Partagez | .
 

  « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
le pinguson message
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   10.06.14 21:38

Rosanna Lantz Alex Burton
« Le hasard est le maître de l'humour. »
Participants ✦ Rosanna et Alex
Statut ✦ libre
Lieu ✦ arrêt de bus
Date ✦ début du mois
Moment ✦ Matinée
Météo ✦ Ensoleillée mais humide
Prévention -18 ✦ nop
PNJ ✦ Intervention autorisée
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   10.06.14 21:42


∞  « Le hasard est le maître de l'humour. » Max Ernst

Rosanna & Alex






Le soleil tape en son plein et pourtant il fait froid. Il fallait vraiment que je m'habitue à ce climat. Et à tout le reste... Je suis regardé comme un étranger ici, c'est incroyable comme ces gens vous dévisagent et vous jugent en un regard. N'avait-on pas le droit de venir vivre ici? Les habitants de cette ville étaient-ils allergiques aux inconnus? Ça ne m'aidait vraiment pas à m'intégrer et à me sentir mieux. Il faut dire que loger à l'hôtel, ce n'était pas l'idéal non plus. Il était temps que je m'installe, pour de bon. Et j'allais commencer par tenter de trouver du travail. Ce matin, j'avais enfilé un pantalon noir et une chemise blanche toute simple. Rien de plus, je ne tenais pas non plus à ressembler à un pingouin. Manquerait plus que ça. Peut-être que je me fonderais mieux dans le décors? Quoi qu'il arrive, je ne me sentais pas à l'aise dans ces fringues, mais il fallait que je sois présentable dans ma quête d'un emploi. J'avais décidé d'y aller au culot, allant sur place avec mon portfolio de photographies sous le bras. Oui, j'avais un portfolio imprimé. Je suis assez vieux jeu, j'aime le papier, le rendu de l'impression à l'ancienne... J'aime toutes ces choses, et ça me permet de me démarquer, en bien ou en mal, je ne sais pas. Cela dépend de ce qu'ils attendent. Mais je trouvais facilement du travail. Ce que je faisais plaisait. C'est simplement dommage que je gâche toujours tout avec ma maladresse et ma poisse...

Je me rends ainsi à l'arrêt de bus le plus proche, mon book sous le bras, prêt à affronter cette journée. Je compte me rendre au centre ville afin d'appréhender quelconques journaux, magasines ou autre pouvant être intéressés par mon travail. J'attends tranquillement mon transport. J'ai mon permis de conduire, mais je n'ai pas de voiture, et je ne conduis pas, simplement parce que j'ai peur de faire une connerie. En plus, ça fait seulement quelques mois que j'ai eu mon accident en taxi. Tous ces mois à l'hôpital... Je ne suis pas prêt d'oublier cet enfer. J'avais encore très peur de la voiture. Le bus c'était limite. Il fallait bien que je me déplace après tout. J'étais donc là, tranquille, à profiter du peu de chaleur que le soleil m'offrait, quand soudain, une voiture passe à toute allure devant moi, prenant soin de rouler dans une énorme flaque, m'éclaboussant. Je m'écarte par réflexe, surpris. Ma chemise blanche est trempée, et n'est plus très blanche. Mon portfolio a pris un peu l'eau. Merde!! C'est pas le jour, vraiment! Je secoue nerveusement la pochette contenant mes travaux et pousse quelques râles d'énervement et de désespoir. Et bien, je n'ai plus qu'à remonter me changer, et espérer que mes photo ne soient pas trop abîmées...

code couleur




code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 318
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   11.06.14 18:42

Why do I always choose the shopping cart with the squeaky wheel? Is it my bad luck, or are all the carts dysfunctional? ♪♫ - Alex Burton & M.-A. Rosanna Lantz.
 
Le hasard est le maître de l'humour.


   
Le soleil était là. Oh bien entendu, cela ne voulait pas dire que la chaleur était au rendez-vous, mais au moins, le soleil était là. C'était le moment idéal pour faire le plein de vitamine D, de s'aérer les poumons et toutes ces autres conneries. Rosanna ne prêtait pas attention à ce genre de chose, à vrai dire, elle ne prêtait que peu d'attention au climat. En faite, si elle l'avait fait, elle aurait sûrement préféré les jours de pluies. Parce qu'elle aimait écouter la pluie tomber sur les carreaux de la maison familiale quand elle était petite. Parce qu'elle adorait aller jouer sous la pluie même si cela faisait crier ses parents. Parce que sous la pluie, elle pouvait pleurer, ça ne se voyait pas. Mais il y avait une chose qu'elle détestait par dessus tout, c'était d'avoir ses vêtements trempés. En faite, pour être exacte, cela ne la dérangeait pas tant qu'il pleuvait, mais à la seconde où la pluie s'arrêtait, elle détestait ça. Parce que c'est drôlement inconfortable tous ses vêtements qui vous collent à la peau. Vraiment. Mais il n'était pas question de parler de plus aujourd'hui, parce que le soleil était là. Ce matin là, elle s'était réveillée de bonne heure, avant même le soleil. Cela lui arrivait parfois, quand bien même elle n'était jamais contre l'idée de rester au lit une bonne partie de la mâtiné. Et pourtant, elle n'avait rien de prévu ce jour là. Enfin, elle avait des choses à faire, certes, mais rien qui ne nécessitait de ce lever si tôt. Malgré tout, elle en avait profité pour faire du ménage, un peu de rangement dans ses affaires aussi. D'ailleurs, c'est ainsi qu'elle se rendit compte qu'elle avait besoin de s'acheter de nouveau jean. Ceux qu'elle avait commençait à avoir vécu. Deux ans sur la route et voilà ce qui arrive. Ainsi donc avait-elle trouvé quelque chose à faire de sa mâtiné, aller faire quelques magasins. Des pas cher, parce qu'elle ne pouvait pas se permettre de faire des folies. Mais elle trouverait bien une friperie. Il lui semblait même se souvenir d'un endroit où elle allait parfois avec Morgan autrefois. Fallait-il encore qu'elle retrouve son positionnement.

Et c'est comme ça qu'elle se retrouva prés d'un arrêt de bus dans le district Farewell. C'était assez loin de chez elle, mais, autant l'avouer, elle s'était perdue. A croire que si, en quatorze ans, elle ne pouvait pas oublier les petites manies de Morgan, elle pouvait oublier comment se repérer dans la ville. Heureusement pour elle que la marche à pied ne la dérangeait pas, sinon elle aurait déjà laissé tomber ses recherches. Recherches qui n'avaient d'ailleurs abouties à rien jusqu'ici. À rien sauf près cet arrêt de bus. Pas à cet arrêt de bus. Nuance importante, parce que si elle s'était trouvé à l'arrêt de bus, elle aussi se serait retrouvé éclaboussée par la voiture qui venait de passer. Mais non, elle avait évité ce drame. Mais déjà un sourire se dessinait sur ses lèvres alors qu'elle était frappé d'une impression de déjà vu. En portant un peu plus d'attention sur l'homme qui venait d'avoir le droit à une douche peu agréable, elle reconnu Alex. Celui-là même qu'elle avait rencontré dans des circonstances similaires. Celui-là même qui était devenu son ami pendant son séjour à Boston. Celui-là même à qui elle avait continuer d'envoyer des cartes postales de chacun des endroits qu'elle avait visiter. Alors oui, elle souriait, parce qu'elle était contente de le voir. Vraiment contente. Et son sourire se transforma rapidement en rire alors qu'elle s'approcha de l'homme. « Je vois que la chance ne te sourit toujours pas Alex. ». Oui, il avait la poisse Alex. C'était comme ça. Dieu avait décidé qu'il lui arriverait toutes les tuiles du monde, c'était comme ça. Lui, il avait apprit à vivre avec, elle, elle adorer se moquer. Un peu. Gentiment.

   
fiche par blackheart. - image par crédit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   14.06.14 19:12


∞  « Le hasard est le maître de l'humour. » Max Ernst

Rosanna & Alex






Bordel de....!! Bon, restons calme. Un coup de sèche cheveux et les photo ne gondoleront pas trop. J'espère... Je me retourne vivement et tombe nez à nez avec... Non!!! Rosanna!

« Je vois que la chance ne te sourit toujours pas Alex. »


Je me mets à rire, autant par ironie que par joie. Mon dieu Rosa! Que faisait-elle ici? Woua c'était à la fois incroyable et tellement génial de la revoir! J'hésitai à la prendre dans mes bras, dans mon élan de joie, mais je me retins. Après tout, on ne s'était pas connu longtemps, mais on s'était de suite apprécié. On s'était bien marré! Et on s'était échangé des cartes postales pendant longtemps. J'avais un immense sourire sur le visage dont je ne pouvais me débarrasser. Je me mis à nouveau à rire.

Woua c'est... C'est génial de te revoir ici!!

J'avais des tas de questions à lui poser, pourquoi était-elle ici, que devenait-elle... On s'était échangé des cartes postales, on ne s'était pas vraiment perdu de vu. Mais se revoir, surtout dans ces conditions, c'était magique. Je regarde l'état de mes vêtements et ris à nouveau.

Décidément, les flaques d'eau nous réunissent...

J'étais hésitant entre remonter à ma chambre d'hôtel me changer et déposer mon book, ou aller directement passer du temps avec Rosanna. Je regarde l'hôtel quelques secondes, puis repose mon regard sur elle.

Ça te dérange si je retourne dans ma chambre d'hôtel déposer ça et me changer rapidement? Il faut qu'on aille boire un verre ensemble, je refuse de te laisser partir.

Je lui souris avec amusement. Ca non, il était hors de question que je la laisse partir ainsi. On avait tant de choses à se raconter, et ça me rassurait tellement d'avoir une amie ici. Je me sentais déjà moins perdu, rassuré. Je repensai aux bonnes rigolades qu'on s'était tapé à Boston, et ça me faisait un bien fou. J'avais envie de m'amuser aujourd'hui. Tant pis pour le boulot, je ferai mes recherches demain. La flaque était un signe du bon vieux temps, il était tant de profiter des retrouvailles.

Tu peux monter avec moi si tu veux, ou m'attendre en bas, comme tu préfères. Je serai rapide.


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 318
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   14.06.14 20:28

Why do I always choose the shopping cart with the squeaky wheel? Is it my bad luck, or are all the carts dysfunctional? ♪♫ - Alex Burton & M.-A. Rosanna Lantz.
 
Le hasard est le maître de l'humour.


 
Cela faisait du bien de revoir Alex. C'était revivifiant. Parce que des retrouvailles avec Alex, ce serait tout le contraire de ses retrouvailles avec Morgan et ça, elle en avait bien besoin. Elle avait besoin de s'échapper un peu de cette réalité dans laquelle Morgan ne voulait plus la revoir. Elle avait besoin de penser à autre chose -autrement que dans les bras d'inconnus- et elle savait qu'avec Alex, elle y arriverait. Parce que la malchance d'Alex serait capable faire la plus triste des personnes, ça c'était certain. Ou, dans tous les cas, Rosanna en était certaine. Alors oui, elle avait un large sourire sur les lèvres en voyant Alex, surtout maintenant qu'il venait de se faire éclabousser par une voiture. Parce que c'était comme ça qu'ils c'étaient rencontrés et que dans son esprit, c'était un signe de Dieu. Signe qu'ils étaient fait pour être amis. Et a voir le sourire qu'il avait, il était certainement aussi ravi de la voir qu'elle ne l'était. Woua c'est... C'est génial de te revoir ici!! Elle ne pouvait qu'être d'accord avec lui, c'était après tout exactement ce qu'elle venait de se dire. Et dans le fond, elle n'avait pas besoin de le lui dire, son sourire était bien suffisamment éloquent comme ça. Et une fois le choc passé, elle commença à se demander ce qu'il pouvait bien faire là. Mais elle aurait tout le temps de lui demander, n'est-ce pas ? Décidément, les flaques d'eau nous réunissent... Elle se mit soudainement à rire. C'était bien vrai ça. Bien sûr, elle n'avait pas l'intention de lui faire savoir qu'elle était persuadée que c'était un signe de Dieu, elle était sans doute déjà bien assez étrange à ces yeux comme ça. Alors, elle se contenta juste de rire, franchement. Ça te dérange si je retourne dans ma chambre d'hôtel déposer ça et me changer rapidement? Il faut qu'on aille boire un verre ensemble, je refuse de te laisser partir. Elle avait vu juste, les retrouvailles avec Alex avait un goût bien différent de celles avec Morgan et ça faisait du bien. Du bien de ne pas avoir mal pour une fois. Du bien de juste savourer ce moment. Du bien de voir que, malgré tout, il y avait encore des personnes qui n'avaient pas envie de la voir disparaître à nouveau. Tu peux monter avec moi si tu veux, ou m'attendre en bas, comme tu préfères. Je serai rapide. Elle remit une mèche de ses cheveux en place en le regardant. Il y avait bien des raisons qui pouvaient pousser Rosanna à l'accompagner. Comme la crainte qu'il arrive une autre tuile à Alex. Parce qu'avec la malchance légendaire de l'homme qui lui faisait face, c'était fort possible qu'il fasse une mauvaise chute en remontant à sa chambre d'hôtel. Au moins, si elle était avec lui, elle pourrait toujours appeler les secours. Mais il y avait aussi bien des raisons qui pouvaient la pousser à l'attendre ici. Comme sa pudeur. Après tout, Alex y allait pour se changer, il n'avait peut-être pas besoin qu'elle soit dans la chambre à l'attendre. Et elle savait qu'elle ne se sentirait pas forcément très à l'aise non plus. Malgré tout, ce fut l'idée qu'il arrive de nouveau une tuile à Alex qui l'emporta. « Je vais t'accompagner. On ne sait jamais, au cas où tu aurais besoin de quelqu'un pour appeler les secours. ». Son ton était joyeusement amicale. En vérité, elle s'inquiétait vraiment pour Alex, un jour, il lui arriverait quelque chose de vraiment grave et ça, cela lui faisait un peu peur. « Et comme ça, sur le chemin, tu pourras me raconter ce qui t'amène ici. ». Bien oui, il aurait dû être à Boston, n'est-ce pas ? Alors elle était curieuse de savoir ce qui avait pu l'amener jusqu'à Fairbanks. Elle le prit alors par le bras, tant pis si elle devait se retrouver humide elle aussi. Après tout, la première fois, ils avaient partagé ce même sort funeste.

 
fiche par blackheart. - image par crédit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   14.06.14 22:53


∞  « Le hasard est le maître de l'humour. » Max Ernst

Rosanna & Alex






« Je vais t'accompagner. On ne sait jamais, au cas où tu aurais besoin de quelqu'un pour appeler les secours. »

Je ris à ses paroles. J'étais si inquiétant? C'était presque effrayant.

Woua, je suis si inquiétant que ça?

Nous partons donc en direction de l'hôtel, bras dessus bras dessous en riant. Elle voulait savoir ce que je faisais ici, et je voulais le savoir aussi. Le chemin était assez court, mais il allait être suffisant pour de simples explications.

Disons que... J'ai fait le grand saut. La femme que j'aime a été mutée ici, et j'ai fini par venir la retrouver.

J'attends environ une seconde, souriant à mon amie, puis lui retourne la question.

Et toi que fais-tu ici? C'est l'un de tes nombreux voyages?

On discuta ainsi tout le long du chemin, jusqu'à se retrouver devant mon hôtel, ni luxueux ni en ruine, il était disons tout ce qu'il y a de plus normal. J'entre avec la demoiselle à mon bras et me dirige vers les escaliers. Je croise le regard du type à l'accueil, il me lance un de ces regards pervers l'air de dire "héhé bonne capture gars" qui me dégoute et me fait froncer les sourcils. Certains humains sont vraiment cons. Toujours des arrières pensées.

Nous montons les escaliers, et arrivons devant la porte de ma chambre. Je l'ouvre, et invite Rosanna à entrer. Ouf, heureusement que tout était rangé. Pas de bordel lors de cette visite imprévue. Je ris un peu en m'adressant à mon amie.

Je suis encore en vie et sur mes deux pieds!

Je dépose mon book de photographie sur mon lit et part dans la salle de bain me changer, précisant à Rosanna que je revenais vite, et qu'elle pouvait faire comme chez elle. Je troque mes habits d'homme d'affaire contre un jean et un pull rouge foncé. Aaaahh! qu'on était mieux comme ça. Bien plus à l'aise. J'avais presque envie d'un tour en skate. Mais je n'avais plus de Skate... Passons. Pendant que je me changeais, je me cognai dans le lavabo dans un bruit assez fort, et lâchai un râle de douleur. Un bruit court mais forcément entendu. Une fois prêt, je sortis de la salle de bain et enfilai des baskets. Je souris d'un air joyeux à mon amie.

Et voilà je suis prêt! Qu'as tu envie de faire?

Et si un tour en skate était possible? Suffisait d'en acheter un. Le temps était froid mais ensoleillé. Il n'y avait pas de neige au sol, le goudron n'était pas glacé. Mais mon amie n'allait-elle pas trouver ça bizarre que je fasse encore du skate à mon âge? Et aimait-elle cela? Oh et puis zut, on s'en fout. Je me lance. Je me laisse tomber à ses côtés, assis sur le lit.

Tu aimes le skate?

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 318
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   15.06.14 15:24

Why do I always choose the shopping cart with the squeaky wheel? Is it my bad luck, or are all the carts dysfunctional? ♪♫ - Alex Burton & M.-A. Rosanna Lantz.
 
Le hasard est le maître de l'humour.


 
Woua, je suis si inquiétant que ça? A bien y réfléchir, peut-être pas tant que ça. Mais avec Alex, le facteur risque était toujours plus élevé qu'avec n'importe qui d'autre et cela aurait tout de même été dommage que leurs retrouvailles soient gâchées par un quelqu'un accident, pas vrai ? Et puis, ainsi, en marchant vers l'hôtel, il pouvait lui dire ce qu'il faisait là. Disons que... J'ai fait le grand saut. La femme que j'aime a été mutée ici, et j'ai fini par venir la retrouver. Rosanna laissa échapper un léger soupire. Il était venu à Fairbanks par amour. Il avait tout quitté par amour. Il y eu alors un brin de tristesse dans son regard, ah si elle avait pu avoir eu ce courage là. Mais leur situation n'était pas comparable, lui il avait la quarantaine passé, à l'époque, elle, elle n'avait même pas vingt ans. Mais elle ne se laissa pas replonger dans ce genre de souvenir, préférant se focaliser sur le bon côté de cette journée. Et toi que fais-tu ici? C'est l'un de tes nombreux voyages? Elle haussa doucement les épaules avec une légère moue. « Hum, non. C'est… C'est compliqué et pas intéressant. ». C'était surtout qu'elle n'avait pas envie de lui en parler. A Boston, elle ne lui avait pas parlé de Morgan. Oh, elle avait bien été obligée de lui parler de ses origines, tant sa différence se voyait toujours à l'époque, mais elle ne lui avait pas parlé de ces deux années passées à Fairbanks, jugeant à l'époque qu'il était préférable de continuer à se taire sur le sujet. Peut-être qu'aujourd'hui, elle aurait eu besoin de se confier. Mais elle n'en avait pas vraiment la force, la dispute avec Morgan était encore trop fraiche. Elle savait qu'elle se mettrait à pleurer si elle l'évoquait, alors elle ne voulait pas. Rosanna leva un sourcil en notant le regard du type à l'accueil. Oui forcément, qu'est-ce qu'un homme et une femme peuvent bien aller faire dans une chambre d'hôtel ? Elle grimaça. Que les humains pouvaient être stupides parfois, avec leurs idées préconçues et leurs préjugés. Elle se garda bien de faire une réflexion toutefois, préférant se contenter de suivre Alex jusqu'à sa chambre. Je suis encore en vie et sur mes deux pieds! Elle se mit alors à rire de nouveau avant de lui donner une petite tape sur l'épaule. L'air de dire c'est grâce à moi. Et alors qu'il disparaissait dans la sale de bain pour se changer, elle regarda la chambre. Enfin, il n'y avait pas vraiment grand-chose d'intéressant à observer dans une chambre d'hôtel. On ne la décore pas, on ne la personnalise pas. Parce qu'on y est que temporairement, pas vrai ? Mais lors qu'elle entendit le râle d'Alex, elle ne pu réprimer un nouveau rire. Même juste pour se changer, il fallait qu'il se cogne quelque part. Dieu avait vraiment décidé de lui en faire baver. Et voilà je suis prêt! Qu'as tu envie de faire? Elle le regarda, souriant toujours et haussant les épaules. Elle n'avait pas d'envie particulière à vrai dire. Tu aimes le skate? Rosanna fronça alors les sourcils. Elle n'avait pas vraiment envie de paraître encore étrange en lui avouant qu'elle ignorait de quoi il parlait. Heureusement, c'était une situation à laquelle elle s'était habituée et elle avait toujours un moyen de contourner la vérité. « Je ne sais pas, jamais essayé. ». Et c'était pas vraiment un mensonge, étant donné qu'elle ne connaissait pas, elle n'avait pas pu essayer. Elle se passa une main dans les cheveux. « Mais j'espère que ce n'est pas trop dangereux, vu que tu as déjà du mal à te changer sans te cogner, il faudrait peut-être éviter les activités à risque, tu crois pas? ». Non, elle n'était pas trouillarde, loin de là, mais il fallait aussi avouer qu'avec la chance d'Alex, elle estimait qu'il était préférable de se contenter de choses sûres. Comme aller boire un café par exemple.

 
fiche par blackheart. - image par crédit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   15.06.14 16:20


 

Rosanna & Alex






J'avais remarqué qu'elle cachait quelque chose qui semblait la faire souffrir, mais elle ne semblait pas prête à en parler, alors je n'insistai pas. Je décidai d'essayer de lui changer les idées, de lui remonter le moral, et elle se confirait si elle le souhaite, au moment voulu. Sa remarque me fit échapper un rire. Alors j'avais été grillé. Ah, mais ce qu'elle ne savait pas, c'est que je n'étais pas du tout maladroit sur un skate. Il y a même des fois où je me suis demandé si je ne devrais pas vivre continuellement sur une planche à roulettes. Certes ce n'était pas pratique, mais peut-être qu'il m'arriverait moins de malheur qui sait.

Ne t'inquiète pas, le skate me porte chance.

Je lui tends la main, comme une invitation. Puis on sort de l'hôtel.

En revanche je dois en racheter un, le mien est parti en fumée dans un incendie.

Je me rendis compte que cette phrase était étrange et je ris en croisant le regard de mon amie.

Mon appartement, où tu étais venu. Il a finit par prendre feu. Tout l'immeuble. Quand je suis rentré, il n'y avait plus rien.

Oh là je risquais de l'inquiéter plus qu'autre chose. Mais j'en riais aujourd'hui. Mieux vaut en rire que d'en pleurer non? C'est ainsi qu'on se dirigea en bus vers le centre ville, sans se faire tremper, qu'elle veine. Je finis par trouver mon bonheur dans l'une des boutiques, et achetai un beau skate, n'hésitant pas à mettre le prix qu'il fallait. On ne rigolait pas avec ça, c'était de famille, entre mon père et moi. C'était lui qui m'avait appris. Ignorant que Rosanna ne savait pas ce que c'était, je ne lui présentai pas l'objet. Je lui demandai si elle connaissait un endroit tranquille où on aurait de la place pour rouler, et on se retrouva dans un terrain plat et tranquille. Je n'avais jamais appris à personne, mais j'essayai de me rappeler un peu des leçons de mon père quand j'étais gosse. Cependant, je commence par poser la planche par terre et la regarder... j'avais eu un accident de voiture il y a plusieurs mois. J'avais passé des mois à l'hôpital, attendant ce moment depuis si longtemps. J'avais eu peur de ne plus pouvoir marcher, de ne plus pouvoir faire du skate. J'avais quitté les béquilles depuis peu de temps. J'étais enfin prêt à remonter. Je pose un pied sur la planche, ému, puis me mets à rouler un peu, finissant par une figure, faisant sauter le skate et se retourner tandis que je retombai dessus. Un sourire s'affiche sur mon visage. Ça faisait si longtemps. J'approche la planche de Rosanna.

Pose un pied dessus, et pousse toi avec l'autre pour commencer. Tu verras, c'est une super sensation une fois que tu maitrises.


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 318
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   16.06.14 16:06

Why do I always choose the shopping cart with the squeaky wheel? Is it my bad luck, or are all the carts dysfunctional? ♪♫ - Alex Burton & M.-A. Rosanna Lantz.
 
Le hasard est le maître de l'humour.


Ne t'inquiète pas, le skate me porte chance. Elle laissa échapper un léger rire. Alors il y avait donc quelque chose qui lui portait chance ? C'était rassurant à entendre, après tout. Alors, elle lui prit la main et sortit de l'hôtel en sa compagnie. En revanche je dois en racheter un, le mien est parti en fumée dans un incendie. Elle fronça les sourcils, dans quel pétrin s'était-il encore fourré pour que son skate parte en fumé ? Heureusement pour elle, Alex remarqua qu'elle se posait la question et lui donna la réponse. Mon appartement, où tu étais venu. Il a finit par prendre feu. Tout l'immeuble. Quand je suis rentré, il n'y avait plus rien. Au moins, il n'avait pas été présent lors de l'incendie, c'était déjà ça. Bien sûr que perdre tout un appartement et toutes les affaires qui s'y trouvaient, cela devait faire un sacré choc, mais c'était tout de même moins pire que d'y perdre la vie, ou un membre, ou même d'être simplement blessé. Et puis, il en riait lui, alors c'est que cela ne devait pas être si grave dans le fond. Mais Alex avait bien dû apprendre à relativiser avec la chance qu'il avait… Mais elle ne chercha pas à en savoir plus. Principalement parce qu'elle était tout de même intriguée par ce qu'Alex était en train d'acheter. Un skate, c'était donc une planche avec des roues. A bien y réfléchir, elle se souvenait avoir vu quelques enfants jouer avec lorsqu'elle était jeune. Oh, pas des enfants de sa communauté, mais lorsqu'elle avait l'occasion d'en sortir, elle avait vu quelques jeunes avec ces choses. Des Skates. A l'époque, elle avait trouvé cela bien dangereux, parce qu'à force de les voir chuté, elle n'avait pas été rassurée. Alors forcément, elle ne pu s'empêcher de se demander comment Alex pouvait avoir de la chance avec ce genre de choses. Mais puisqu'il le lui avait dit, elle voulait bien le croire. Enfin arrivée à un endroit adéquate, elle le regarda s'amuser avec le skate. Il avait une lueur dans les yeux. Il était ému, visiblement. Et il n'avait pas mentit, il semblait tout à fait à l'aise sur cet engin. Oui, cet engin, parce que elle, elle n'était toujours pas bien rassurée. Pas parce qu'elle craignait qu'Alex fasse une mauvaise chute, mais parce qu'elle se doutait qu'il voudrait qu'elle essaie, elle aussi. Pose un pied dessus, et pousse toi avec l'autre pour commencer. Tu verras, c'est une super sensation une fois que tu maitrises. Elle le regarda en fronçant légèrement les sourcils. « Tu es sûr que c'est une bonne idée? ». Elle se passa une main dans les cheveux, visiblement pas bien à l'aise. Depuis qu'elle avait été excommuniée, elle en avait essayé des choses, mais il fallait bien l'avouer, cela n'avait jamais été rien de dangereux. Enfin, sauf peut-être la drogue, mais ça, c'était une autre définition du mot dangereux. Elle soupira toutefois. « Bon, d'accord, mais tu restes pas loin. ». Juste au cas où. Pour qu'elle puisse se retenir à lui si jamais elle venait à perdre l'équilibre. En fait, à cet instant, Rosanna avait l'impression de redevenir la petite fille qu'elle avait été autre fois. Celle qui était bien trop curieuse, celle qui voulait essayer tout un tas de choses mais qui en avait peur. Elle prit finalement une inspiration avant de se lancer. Un pied sur la planche et on se pousse avec l'autre. C'était étrange comme sensation, mais elle n'aurait pas su la décrire. Peut-être parce qu'elle ne dura pas bien longtemps, perdant rapidement l'équilibre pour se retrouver les fesses sur le sol en riant.

fiche par blackheart. - image par crédit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   20.06.14 17:19


 

Rosanna & Alex






Elle n'a vraiment pas l'air rassuré. Je reste près d'elle, et la suit alors qu'elle avance. Mais très vite, elle tomba par terre. Oui bon ok, je n'étais pas très doué en réflexe, je ne l'avais pas rattrapé. Mais je fus soulagé en l'entendant rire, et je me mis à rire à mon tour, l'aidant à se relever. Elle n'osait pas trop, elle avait peur, et c'était ça qui la faisait tomber. Pour réussir à rouler, il faut être sur de soi, quitte à se prendre des gamelles. C'est là que j'eus une idée, sans vraiment savoir si ça allait plaire à Rosanna, mais on peut toujours tenter pas vrai?

Viens, monte sur le skate. Mon avec tes deux pieds, devant.

Je l'aide à grimper, je tiens ses bras pour qu'elle garde l'équilibre.

Écarte les bras, ça aide à tenir debout.

Alors que je la maintiens, je pose un pied sur le skate, derrière elle. Avec ses bras ainsi et moi derrière, on pourrait presque se croire dans titanic.

N'ai pas peur, fais moi confiance.

Je commence à pousser doucement la planche de mon pied au sol, sans lâcher mon amie. Ainsi, on commence à rouler pour de vrai. J'accélère un tout petit peu, pas trop non plus pour ne pas lui faire peur. Et puis, faire du skate à deux, ça n'a jamais été très pratique. Mais ainsi, elle pouvait voir le paysage défilement doucement, le vent lui caresser les cheveux, l'adrénaline monter... Elle pouvait commencer à apprécier, je l'espère. Petit à petit, je ralentis en faisant frôler mon pied au sol, puis je finis par arrêter le skate. Je la tiens toujours, l'aidant à descendre. J'appréhendais un peu sa réaction, j'espérais ne pas lui avoir fait peur.

Ça t'a plu?

code by PANIC!ATTACK



I love you, I would never lie to you 

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 318
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   21.06.14 20:29

Why do I always choose the shopping cart with the squeaky wheel? Is it my bad luck, or are all the carts dysfunctional? ♪♫ - Alex Burton & M.-A. Rosanna Lantz.
 
Le hasard est le maître de l'humour.


Le moins qu'on puisse dire, c'était que son premier essaie sur un skate n'avait pas été très brillant. Malgré tout, elle préférait en rire. Après tout, elle n'avait rien eu de grave et ce n'était pas la première chute qu'elle faisait dans sa vie. Heureusement, Alex se mit à rire aussi et l'aida à se relever. Autant dire que pour elle, il était préférable que l'expérience s'arrête ici. Alex avait une autre idée en tête. Viens, monte sur le skate. Mon avec tes deux pieds, devant. Elle leva légèrement un sourcil. Déjà qu'elle ne tenait pas avec un seul pied, comment s'attendait-il à ce qu'elle garde l'équilibre avec les deux pieds sur la planche ? Mais Alex avait l'air déterminé, alors elle fit ce qu'il lui demandait, avec son aide. Écarte les bras, ça aide à tenir debout. Elle ne pouvait pas vraiment avoir la référence du Titanic en tête, n'ayant jamais eu l'occasion de voir le film. La situation n'en était pas moins étrange tout de même. N'ai pas peur, fais moi confiance. Il lui en demandait peut-être un peu trop là. Enfin, elle avait confiance en lui, du moins suffisamment pour monter de nouveau sur le skate, mais de là à lui demander de ne pas avoir peur, peut-être pas. Et c'était dans des moments comme ceux là qu'elle se sentait vraiment étrangère à ce monde dans lequel elle vivait dorénavant. Sans aucun doute que tous les enfants « normaux » étaient déjà monté sur un skate, oui mais elle, elle ne connaissait pas. Alors que Alex commença à les faire avancer, elle ferma les yeux. C'était peut-être stupide comme réaction, mais cela lui sembla être la meilleure chose à faire sur le coup. Elle n'était de toutes façons pas très douée pour prendre des décisions, elle le savait. Malgré tout, les yeux fermés, elle avait l'impression de vivre encore plus intensément les sensations. Ils n'allaient pas bien vite, mais le vent qui venait caresser son visage, c'était une sensation agréable, ça, elle ne pouvait pas le nier. Ce qui ne l'empêcha pas d'être plus rassurée une fois qu'elle pu descendre de nouveau du skate. Ça t'a plu? Elle lui adressa alors un large sourire, passant une main dans ses cheveux. « Oui, c'était agréable. Je ne ferais pas ça tous les jours, mais c'était pas non plus si terrible. ». Elle laissa échapper un rire. Un rire rassuré peut-être dans le fond. Rassurée d'avoir de nouveau les deux pieds sur la terre ferme. Et elle ne tenait pas vraiment à remonter sur l'engin. Oui, cela lui avait plu, mais elle n'avait pas vraiment envie de recommencer l'expérience. Alors elle préféra aborder un tout autre sujet en attrapant Alex par le bras. « Alors, tu me parles un peu de celle qui t'as fait quitter Boston? ». Elle n'avait jamais imaginé Alex comme étant aventureux au point de tout abandonner à Boston pour venir ici, alors oui, elle était quelque peu curieuse. Et puis, cela lui ferait peut-être du bien d'entendre parler d'une histoire d'amour qui finissait bien. « Comment elle s'appelle ? Elle est belle ? Elle sait que tu es là? ». C'était les quelques questions qui venaient de lui traverser l'esprit.

fiche par blackheart. - image par crédit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   30.06.14 10:31


 

Rosanna & Alex






Bon, l'expérience n'avait pas été très concluante, mais au moins, elle ne trouvait pas ça si terrible, c'était un bon début. Je souris avec amusement, on aurait dit qu'elle parlait de torture. Puis elle me prit par le ras et lança la discussion sur Abby. Je compris que le temps n'était plus au skate, et d'un mouvement de pied, je fis revenir celui-ci vers moi et l'attrapai, le tenant sous mon bras droit, le gauche étant occupé par Rosanna. On marche un peu tandis qu'elle me pose pas mal de questions, ce qui m'amuse. En pensant à Abby, ça peut vous paraitre débile, mais je rayonnais. Je ris d'un air joueur.

Évidemment qu'elle est belle!! Elle s'appelle Abigail, et oui elle sait que je suis là. Les retrouvaille ont été... Un peu bordéliques.

Je ne sais pas si ça me faisait rire. Pas tellement en fait. J'aurais tellement voulu faire quelque chose de plus classe que ça. Ça avait été l'horreur, j'avais envie de disparaitre au fond d'un gouffre tellement j'avais honte. Moi qui pensais avoir vécu la plus grosse honte de ma vie lors de ma rencontre avec Abby, et bien je m'étais trompé. Pourquoi fallait-il toujours que ça tombe sur elle?

On marchait ainsi, bras dessus bras dessous comme de vieux copains. Le temps était assez humide mais le soleil rayonnait à son plein. je regardais autour de moi comme un petit garçon découvrant un nouveau paysage. J'entendais les enfants courir et jouer dehors, les gens se parler, comme si tout le monde se connaissait ici. Je n'arrivais pas à savoir si je me sentais bien, ou si j'avais l'impression d'être un total intrus dans cette ville. En tous les cas, leur bonheur faisait chaud au cœur, et la journée était belle. Je me sentais plutôt bien au bras de Rosanna.

code by PANIC!ATTACK



I love you, I would never lie to you 

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 318
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   01.07.14 20:14

Why do I always choose the shopping cart with the squeaky wheel? Is it my bad luck, or are all the carts dysfunctional? ♪♫ - Alex Burton & M.-A. Rosanna Lantz.
 
Le hasard est le maître de l'humour.


Elle voulait en savoir un petit peu plus sur Alex et son arrivé à Fairbanks. Peut-être simplement parce qu'elle voulait le connaître un peu mieux. Allez savoir. Qu'importe, elle l'avait bombardé de question et elle ne le laisserait pas tranquille tant qu'il n'y aurait pas répondu. Évidemment qu'elle est belle!! Elle s'appelle Abigail, et oui elle sait que je suis là. Les retrouvaille ont été... Un peu bordéliques. Elle esquissa alors un léger sourire en repensant à ses propres retrouvailles avec Morgan. C'était toutefois un sourire triste, parce ces retrouvailles avec Morgan n'avait rien eu de joyeuses. Si ce n'était le fait qu'elle avait pu enfin la revoir après toutes ces années. La dispute qui avait suivit avait été douloureuse, quand bien même elle était consciente que tout n'était que de sa faute. Qu'importe, elle ne voulait pas vraiment y penser. A bien y réfléchir, elle n'était pas spécialement surprise que les retrouvailles d'Alex et Abigail est été bordéliques. Avec sa chance à lui… « Racontes ! Je vous tout savoir. Enfin non pas tout. Je veux savoir ce qui est bon à entendre du moins. Le reste je préfère que tu le gardes pour toi. ». Oui, elle n'avait pas tellement envie de l'entendre parlé de comment ils avaient terminé dans le même lit si tel avait été le cas. Elle remit ses cheveux en place qui se balançaient légèrement à cause du vent. Il n'était pas bien fort, mais suffisamment pour que ses cheveux lui viennent dans les yeux, chose qu'elle n'aimait vraiment pas. Et pourtant, elle ne se les attachait jamais. Aller la comprendre. « Je connais un petit café pas très loin, on pourrait y aller, histoire de discuter dans un endroit un peu plus chaud. ». Elle n'avait pas vraiment froid, elle était habituée à ces températures, mais ce n'était jamais bien agréable quand vous vouliez passer un peu de temps avec un ami.

fiche par blackheart. - image par crédit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   04.07.14 9:17


 

Rosanna & Alex






Je ris à sa remarque sur le fait qu'elle ne voulait pas tout savoir. En même temps, j'étais un peu honteux de raconter ce qu'il s'était passé. Mais bon, Rosanna me connait assez pour ne pas être surpris par une telle histoire, et on pourrait en rire. Sur le coup j'étais tétanisé, je voulais disparaitre, mais aujourd'hui c'était différent, j'avais retrouvé Abigail, j'avais retrouvé ma cousine, et Rosanna! J'étais heureux, et j'avais envie pour une fois de cesser de réfléchir à mes actes. J'avais envie d'être libre et insouciant. J'ai toujours été du genre bloqué dans mes petites habitudes, et en débarquant ici, j'avais très peur, peur de l'inconnu, de quitter Boston, de changer de vie. Mais quand j'y pense, woua j'avais fait le grand saut! Je l'avais fait et maintenant je crois que j'en étais content. Passer cette journée avec Rosanna, et tout ce que j'ai pu faire pour me retrouver ici, ça me donnait envie de me lâcher un peu, de lâcher prise, de me laisser aller. De rire bordel, d'être enfin heureux. Il faut dire que depuis mon accident de voiture, ces mois passés à l'hôpital, puis l'absence d'Abby, je n'avais pas beaucoup rit. Alors, quand Rosa me proposa que l'on se pose dans un café, je n'en avais pas très envie. Je n'avais pas envie de me poser. Je voulais profiter de l'air, de l'espace incroyable qu'offrait cette ville. Des montagnes magnifiques perçant le ciel.

Si ça ne t'embête pas, j'aimerais rester dehors. Et si tu y tiens, je vais te raconter ce qu'il s'est passé.

Je ris un peu, et mon amie et moi, on se dirigeait vers l'extérieur de la ville. J'avais envie de cet espace, de la beauté du paysage. Et alors, je commençais à raconter cette histoire, sans aucune gêne, avec humour. Avant, j'aurais eu extrêmement honte. Aujourd'hui, avec elle, j'avais envie d'en rire. Tout en parlant, et marchant avec Rosa, je prenais conscience de ma liberté, du fait que je pouvais marcher à nouveau, que mes côtes ne me faisaient presque plus souffrir. Je profitais de chaque enjambé comme d'un cadeau tombé du ciel. Mon visage rayonnais et était rieur.

Je sortais de l'aéroport, et j'allais à l'hôtel. J'ai payé ma chambre et tout à l'accueil, et quand j'ai repris ma valise, elle a craqué, et toutes mes affaires sont tombées par terre. Je me suis dépêché de les ramasser et une jeune femme m'a aidé. Et il se trouve que cette femme, c'était ma cousine que je n'avais pas vu depuis onze ans! On a profité des retrouvailles, ma cousine, aussi douée que moi, est tombée dans le sac de poussière de la femme de ménage alors qu'elle est allergique, elle faisait que d'éternuer et elle pouvait presque plus respirer.

Plus je parlais, plus je me rendais compte que cette histoire n'avait ni queue ni tête. Et pourtant elle était vraie, c'est ça le pire.

Pour s'excuser, le responsable de l'hôtel lui a offert une suite et je l'ai accompagné. Et là, on s'est chamaillé comme des gosses et je me suis pris le coude de ma cousine dans le nez. Assez violemment pour qu'elle me le casse! J'avais du sang partout et je voulais pas aller à l'hôpital car tu vois... Abigail, elle travaille là bas. Mais ma cousine m'a obligé, et c'est comme ça que je suis tombé sur Abby, le nez en sang, alors que ça faisait un mois que je l'avais pas vu, que je lui faisais la surprise de venir, et que je pensais la retrouver dans de meilleures conditions. Faut croire que les retrouvailles héroïques n'arrivent que dans le films.

J'étais toujours rieur en racontant cette histoire. Vraiment, y'a qu'à moi que ça arrive ce genre de truc. Et maintenant que j'avais retrouvé ma cousine, surnommée Karma, ça allait être de pire en pire. Mais j'étais prêt à tout affronter à ses côtés, comme au bon vieux temps. On s'était fait des frayeurs, mais on finissait toujours par en rire. Et même après onze ans, rien n'avait changé.



code by PANIC!ATTACK



I love you, I would never lie to you 

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 28
▪ Discussions : 318
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   08.07.14 17:07

Why do I always choose the shopping cart with the squeaky wheel? Is it my bad luck, or are all the carts dysfunctional? ♪♫ - Alex Burton & M.-A. Rosanna Lantz.
 
Le hasard est le maître de l'humour.


Elle l'avait fait rire et c'était bon d'entendre son rire. Bon de pouvoir avoir une discussion des plus simple sans qu'elle ne se transforme en dispute. Bon de simplement profiter du moment, sans se poser de question ce qui, il faut bien l'avouer, était une chose plutôt rare chez elle. Alors oui, c'était un véritable bonheur de retrouver Alex et de pouvoir le faire rire. Et ils étaient bien là, à l'air libre. Mais l'air n'était pas si chaud que cela, alors elle avait proposé d'aller dans un café. Proposition qui ne sembla pas ravir Alex. Si ça ne t'embête pas, j'aimerais rester dehors. Et si tu y tiens, je vais te raconter ce qu'il s'est passé. La fraicheur des températures d'Alaska n'avaient jamais été un problème pour elle. Pourtant, les étés en Pennsylvanie étaient plutôt chaud. D'ailleurs, elle n'allait pas mentir, parfois cela lui manquait, mais finalement, seuls ceux qui ne savent pas s'habiller en conséquence ont froid en Alaska. Alors non, cela ne la dérangeait pas de rester dehors. Et puis elle pourrait ainsi faire découvrir de beau paysage à Alex. En tant que photographe, elle était sûr qu'il apprécierait découvrir certains endroit où l'homme n'a pas encore empiété sur la nature. D'ailleurs, elle connaissait quelques endroits dans la forêt où il pourrait sans aucun doute prendre de très beau cliché. A condition bien sûr que cela n'ait pas changé en quatorze ans. C'est en tous cas en direction de la forêt qu'elle guida leur pas. Je sortais de l'aéroport, et j'allais à l'hôtel. J'ai payé ma chambre et tout à l'accueil, et quand j'ai repris ma valise, elle a craqué, et toutes mes affaires sont tombées par terre. Je me suis dépêché de les ramasser et une jeune femme m'a aidé. Et il se trouve que cette femme, c'était ma cousine que je n'avais pas vu depuis onze ans! On a profité des retrouvailles, ma cousine, aussi douée que moi, est tombée dans le sac de poussière de la femme de ménage alors qu'elle est allergique, elle faisait que d'éternuer et elle pouvait presque plus respirer. Elle ne pouvait qu'en rire. Parce que franchement, elle ne pensait pas qu'il soit possible qu'une autre personne qu'Alex soit aussi malchanceux. A croire qu'il s'agissait là d'une malédiction familiale. Pour s'excuser, le responsable de l'hôtel lui a offert une suite et je l'ai accompagné. Et là, on s'est chamaillé comme des gosses et je me suis pris le coude de ma cousine dans le nez. Assez violemment pour qu'elle me le casse! J'avais du sang partout et je voulais pas aller à l'hôpital car tu vois... Abigail, elle travaille là bas. Mais ma cousine m'a obligé, et c'est comme ça que je suis tombé sur Abby, le nez en sang, alors que ça faisait un mois que je l'avais pas vu, que je lui faisais la surprise de venir, et que je pensais la retrouver dans de meilleures conditions. Faut croire que les retrouvailles héroïques n'arrivent que dans le films. Elle imaginait assez bien la scène pour être honnête. Il n'y avait rien de vraiment étonnant dans les propos de son ami. Pour être honnête, s'il lui avait dit que tout s'était bien passé, elle ne l'aurait pas cru. Malgré tout, ses derniers mots lui firent lâcher un long soupire. Elle ne savait que trop bien combien il avait raison. Ces retrouvailles avec Morgan avaient tout autant été catastrophique. Pas le même genre de catastrophique, certes, mais cela n'avait tout de même rien eu des retrouvailles qu'on voit dans les films. Encore qu'elle n'était pas une experte en cinématographie, mais tout de même. Refusant de se laisser aller à des pensées douloureuses, elle força un sourire et le regarda. « C'est original au moins. Et ça fera quelque chose à raconter à vos petits enfants. Imagines leur tête quand tu leur raconteras que tu as retrouvé leur grand-mère après un mois, le nez en sang. ». Oh oui, elle était certaine que la descendance d'Alex riraient aux éclats. Parce qu'elle ne pouvait pas nier que c'était drôle, même si, elle s'en doutait, pour son ami, cela l'avait surement été beaucoup moins. Personne n'a envie de se retrouver face à la personne qu'il aime dans une telle situation. Mais Abigail devait être bien consciente de la malchance d'Alex, alors sans doute qu'elle n'avait pas été si surprise que ça. « Et comment elle a réagit en te voyant d'ailleurs ? J'imagine qu'elle sait tout de ta malchance légendaire, mais elle était amusée ou inquiète? ». Rosanna curieuse ? Oui, un peu, il fallait bien l'admettre. Mais au moins, pendant qu'ils parlaient d'Alex, ils ne parlaient pas d'elle. Elle remit ses mèches de cheveux en place tout en regardant le paysage qui se dessinait devant elle. Il lui avait manqué. Et là, il n'était plus enneigé. Enfin, pas comme en plein hiver, alors elle le trouvait moins beau. Mais qu'importe, elle reporta bien vite son attention sur Alex, attendant sa réponse.

fiche par blackheart. - image par crédit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Bienvenue à Fairbanks

▪ Âge : 25
▪ Discussions : 102
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   15.07.14 17:46


 

Rosanna & Alex








Sauter dans les flaques[...]
Bousiller nos godasses et s' marrer





Je ris légèrement à sa remarque, bien qu'il ne soit pas vraiment envisageable de fonder une famille avec Abby, pour une tonne de raisons, la principale étant qu'Abigail ne pouvait pas avoir d'enfant. Qui plus est, on n'était pas prêts pour ça, déjà, il fallait qu'Abby accepte que notre relation soit sérieuse et unique. Et puis, on commençait à avoir un certain âge mine de rien, et on se comportait encore comme des adolescents. A croire qu'on n'arrivait pas à être matures. Pas dans notre relation en tout cas. Et pourtant, on s'aimait plus que tout. C'était peut être pour ça... Je sais pas, je suis pas grand philosophe... Passons. Je me concentre sur les questions de Rosanna, le sourire aux lèvres, l'air amusé. Si Abby connaissait ma poisse légendaire? Oh oui! Elle en avait eu des blessures à soigner, elle avait été témoin de bien des choses aussi. Dès notre rencontre, elle avait du savoir que j'étais... Différent.

Oh oui on se connait depuis longtemps, elle sait bien tout ça. Je crois qu'elle était inquiète, comme à chaque fois. Mais au final, on en rit toujours.

Je lâche un instant mon amie pour me servir de la lanière accrochée sous mon skate. Je la défais et m'en sers pour accrocher le dit skate dans mon dos afin de me libérer les mains. Ainsi libre, je contemple le paysage. Une forêt dense dont on ne voit pas la fin. Sublime. Je me sentais revivre. Moi qui avait eu peur tout ce temps, je me sentais si bien aujourd'hui, ici, à découvrir ma nouvelle vie avec Rosanna. Oui, j'allais finir par m'y faire, par me plaire ici. Je le sentais. Comme un gosse ayant découvert quelque chose de génial, j'attrape machinalement la main de mon amie et accélère le pas. J'avais en effet vu quelque chose. Alors qu'on se rapprochait, je ralentis ma course, et fis signe à Rosa de ne pas faire de bruit. Un sourire sur le visage, je lui montre du doigt une petite biche qui était à l'entrée de la forêt. Pour qu'elle vienne jusqu'ici, elle devait avoir faim, ou quelque chose du genre? J'en sais rien, je n'y connais rien aux animaux sauvages. Mais c'était un joli spectacle. Doucement, je tends la main vers ma sacoche et en sors un appareil photo. Un petit réflexe pas très encombrant, et dont la capacité du zoom n'est pas formidable, mais ce serait suffisant pour cela. Je porte lentement l'appareil à mon œil, et prends quelques photo que je prends soin de régler.



code by PANIC!ATTACK



I love you, I would never lie to you 

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue à Fairbanks
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Le hasard est le maître de l'humour. » [Rosanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Le hasard n'existe pas
» Se croiser par hasard [pv]
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SNOW FALLS 3.0 :: It's a brave new world. :: Farewell District.-