de faiblesse, à la merci de tout un chacun. Comme elle doit avoir l'air ridicule en ce moment d'ailleurs. Ses collègues lui ont souvent dit qu'elle était d'un drôle quand elle éternuait, et plus encore quand elle essayait de ne pas le faire. Quelqu'un de ses collègues lui avait jouer des tours avec son allergie juste pour cette raison. Rien de bien méchant, quelque bizutage amical qu'elle avait bien fait payer au auteur aussi à son tour.

Elle tente de répondre, de s' excuser. Elle comprend la femme un peu après tout. Elle qui déteste le ménage, un peu beaucoup à cause de l'allergie sans doute, mais tout de même. Surtout qu'il y en as vraiment partout. Le sac ne s'est pas ouvert juste un peu, il a exploser sous le poids de la policière.

"BaaardoaaaatchAAAAAA... aaatch... aaaatchAAAAAA... baraaatchIIIII"

elle tente sans succes de reussir a dire juste un mots. Ca n'engage pas tres bien pour la suite. Elle aurait voulu dire *pardon*mais sa sonnait incompréhensible.

Puis alex lui demande sa chambre. Elle n'en a pas encore. Merde. Elle tente de retenir les éternument pour parler, mais plus elle les retient, et plus fort il sorte quelque instant plus tard. Et aussi, bien sur, cela lui donne un air vraiment cocasse et ridicule.

"Jiiitch... jaaAATCHIII !! je n'aaAATCHOOO baaaatch deaaaatch  chaaaAATCHAAAA AAAATCHOUM"

Impossible de parler. Elle doit vraiment quitter le corridor, il faut qu'elle respire de l'air "pure". Elle attrape Alex parla main et marche aussi vite que possible, c'est a dire assez lentement en fait, vers le rez de chausser. Chaque pas est ponctué d'un éternuent tonitruant. Pourquoi a-t-il fallu qu'elle attende avant d'aller racheter ses anti-allergène. Habituellement, dès qu'elle n'est plus en contact directe avec la poussière, elle souffre de très léger et éparse éternuements, mais elle pressent que cette fois, elle n'en sera pas débarrassé aussi facilement et rapidement. Jamais elle n'a eu de réaction aussi violente, pas même lors de la découverte de son allergie, ni ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   16.06.14 12:59


∞ Poisse et Karma un vendredi 13

Katelyn & Alex






Woua, c'était pire qu'avant. C'était limite si elle arrivait à respirer, elle me faisait très peur. Je vis qu'elle ne pouvait me répondre, et j'entrepris de l'aider à s'éloigner encore lorsqu'elle me prit la main. Je l'aidai à marcher jusqu'au hall. C'était compliqué avec ses éternuements. Je ne pouvais plus la porter comme quand elle était petite. Aujourd'hui, c'était elle qui était plus forte que moi. Je devais me contenter de servir de béquille. On arrive enfin dans le hall, et quand la réceptionniste vit la scène, elle nous apporta une chaise afin que Katelyn puisse s'assoir. Je la remercie dans un sourire crispé. J'avais peur. J'aide ma cousine à s'assoir et m’accroupis face à elle, le regard inquiet.

Qu'est ce que je peux faire? Essaye de me dire!

Moi, paniquer? Euh, oui. Ça me rappelle cette nuit où on avait fait tout tomber dans le grenier, et que Karma n'avait pas arrêté d'éternuer. Je l'avais porté, essayant de l'amener un peu partout où je pouvais dans la maison mais c'était toujours pareil. Alors j'avais fini par sortir avec elle dans le jardin. Elle avait fini par se calmer.

Tu veux sortir un peu?

J'avais toujours été très protecteur envers elle même si c'était plus souvent elle qui me sauvait que l'inverse. Mais pour moi elle était comme une petite sœur. Je serai toujours surprotecteur avec elle. J'ai envie de retirer la poussière de ses vêtements, mais j'avais bien vu tout à l'heure, dans le couloir, que ça n'avait fait qu'empirer les choses, car ça avait fait voler la poussière un peu partout. Non, il fallait qu'elle sorte un peu avant de retrouver sa chambre. Un bon coup d'air frais pourrait lui faire du bien.


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 32
▪ Discussions : 37
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   16.06.14 14:55






Poisse et Karma,
Le cocktail du Vendredi 13

Alex & Katelyn
*Les cousins catastrophe*


Déjà de quitter le couloir semble aidé légèrement Kate. Cependant, chacum de ses éternuments soulève un peu la poussière de ses cheveux et de ses vêtment. Ça ne l'aide pas vraiment, mais c'est tout de même un petite amélioration.

Et la, la gentille réceptionniste lui apporte une chaise. Si Karma avait put, elle l'aurait embrasser. Mais c'est impossible dans sa situation. Alex l'aide à s'assoir, et heureusement, parce que sinon, elle aurait sans doute fait basculé la chaise.

Les gens semble attiré par tout le bruit. Il se tourne vers les deux cousins et regarde avec curiosité. Un enfant se met à rire, sans doute des grimace que fait Kate à tenter de retenir sans succès les éternuements. Cette dernière vois bien qu'il inquiète son cousin. 

Qu'est ce que je peux faire? Essaye de me dire!

Kate sait que ce n'est pas vraiment grave. Elle n'est pas sujette au crise d'asthme. Elle sera sans doute quitte pour des abdominaux douloureux et une nuit un peu agité. Elle voudrait le rassurer, mais c'est un peu compliqué.


Alors elle met sa mains toute salle sur l'épaule de son cousin. Impossible de faire un contact visuel prolongé, mais elle espère qu'il comprendra le message.

Tu veux sortir un peu?

Oh non, elle n'a plus envie du toute de bouger. Elle secoue la tête, parce qu'elle est incapable de parlé et le regrette aussitôt. Il faut pas qu'elle bouge trop. Quel Karma. Ça allait vraiment trop bien pour un Vendredi 13. Maintenant elle se doute pourquoi. Et ce n'est surement pas terminer. Mais elle ne regrette pas d'avoir retrouvé son cousin. Ça vaut toute les crise allergique du monde, même si elle les détestait avec tous son cœur. Même si elle a l'air absolument ridicule en ce moment et que son orgueil en prend un sérieux coup.

La réceptionniste par alors quelque instants et revient tel une sauveuse. Quand elle lui tend une boite de mouchoir, la policière béni cette sainte silencieusement. Entre deux éternuement, ce qui est assez difficile, mais elle y arrive, elle se débarbouille un peu le visage. La crise s'agrave un tout petit peu pendant environs une minutes et ensuite, elle se plaque le mouchoir contre le nez et la bouche.

Au début, cela ne semble pas changer grand chose, mais lentement, progressivement, l'allergie se résorbe un tout petite peu. Elle a gagne un peu d'espace entre chaque spasme, et il sont un peu moins fort.  Elle projette encore de la poussière partout à chacun, mais au moins, ainsi, elle ne la respire plus. Son nez par contre, est encore aussi congestionné que tout à l'heure, aucune amélioration du tout.

Sans doute attiré par le bruit, le superviseur de l'hôtel s'approche de la réceptionniste et des cousins. Il jette un regard interrogateur et compatissant à Katelyne et demande à son employer ce qui se passe.

La femme semble bien en peine de répondre, elle raconte ce qu'elle a vu et fait. Kate essaie de prendre la parole.

"Je suis AAATCHIII... snifff AAAATCHAAA... tom... om.... aaaatch... tombé d-AAAATCHIII... dans sniff... sniff... boussièèèèèÈÈÈTCHIII"

Mon dieu que ça va être long. Elle regarde son cousin comme pour lui demander de l'aidé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   17.06.14 21:39


∞ Poisse et Karma un vendredi 13

Katelyn & Alex








Elle a l'air d'aller un peu mieux, mais c'est toujours pas génial. J'essaye de faire de mon mieux mais je me sens si inutile. Elle ne veut pas sortir, elle doit être mieux assise. Sa main sur mon épaule me rassure un peu, mais elle me fait toujours peur. Et c'est là que le superviseur s'en mêle, et que Kate essaye de répondre dans de nombreux et violents éternuements. Je pose à mon tour mes mains sur ses épaules en lui adressant un regard digne d'un grand frère.

N'essaye pas de parler, reprends ton souffle.

Je me tourne alors vers le superviseur qui n'avait toujours pas eu de réponse à sa question.

Elle est tombée dans le sac de poussière de la femme de ménage. Elle a une forte allergie depuis toujours...

J'étais inquiet, c'est clair. Le monsieur fort aimable s'excusa de ce qu'il s'était passé. Je sais pas pourquoi car c'était pas sa faute. Peut-être qu'il avait peur qu'on lui réclame de l'argent ou porte plainte. Y'avait des gens comme ça. Mais pas nous. Mais ce qu'il nous annonça était quand même génial. Il offrait à Kate une suite. Une bien meilleure que la petite chambre qu'on avait. Il lui conseilla de monter se reposer, que les chambres étaient nickelles sans poussière, qu'elles avaient été nettoyées à fond ce matin. J'avais envie de rire. Ma cousine et son Karma, c'était aussi magique que moi et ma poisse. Mais j'étais toujours inquiet, et je me contentais de remercier l'homme en souriant. J'aide Katelyn à se relever. Elle allait devoir faire un effort. Elle pourra se reposer là haut. Je prends la clé, et soutiens Kate jusqu'à l'ascenseur.

Aller, tiens bon, tu vas pouvoir t'allonger dans un super lit.

Je lui souriais, et on alla à la chambre. Quand j'ouvris, je ne pus m'empêcher de lâcher un "wooouuuaaaa" en me mettant à rire. J'étais tout excité, comme un gosse. Surement aussi parce que j'avais retrouvé ma cousine.

Regarde ça!!

suite:
 

J'essaye de ne pas trop m'enflammer et la dépose doucement sur le lit. Je regarde autour de moi, je fais quelques pas vers le reste de la suite. Wooouuuaaaa c'est le pied!!!! J'ai presque envie de rendre ma chambre et de squatter ici moi. Si ma cousine n'était pas dans cet état, je lui aurais sauté dessus et on se serait chamaillé comme les gamins que nous étions. Bordel, j'avais vraiment l'impression d'être un gosse. J'avais un immense sourire sur le visage, tout content, je ne m'en remettais pas.


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 32
▪ Discussions : 37
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   18.06.14 4:26






Poisse et Karma,
Le cocktail du Vendredi 13

Alex & Katelyn
*Les cousins catastrophe*


Kate est bien contente que son cousin prenne le relais pour expliquer ce qui c'est passé. Elle tique un peu à "violente allergie". Elle préfère toujours ménager son orgueil et son égo en parlant de légère allergie. Surtout qu'elle ne fait pas de crise d'asthme ou du genre. C'est pas mortelle, juste très désagréable. Et surtout que cette fois n'est pas très représentative. Si elle n'avait pas respiré aussi profondément l'allergène, elle en s'en sortirait déjà pas trop mal.

Néanmoins, le mouchoir aide grandement à ne pas respirer encore plus de poussière, même si elle est encore toute grise. Ses éternuements ont eu le temps de s'espacer un peu plus, ils viennent maintenant par coup. Une dizaine
la fois, puis un peu d'espace. Et parfois un ou deux éparse au travers. C'est très aléatoire et imprévisible, mais surtout, il sont beaucoup moins fort. Son nez la chatouille et la brûle toujours atrocement, mais l'amélioration est apprécié.

Kate ne peut s'empêcher de rire un peu quand son cousin tente de la rassurer. Elle est plus une gamine et surtout, elle sait très bien qu'elle ne mourra pas. Bien sur, le rires est étrange, nasillard et surtout entrecoupé de petite crise. Mais ça fait du bien de rire. Elle a plus rit et sourit dans la dernière demi-heure, depuis qu'elle a retrouvé son cousin, que dans la dernière année.

Le rire s'arrête rapidement cependant, parce que Kate est incapable de conserver le mouchoir sur son visage tout en riant et éternuant. Son sérieux lui revient donc vite.

Kate était quand même contente, elle arrivait désormais à contenir un peu les crise d’éternuements et se rendit jusqu'à l'ascenseur bien plus facilement que la descente dans le hall le fut.

Arrivé à l'étage, Kate se rendit compte que le mouchoir semblait filtrer de moins en moins la poussière produit par ses mouvements.  Chaque pas titillait ses voix nasale un peu plus que le précédent et contenir ses éternuent devenait plus difficile. Elle se pinca le nez pour tenter de s'aider, refusant que son cousin redeviennent inquiet. Bien sur, elle n'arrivait pas a tous les contrôler et lentement ils lui en échappa de nouveau un peu plus, ou les crise durait un ou deux de plus.

Kate fut donc très heureuse qu'il arrive à la chambre, elle allait pouvoir se débarrasser de son linge, prendre une douche et en finir une bonne fois pour toute avec cette stupide allergie, ou a tous le moins avec la partie sur laquelle elle avait un contrôle. L'état de ses sinus, elle, ne s'était pas amélioré.

Arrivé à la porte, elle sentait poindre depuis un moment, une bonne crise. Elle la retenait de son mieux, mais c'était imminent. Alex n'avait qu'une idée en tête, et c'était de permettre à sa cousine de s'étendre. Son cousin ouvrit la porte et ils restes quelque seconde à admirer les lieux. Kate le fait le nez boucher et pincer pour garder le mouchoir en place. Elle est surprise et son esprit peine à réfléchir tant tout à débouler rapidement.

Elle se laisse donc entraîner vers le lit avant de réaliser ce qui va se passer. Elle ouvre la bouche pour demander à son cousin de ne pas l'y étendre alors qu'elle est encore entièrement couverte de cette substance maudite. Sauf que, avec son habituel a-propos dans ce genre de situation, le chatouillement lui échappe et c'est même plus d'une dizaine d’éternuement qui la surprennent et la "bâillonne". Elle ne peut résister et est forcer de suivre le mouvement pour éviter qu'il ne se retrouve tous les deux dans le lit. Elle a d’ailleurs le temps de pensé que c'est inhabituelle pour son cousin, cette absence de maladresse.

Kate se bouche alors le nez et tente de réprimé les éternuements suivant. Bien sur le mal est déjà fait, sa petite crise a soulever un petit nuage de poussière de ce qui se trouvait sur ses vêtement et le tout c'est déposer sur le lit, l'édredons et les oreillers. Mais elle en veut pas a son cousin. Il voulait bien faire.  Elle reste étendu un moment pour tenter de reprendre le contrôle de son système respiratoire.

Elle a d'ailleurs juste le temps d'attraper un des mouchoirs sur la table à ses côté avant d'être repartis pour un tour. Cela dure une minute environs, puis, les éternuements s'espace de manière acceptable. Elle se relève doucement, pour ne pas respirer plus de poussière encore. Elle est contente que l'endroit plaise à son cousin et elle aussi à une bonne idée de ce à quoi il pense. Une nouvelle crise coupe court à ses pensés et la ramène à ce qu'elle doit faire ici et maintenant. Il lui faut récupéré ses barages et ensuite prendre une bonne douche.

Malheureusement, il sont dans le couloir problématique. Kate soupir et se tourne vers son cousins. Il est bien gentil et c'est réconfortant qu'on s'occupe d'elle, mais elle n'a pas l'intention de se servir de lui comme d'un valet. Surtout qu'avec sa poisse, il risque de lui ramener ses vêtement et valise éventré.

"Je rebiens" Ouff, elle peut parler maintenant. Ou presque. Le mouchoir toujours sur son visage l'aide grandement, elle se dirige vers la porte.

"Je bois aller... sniff... sniff... gergé mes bagages." Elle a réussi à dire toute une phrase avant de se remettre à éternuer plusieurs fois de file. Elle enchaine quand même. "Brend ton temps bour aaatch... aaatch... exblorer... aaatchi... aaaatchi... aaaatchi... aaaatchi... Serai bas longue."

Puis, sans laissé à son cousin le temps de protester, elle récupère les clé de ses mains d'une geste trop rapide pour qu'Alex le préviennent, sort et ferme la porte.

Ça fait du bien quelqu'un qui prend soins de nous, mais là, il angoissait un peu trop pour rien. Pauvre Alex. Kate se dépêcher de se rendre pour récupéré sa valise rester sur les lieux de "L'accident". Malgré les trois mouchoir d'épaisseur, elle éprouve quelque difficulté, mais elle reviens sans catastrophe majeur.

De retour à la chambre, elle prend le temps de tirer sa langue a son cousin, quand même contente de l'avoir laissé là. C'était bien débrouiller quand même. L'allergie l'empêcher d'en faire un peu plus cependant, car elle a repris de la force.

Kate prend donc sa valise encore un peu poussiéreuse malgré ses efforts pour l'épousseter dans le corridors ou elle l'a prise, et elle prend la direction de la douche. Tout ce qu'elle veut maintenant c'est faire disparaître ce qui la fait réagir de sur son corps.

C'est une tâche plus fastidieuse qu'il n'y parait d'enlever ses vêtement quand chaque mouvement ou éternuement vous fait respiré encore un peu plus d'allergène, mais elle y arrive. La douche ensuite n'est pas une partie de plaisir, et elle s'ettouffe quelque fois avec l'eau. Alex doit d'ailleurs entendre ses plus gros éternuement, les jurrons et les ouch qu'elle lance aussi quand elle a heurté quelque chose à cause d'eux.

Elle en ressort presque une heure plus tard, pauvre Alex. Mais au moins, elle est complètement propre et exante de poussière. Elle éternue encore par a-coup, aléatoirement, mais au lieu d'en subir une dizaine à la fois, c'est maintenant 5 ou 6, et parfois seulement un aléatoire.

Elle sourit et s’excuse à son cousin, puis, ne pouvait plus y résister, pour se venger un peu quand même, et surtout qu'il perde cette tête inquiète, elle se jette sur lui et lui montre joyeusement quelque prise d'Aïko utile et amusante. Elle le maintient au sol d'une main grâce à une clé, et se met à le chatouiller impitoyablement de l'autre. Une petite série d’éternuement lui font momentanément lâcher prise. Si Alex veut en profiter pour renverser la situation, c'est le moment idéal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   18.06.14 21:37


∞ Poisse et Karma un vendredi 13

Katelyn & Alex








Je n'ai pas le temps de riposter que ma cousine sort chercher ses clés et bagages. J'aurais pu le faire moi, elle avait besoin de se reposer. Je n'avais plus qu'à attendre son retour, et je m’essayai sagement sur le grand lit. Ce fut assez rapide en effet, sauf qu'elle voulut prendre une douche, ce que je comprenais. Je ne m'attendais juste pas à ce que ça lui prenne tant de temps. J'attendais d'abord toujours assis, regardant autour de moi, puis je commençais à perdre patience, comme les gamins qui font des trucs bizarres quand ils attendent. Moi je me contentai de retirer mes chaussures et de m'allonger sur le lit. J'entendais ma cousine galérer et se cogner, mais elle avait l'air d'aller bien. Et ça me fit un peu rire, quand je pense qu'on se ressemble sur beaucoup de points. Je regardais le plafond, pensant à la chance que j'avais de l'avoir retrouvé. Pensant à Abby... Il allait vraiment falloir que j'aille la retrouver... Mais j'appréhendais. Il fallait que je fasse ça bien, sans lui provoquer un trop gros choc. Mais je sais pas faire ce genre de chose moi. Alors comment? Mes yeux commençaient à papillonner et à se fermer tous seuls. Le voyage et toutes ces émotions m'avaient épuisés. C'est fou ce qu'il est confortable ce lit. Je finis par m'endormir...

Quand Kate ouvre enfin la porte de la salle de bain, je me réveille en sursaut et tombe du lit. Je me redresse, assis par terre, je me frotte la tête. Je m'étais cogné contre la moquette. Ça fait mal mine de rien. Je relève la tête vers Kate. J'étais toujours inquiet pour elle. Mais j'ai à peine le temps de réagir que Karma se jette sur moi et m'attaque d'une prise inconnue tout en me chatouillant sans me laisser aucun répit. Évidemment, je suis mort de rire, mais je subis une vraie torture. On aurait dit qu'on était redevenus les gosses d'avant, sauf que cette fois, Katelyn était plus costaud que moi. J'essaye de me débattre de façon ridicule, me tortillant de rire, les larmes aux yeux. Je finis par mettre mes pieds contre son ventre et essayer de la pousser. Deux gros gamins qui se chamaillent. Alors qu'elle se met à éternuer, et comprenant qu'elle n'était pas en danger, j'en profite pour me redresser d'un coup et la mettre à terre à son tour. Sauf que voilà, elle se défend bien mieux que moi, et dans la cohue, un accident est vite arrivé. C'est là que je me pris son coude dans le nez. Et c'est là que tout allait s'enchaîner sans que je puisse vraiment réagir.

Je me redresse brutalement et me lève. Je n'avais pas peur des coups. Mais bordel j'avais super mal là quand même. Je porte ma main à mon nez en grimaçant. Mais ce n'était pas une grimace de douleur qui se dessinait sur mon visage. C'était plutôt une expression de perplexité du style "il s'est passé quoi?". C'est là que je sentis une texture bizarre. Je regarde ma main, et vois que mes doigts son couverts de sang. Ah oui, je le sens couler.

Merde

Je plaque ma main contre mon nez, comme si ça allait tout arrêter.



code by PANIC!ATTACK


Dernière édition par Alex Burton le 19.06.14 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 32
▪ Discussions : 37
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   18.06.14 22:12






Poisse et Karma,
Le cocktail du Vendredi 13

Alex & Katelyn
*Les cousins catastrophe*


Alors que Kate avait largement le dessus, vu son entrainement hyper poussé, son cousin profite lâchement de son allergie toujours présente pour tenter de reprendre le dessus. Malheureusement pour lui, Karma est très très bonne au corps à corps désormais. Elle lui laisse malgré tout prendre un peu la main, question de lui faire croire qu'il a une chance, puis elle reprend l'avantage.

Deux fois, elle est forcé de laissé son cousin reprendre un peu de terrain à cause de sa stupide allergie, mais quelque part ça ne la dérange pas autant qu'avant. Elle en est presque heureuse parce que ça le fait rire, parce qu'ils s'amusent vraiment. Et ça, elle ne l'a plus vécu depuis un an.

Sauf que la troisième fois, c'est pendant qu'elle laissait alex tenter de reprendre le dessus, et bang ! Son coude part tout seul au moment ou la tête de son cousin se projette vers l'avant. Le son de craquement est assez distinctif et la policière comprend immédiatement ce qui en est. Elle viens de casser le nez de son cousin. Se dernier se relève et semble plus surpris qu'en douleur, mais Kate c'est que ça va venir. C'est l'adénaline de leur combat qui le lui cache.

Elle se lève alors et prendre plusieurs mouchoirs qu'elle lui met d’ambler sous le nez. Elle fait très attention de ne pas pousser ou peser.

"Diens ça sous don nez, mais ne bresse bas. Il est cassé."

Elle connait bien les premiers soins, et pas juste parce qu'elle est policière. Elle est souvent, trop souvent dirait certain, la première personne en position de réagir quand les gens se font mal.

"On va devoir de conduire à l'hobidal."

Elle voit bien que son cousin veut protester, mais elle ne lui en laisse pas le temps. Avec une trace de son ancien humour, et cette fois sans cette culpabilité qui pourris tous ses sentiment joyeux depuis un ans, elle ajoute.

"C'est non négociable. Le seul choix que du as c'est d'aaaatchiii..." elle est reparti pour une petite crise, mais elle enchaîne rapidement. "C'est d'accebter et d'y aller sur des deux jambe, ou de refuser et alors je de borte jusque là comme un bébé. Et allergie ou non, du verras que j'en suis barfaidement cabable."

Et elle l'est.

Sans plus se soucier de la réponse de son cousin, elle se tourne vers le téléphone. Mais elle sens qu'elle va de nouveau éternuer alors elle attend un instant, et lui viens une idée. Une idée qu'elle n'aime pas trop, mais elle en a assez d'avoir les voix nasale complètement obstrué, et elle a l'impression que ses éternuments depuis peu, la soulage un peu de cela. Normalement, quand elle est en "crise", elle fait de son mieux pour respirer par la bouche et de petite respiration. Ça l'aide a éternuer moins. Sauf que la, elle joue le tout pour le tout. Elle va sans doute respiré encore un peu de poussière qui est entré avec eux dans la chambre, mais sans doute pas trop. Elle prend une grande inspiration par le nez et voilà.

Une bonne crise la prend. Un peu plus forte que ce à quoi elle s'attendait. C'est une dizaine de très fort éternuent qui la secoue. Elle faisait de son mieux pour les retenir tout à l'heure, alors là, c'est le décharnement,

Mais ensuite, elle peut respirer un peu mieux. C'est pas énorme, mais c'est une très nette amélioration. Elle est encore congestionné, mais elle respire mieux et elle peut parlé presque normalement.

Elle appel donc le taxis... et hop direction l’hôpital.
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Fairbanks
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Poisse et Karma, quoi de mieux un Vendredi 13 ? - (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lézarder au soleil avec une amie, quoi de mieux? [Luna Lupinelli & Aliénore S. Marshall]
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]
» Une baston... Quoi de mieux pour se détendre... et pour boire du Tzinpaf ? (PV Jenna, Laara, Saeko, Clio et Keylo)
» Le bar... Quoi de mieux pour se bourrer la gueule. [Pov Emmy]
» Quoi de mieux que de boire pour oublier (pv Raphael)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 3.0 :: It's a brave new world. :: Farewell District.-