Partagez | .
 

 ❄ what an awkward moment. (m, n)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 20
▪ Discussions : 56
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: ❄ what an awkward moment. (m, n)   06.07.14 22:53

Marlon Anderson Noah Anderson Ellie Roseburry
what an awkward moment.
Participants ✦ Marlon Anderson, Noah Anderson & Ellie Roseburry.
Statut ✦ privé.
Lieu ✦ base millitaire de Fort Wainwright, chez Noah Anderson et Ellie Roseburry  :3 
Date ✦ juillet 2014.
Moment ✦ midi.
Météo ✦ il fait gris, les nuages sont assez présents et une brise fraîche est également présente, il fait aux alentours des 10°C.
Prévention -18 ✦ c'est tentant, mais non.  :D 
PNJ ✦ nope.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 20
▪ Discussions : 56
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❄ what an awkward moment. (m, n)   07.07.14 0:22

We packed our bags and said farewell untied the knot and raised the sai. We threw our hearts into the sea, forgot all of our memories. The wind was sweet and smelled of home the sea was rough and felt unknown, escaping shores of lunac, dawn light, twilight, infinity. Can we keep our baring straight or will we be blown off course. Are we instruments of fate? Do we really have a choice?♪♫ - marlon, noah & ellie.
 
what an awkward moment


Il faisait froid, et en plus il ne faisait pas beau, autant dire que cette journée était faite pour rester chez soit avec une bonne tasse de thé à regarder des documentaires animaliers. Ellie avait ses longs cheveux qui descendaient sur ses épaules couvertes d'un pull épais de couleur carmin, un sur vêtement de sport en guise de pantalon, elle ne comptait pas se changer pour une quelconque raison, surtout qu'elle n'en avait pas la force. Entre les allez-et-retour de Noah, les bruits jusqu'à trois heure du mâtin et les nausées, elle commençait à ne plus beaucoup dormir la nuit. Puis avec Noah qui ramenait une fille différente tous les soirs, elle commençait à se dire que sa vie sociale était complètement fichue et que si ça continuait dans ce sens là elle allait sûrement finir célibataire, avec soixante-dix chats et une maison complètement vide, enfin, remplie d'animaux poilus. La machine à café était en marche, avec la tasse en dessus, elle faisait d'ailleurs un bruit pas possible et Ellie se demandait bien comment Noah pourrait dormir dans un vacarne pareil, bien qu'elle enviait son sommeil, si pour bénéficier d'un bon sommeil il était nécessaire ramener un garçon différent tous les soirs, elle serait prête à le faire. Sa tasse à café remplie dans les mains, elle alla s'installer dans le petit canapé en face du poste de télévision, elle était contente de bénéficier d'un logement puisque travaillant dans l'armée, elle n'avait pas eu besoin de chercher le logement idéal pendant plus d'une année, c'était déjà beaucoup de temps gagné. Noah était son colocataire depuis quelques temps déjà, étant auparavant lui aussi dans l'armée, il bénéficiait également d'un logement, mais lorsqu'il a quitté son poste, il s'est rapidement retrouvé à la rue. Ellie ne pouvait pas se résigner à le laisser seul, c'est alors avec plaisir qu'elle a accepté de le loger, ils se connaissent depuis longtemps, puis elle ne pourrait rien refuser à son joli visage. Cette colocation allait lui amener un peu de vie dans sa petite maison, et puis avec sa situation actuelle, elle n'a pas le coeur ni le temps de se trouver un compagnon, elle a déjà assez de mal à gérer l'histoire du bébé. Elle s'en voulait, elle s'en voulait d'avoir été aussi bête pour avoir eu une relation avec un de ses supérieurs, un qui était, par ailleurs, marié. Le seul avantage qu'elle trouvait à son histoire, était qu'en vu de son état de femme enceinte, elle n'allait plus asurer ses fonctions de militaires pendant quelques mois, ses supérieurs ne voulaient pas que l'un de leurs soldats, enceinte exerce ses fonctions. Ellie a d'ailleurs trouvé cela très noble de leur part, même si elle les voyait mal agir autrement. Elle avait longtemps hésité à avorter, après tout cela lui aurait évité tous ces problèmes, elle n'en serait pas là et sa situation serait sûrement meilleure, mais elle ne pouvait pas se résigner à cet acte, elle ne pouvait pas enlever la vie. Bien qu'en vu de son travail, ce soit une reflexion assez déplacé, il suffirait d'une mission pour qu'elle hôte la vie. Mais elle ne pouvait pas le faire, c'était différent, cette vie était en elle, cette vie était innoncente, cette vie était une partie d'elle-même. L'odeur enivrante de sa boisson chaude lui remplissait les narines, elle en huma le parfum avec plaisir. Recroquevillée sur elle même, elle laissait le silence remplir la pièce, elle aimait le silence, c'était paisible et reposant. C'était agréable. La sonnette retentit, le premier réflex de la jeune femme fut de regarder l'heure affichée sur la pendule de la cuisine, il était midi vingt-trois, elle n'attendait personne, et elle supposa que Noah non plus, sinon il serait probablement levé. Puis elle n'était pas aprétée pour recevoir quelqu'un. Elle se leva rapidement et posa sa tasse de café sur le bar de la cuisine. Elle avanca rapidement jusqu'à la porte en baissant son pull et en vérifiant qu'elle ne ressemblait pas à un zombie. Elle regarda par l'oeillet et découvrit la tête souriante de Marlon, elle souria à son tour à la vue de son visage. Elle ouvrit la porte, un sourire béat sur le visage. Elle était contente de le voir, dès qu'elle était avec lui, elle se sentait libre et enfin elle même, en sa compagnie elle avait de nouveau dix-huit ans; tous les deux avaient l'habitude de se côtoyer étant plus jeunes, ils trainaient souvent ensemble, et au plus grand bonheur d'Ellie ils sont toujours restés proches. « Hey! » dit-elle avec enjouement, elle se décala pour le laisser entrer, et sur le coup elle regretta de ne pas avoir rangé ce qui trainait, loin de là l'idée de vouloir être parfaite aux yeux de Marlon ou autres idées farfelues, elle aimait juste que ce soit rangé. Puis avec la présence en plus de Noah ça n'arrangeait pas tout. Merde, elle n'avait pas pensé à Noah, Marlon n'était pas au courant que son frère séjournait ici et elle redoutait sa réaction quand il l'apprendrait, à ce moment là, elle espérait juste que Noah dorme toute la journée. « Qu'est-ce que tu fais ici? » voilà qu'elle allait paraitre désagréable, elle était surtout nerveuse. « Tu ne me déranges absolument pas, loin de là, je me suis dis que tu aurais si tu avais prévenu, j'aurais fais en sorte de me vêtir correctement. » elle allait sutout réveiller Noah et lui dire de bouger ses fesses pour qu'il s'en aille pendant quelques heures. « Bien que tu m'aies vu dans de pires situations! » dit-elle avant de rire, doucement, parce qu'elle ne voulait absolument pas réveiller la belle aux bois dormant version masculine. De toutes faons, que ça se passe aujourd'hui ou pas, Marlon allait bien finir par découvrir le pot-au-rose.



fiche par blackheart. - image par tumblr.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 24
▪ Discussions : 420
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❄ what an awkward moment. (m, n)   07.07.14 16:34

Tu te tournes et te retournes dans ton lit, tu ne trouves toujours pas le sommeil. Tu sais que les jours polaires d'Alaska ne t'avantagent pas dans ta quête à rejoindre Morphée, et tu râles, la tête enfouie dans ton coussin, tu râles car ça fait déjà quelques nuits que tu n'arrives pas à dormir convenablement. Tu sais qu'il y a quelque chose qui cloche, qui te tracasses mais tu préfères l'ignorer car c'est tellement plus simple de ne pas y penser. Tu sais bien que depuis que tu as trouvé ce corps sans vie, ça te hantes mais il n'y a pas que ça. Au fond de toi, tu sais que t'es bientôt devant un choix, un choix que tu n'es pas prêt à faire, ni à assumer les conséquences. C'est tellement bon de rester dans ton confort, dans ce que tu connais et ce que tu maitrises. Or, ici il fallait que tu choisisses entre ton confort avec Elea et ton épanouissement avec Harper. Tout en réfléchissant aux conséquences et aux blessures. Ce n'était vraiment pas évident et bien que tu t'efforçais à ne pas y poser des mots, tes pensées se chargeaient de retourner à la source et de te marteler de questions. Tu te retournais dans ton lit et tu continuais à garder les yeux ouverts. La nuit défilait mais tu ne t'en rendais même pas compte à cause des jours polaires. Finalement c'est aux aurores qui n'en étaient pas vraiment que tu te levais sans bruit, délaissant ta fiancée encore dans un profond sommeil. Tu te revêts de ton jogging, tu vas courir. Cette fois-ci, tu ne retrouves malencontreusement aucun corps sans vie sur le bord de la route. Pas d'enfant ni de vieille dame sans vie. Non, tout se passe bien, tout est silencieux hormis le doux chant des oiseaux qui te sifflent aux oreilles. Tu as prit l'habitude de laisser tes écouteurs à la maison quelques fois, rien que pour les entendre chanter au fur et à mesure que tu coures. Tu t'occupes de te libérer les idées le long d'une course qui durera une bonne heure pour finir par aller compléter ton entrainement en allant à ta salle de sport. De la musculation, fine et non pas de bodybuilder, tu ravives tes muscles. A la fin, t'es claqué mais t'as encore un peu de force pour courir de nouveau jusqu'à chez toi. En quinze minutes, tu y es. Tu prends ta douche, tu embrasses ta fiancée encore en peignoir et tu manges ton petit-déjeuner. Pour toi, ta journée commence bien. Tu n'as pourtant rien d'autre à faire aujourd'hui alors tu te dis que tu pourrais aller te socialiser, voir Ellie par exemple. Tu t'habilles cette fois-ci de façon plus casual. Un jean, un pull et tu es en route. Tes cheveux finissent de sécher leur humidité quand tu passes en voiture le portail des résidences du Fort Wainwright. Tu te gares, tu sais très bien où la jolie demoiselle a élue domicile. Tu sonnes, t'as pensé à apporter un bouquet de fleurs que tu as tenu à prendre sur ton chemin. Tu ne savais pas si elle les aimerait, elles étaient jaunes, belles et elles sentaient bon. Tu préférais arriver chez tes amis avec un truc en main à emmener donc t'avais pensé à des fleurs. T'aurais peut-être du apporter de quoi manger car lorsque tu regardes ta montre, tu te surprends à voir qu'il est déjà midi. Merde, elle est peut-être en train de manger, tu vas la déranger. T'attends quelques instants jusqu'à ce qu'elle vienne t'ouvrir, elle semblait surprise. « Hey ! » tu affiches un de tes plus beaux sourires, ceux francs et réellement ravis de voir un ami. « Tu ne me déranges absolument pas, loin de là, je me suis dis que tu aurais si tu avais prévenu, j'aurais fais en sorte de me vêtir correctement. » t'hausses les sourcils, t'es un peu gêné du coup, c'est vrai que tu aurais du penser à la prévenir. « Ah mince, j'aurais du prévenir. Mais t'en fais pas, t'es belle comme tu es ! » Tu oses mettre un pas chez elle, tu l'embrasses sur la joue avant de dégainer ta surprise, tes fleurs. « Bien que tu m'aies vu dans de pires situations! » tu ris avec elle, en effet. Vous aviez partagés de très bons moments ensemble, moments que tu chérissais parmi tes souvenirs. « Tiens, elles sont pour toi ! » Tu ne remarques pas sa gêne, tu ne détailles pas non plus son chez soit car tu n'es tout simplement pas comme ces gens qui surveillent et inspectent la propreté des lieux partout où ils vont. Non, toute ton attention revient à Ellie, jusqu'à ce qu'un bruit vienne vous perturber. C'était un son provenant de l'étage, tu fronces les sourcils. Tu ne savais pas du tout si Ellie était en couple, peut-être l'était-elle et tu tombais dans un mauvais moment. « Oh mince, je te dérange vraiment peut-être ? Tu as déjà quelqu'un chez toi ? » Tu es un peu curieux, tu espères que ce soit une bonne personne et tu es très loin de t'imaginer que là-haut, ce remue ménage vient de ton frère.



hj; je m'initie au 'tu', excusez-moi pour la médiocrité de mes débuts dans ce style  :fog: :clean: 


It's been a long time coming since I've seen your face I've been everywhere and back trying to replace everything that I've had till my feet went numb. Praying like a fool that's been on a run, heart still beating but it's not working It's like a million dollar phone that you just can't ring I reach out trying to love but I feel nothing Yeah, my heart is numb - blackheart & tumblr  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 21
▪ Discussions : 14
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: ❄ what an awkward moment. (m, n)   13.07.14 2:52

Comment s'appelait-elle cette fois-ci ? Elle se redressa dans les draps, ses longs cheveux blonds caressant son dos nu et elle se rhabilla silencieusement. Dehors, le soleil s'élevait doucement dans le ciel, il devait être presque six heures du matin. Noah n'avait rien dit. Il avait regardé cette Laurie, Vanessa ou Carrie quitter sa chambre sans même se retourner vers lui. Ce n'était pas la première fois que cette situation avait lieu. Il passait toujours cet accord tacite avec ces femmes, qui justifiait une nuit d'amour mais une soudaine amnésie suivie d'un brutal retour à la réalité de la vie dès la venue du matin. Sauf qu'avec le temps, il trouvait ça presque désolant. Lassant. Ce défilé habituel de conquêtes s'éclipsant au petit matin, pensant naïvement que celui avec qui elles avaient partagé leur nuit dormait encore paisiblement. Mais Noah ne dormait jamais paisiblement. Pourtant, ce matin-là, il ne se leva pas après le départ de la jolie blonde. Il se tourna dans son lit, fixant l'heure sur son réveil et referma les yeux. Il entra alors dans la seconde phase de sommeil, celle qui vient après la phase du sommeil profond, la phase la plus propice aux rêves et aux cauchemars, et donc la phase que Noah redoutait le plus. Tant pis, il se laissa tomber dans les abysses de sa mémoire déformée, de son imagination tordue et de ces décors mi-réalistes mi-Tim Burton. Il s'était presque habitué à l'idée de faire des cauchemars, bien qu'il préférerait ne jamais s'en accommoder. Ses réveils étaient toujours les mêmes, et ce matin ne dérogea pas à la règle. Noah se réveilla en panique, le pouls bien trop rapide, en sueur et manquant d'oxygène. Comme si dormir le tuait. Il se releva en soupirant, se massa les tempes et se leva jusqu'à la salle de bain où il laissa l'eau couler sur lui pendant plusieurs minutes sans bouger.
La serviette autour de sa taille, sa peau encore humide et ses cheveux tout juste séchés, il entendit Ellie ouvrir la porte. N'y prêtant d'abord pas attention, il se brossa les dents au-dessus du lavabo et entendit bientôt une voix masculine se joindre à celle d'Ellie. Okay, ils n'étaient plus seuls dans la maison. Se glissant nu hors de la salle de bain, seulement accompagné de sa serviette mouillée, Noah tenta de se rendre sans bruit jusqu'à sa chambre mais sa maladresse mêlée à une soudaine malchance fit qu'il rentra dans le meuble du couloir, comme si ce dernier venait tout juste d'apparaitre sur son passage, histoire de le faire repérer par Ellie et l'individu de sexe masculin se trouvant dans le salon avec elle. « Merde, fait chier ! » En plus du bruit, Noah s'était fait mal au pied. La prochaine fois, il portera des chaussons, ça évitera qu'il se casse un orteil de façon aussi stupide. Dans sa chambre, voyant qu'il était déjà midi, il enfila un boxer propre et chercha des vêtements à enfiler... Non, rien. Impossible ! « Putain, quel con ! » Noah et l'organisation, ça ne faisait pas bon ménage. Au lieu de faire une lessive de temps en temps, il attendait de ne plus avoir aucun vêtement à se mettre pour réaliser qu'il était temps de faire quelque chose. Résultat : tous ses vêtements étaient dans la machine à laver, fermée, avec lessive et compagnie, depuis hier soir, dans l'intention de la faire aujourd'hui. Il avait bien un t-shirt et un jean posés sur le dossier d'une chaise du salon mais n'ayant ni la cape d'invisibilité de Harry Potter, ni aucun pouvoir mutant digne d'un bon Marvel, Noah ne pourrait pas se rendre jusqu'au salon pour s'habiller sans qu'Ellie et l'homme avec elle ne le remarquent. Et puis il commençait à avoir faim, en plus. Pas le choix, Noah devait descendre, dire bonjour et sourire naturellement comme si accueillir des invités en sous-vêtements était la chose la plus normale au monde. Descendant marche par marche, il arriva au milieu d'une discussion déjà bien entamée entre Ellie et cet homme. Apparemment, ils avaient l'air d'être proches et de bien se connaitre. Si c'était ce supérieur qui l'avait mise enceinte, Noah était prêt à lui péter la gueule. Aucune hésitation. En plus, d'après ce qu'il avait compris, ce futur père était déjà marié et ne pouvait pas se permettre d'assumer un enfant fait avec sa maitresse. Mais plus Noah avançait, plus cette voix masculine lui semblait familière. Ce n'était pas le supérieur et amant d'Ellie, la voix ressemblait plutôt à celle de... « Marlon. » Noah avait tout imaginé sauf ça. Son frère, chez Ellie. A cet instant, il se sentit vraiment bête, il n'avait pas encore rendu visite à Marlon depuis son retour, ça faisait donc deux ans que les deux ne s'étaient pas vus. Noah était là depuis quelques semaines, il s'était imaginé tous les scénarios possibles de leurs retrouvailles -parce que Noah était du genre à toujours imaginer tous les scénarios possibles avant toute situation importante- mais n'en avait jamais réalisé un seul. Or, le scénario actuel, il n'y avait jamais pensé et aurait préféré que celui-ci n'arrive jamais. Dans l'idéal, Noah se serait rendu chez Marlon, bien habillé -ou au moins habillé, pas comme maintenant- l'aurait vu avec sa fiancée et tout ce serait bien passé.
Noah se racla la gorge pour s'éclaircir la voix, enfilant le t-shirt posé sur la chaise à sa droite. Surtout qu'il ne faisait pas spécialement chaud aujourd'hui. Ni beau d'ailleurs. Une journée parmi tant d'autres en Alaska. « Salut ! Je ne m'attendais pas à te voir maintenant... Hm, je voulais venir chez toi. » Il sourit de toutes ses dents. Parce que, même si la situation était au final des plus gênantes, Noah était tout de même heureux de revoir son frère.



ALIVE IN DEATH VALLEY
This town is wasted and alone. But we are alive here in death valley but don’t take love off the table yet.@fob.
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Fairbanks
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ❄ what an awkward moment. (m, n)   

Revenir en haut Aller en bas
 

❄ what an awkward moment. (m, n)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..
» That Awkward Moment [Pv Natali]
» that awkward moment ▬ ft april (terminé)
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 3.0 :: It's a brave new world. :: Fort Wainwright. :: Taku Gardens.-